fbpx

Trump quitte la Floride pour New York, où il doit être traduit en justice mardi

Partager

L’ancien président Donald Trump a quitté la Floride lundi pour New York, où il doit être mis en accusation mardi dans le cadre d’une enquête portant sur des paiements occultes à la star du cinéma pour adultes Stormy Daniels avant l’élection de 2016 pour dissimuler une liaison présumée.

Trump, premier président ou ancien président des États-Unis à être inculpé, a quitté West Palm Beach à bord de son jet portant son nom de famille vers 16 h 45 GMT.

L’ancien président Donald Trump est monté à bord d’un avion à l’aéroport international de Palm Beach lundi après-midi pour un vol à destination de New York où il sera traduit en justice mardi.

Des images télévisées ont montré le cortège de Trump quittant sa résidence de Mar-a-Lago à 12 h 20 (16 h 20 au Maroc) pour se rendre dans la ville où il s’est fait connaître et où il espère profiter de sa comparution devant un juge pour mobiliser des soutiens en faveur de sa candidature à la Maison Blanche en 2024.

Les partisans de Trump se sont alignés le long de la route menant à l’aéroport de West Palm Beach, à environ 10 minutes de route, pour le voir devenir le premier président américain à se rendre au tribunal pour répondre à des accusations criminelles.

M. Trump a salué ses partisans depuis son SUV noir avant de monter à bord de son jet privé.

Eric Trump, le fils de Donald Trump, a posté une photo plutôt méta de la famille regardant la couverture médiatique à bord du Trump Force One en direction de New York.

Les détails de l’accusation ou des accusations portées contre lui restent sous scellés, mais un grand jury a mené une enquête liée à un paiement que l’avocat de Trump a effectué à la star de films pour adultes Stormy Daniels avant l’élection présidentielle de 2016. Daniels a accepté en retour de garder le silence sur une liaison qu’elle dit avoir eue avec Trump en 2006.

Une source au fait de l’enquête a déclaré à la presse que Trump serait probablement accusé de falsification de documents commerciaux au premier degré.

Donald Trump monte à bord de son avion à Palm Beach International Airport

L’ancien président a nié toute implication avec Daniels et a qualifié l’inculpation de «persécution politique et d’ingérence électorale au plus haut niveau de l’histoire» dans un communiqué publié jeudi dernier.

Lundi, des partisans brandissant des drapeaux sur lesquels on pouvait lire «Trump a gagné», «Sauvons à nouveau Notre Pays» et «Je soutiens Trump» se sont rassemblés sur Southern Boulevard, près de l’aéroport d’où l’ancien président s’est envolé vers New York en jet privé. D’autres partisans se sont alignés près de Mar-a-Lago, la résidence du milliardaire.

Changements de dernière minute dans l’équipe de défense de Trump

Donald Trump vient d’engager l’avocat Todd Blanche pour diriger son équipe de défense dans le cadre de l’enquête sur les pots-de-vin menée par le procureur de Manhattan. Cette décision est considérée en interne comme une mise à l’écart de Joe Tacopina, qui reste pour l’instant dans l’équipe.

Ces derniers jours, Tacopino a adopté une position légèrement différente de celle de Trump, notamment en s’opposant aux affirmations de son client selon lesquelles le juge était partial à son égard.

Todd Blanche, jusqu’à récemment associé du cabinet d’avocats Cadwalader, Wickersham & Taft, a déclaré dans un courriel obtenu par POLITICO qu’il démissionnait du cabinet car «on m’a demandé de représenter Trump dans l’affaire du procureur récemment inculpé, et après mûre réflexion, j’ai décidé que c’était la meilleure chose à faire pour moi et une opportunité que je ne devais pas laisser passer.»

Comment Trump a préparé son arrestation

L’ancien président Donald J. Trump a fait son départ très attendu pour New York lundi, se préparant à entrer dans une salle d’audience de Manhattan en tant qu’accusé et candidat.

Alors que l’équipe de Trump mettait la dernière main aux préparatifs de son arrestation mardi, tout en essayant de maximiser sa reddition à des fins politiques, les caméras de télévision ont suivi son cortège, puis son avion au moment de son décollage en Floride. Les autorités new-yorkaises se préparaient quant à elles à l’atmosphère de cirque que les manifestations attendues risquaient d’engendrer.

L’équipe de campagne de Trump pour les présidentielles de 2024 a prévu une conférence de presse à Mar-a-Lago mardi soir, quelques heures seulement après que Trump se serait rendu à la justice. Elle a également utilisé son inculpation dans ses appels de fonds et a déclaré avoir récolté 4 millions de dollars en seulement 24 heures.

Une foule de journalistes attend à l’extérieur de la tour Trump

La planification de l’arrestation reflète la conviction de Trump que l’inculpation renforcera en fin de compte sa position dans sa troisième candidature à l’investiture du parti républicain. Plusieurs partisans de son « Grand Vieux Parti » -GOP- qui avaient envisagé d’autres candidats se seraient rallié à lui. Ses récents sondages ont été parmi les plus solides de sa campagne pour 2024.

Trump devait arriver donc à l’aéroport de La Guardia depuis la Floride à bord de son avion privé lundi soir, puis passer la nuit dans son appartement de la Trump Tower, où il s’entretiendrait avec ses avocats. Ses collaborateurs tenteraient de négocier une courte visite au palais de justice du sud de Manhattan, pour une mise en accusation en milieu d’après-midi, ont indiqué des personnes au fait de ses projets.

Lorsqu’il arrivera au tribunal, Donald Trump, contrairement aux accusés habituels, sera entouré d’une phalange d’agents des services secrets, ce qui rendra toute la logistique beaucoup plus compliquée.

Ses empreintes digitales seront relevées et une photo de police sera éventuellement prise ; ces photos ne sont généralement pas rendues publiques à New York, mais le vif intérêt du public pour cette affaire pourrait changer la donne. S’il est normal que les personnes accusées d’un crime soient menottées – comme l’a été l’ancien directeur financier de la Trump Organization, Allen H. Weisselberg, en 2021 – l’un des avocats de M. Trump, Joseph Tacopina, a déclaré qu’il ne s’attendait pas à ce que cela se produise.

Avant la mise en accusation, Trump sera probablement détenu dans une salle d’interrogatoire plutôt que dans une cellule, aurait appris le New York Times. Il entrera ensuite dans une salle d’audience et prononcera son plaidoyer, qui devrait être non coupable. Il devrait y avoir au moins une caméra dans le couloir du tribunal pour filmer la marche de Trump vers la salle d’audience, mais les caméras ne sont généralement pas autorisées dans les salles d’audience de New York. Les organisations de presse ont toutefois demandé au juge de faire une exception.

Les forces de l’ordre se préparaient à une atmosphère chaotique, avec des manifestations autour de la Trump Tower et près du palais de justice. Des barricades ont été érigées près de la tour de Trump et s’étendent sur plusieurs pâtés de maisons.

Les policiers ont été prévenus qu’ils pourraient être appelés à contrôler la foule autour du palais de justice. La présence de ce qui est probablement l’accusé le plus célèbre que le tribunal pénal de Manhattan ait jamais vu, avec ses propres besoins en matière de sécurité, a entraîné toutes sortes de changements dans la manière dont le tribunal fonctionnera ce jour-là.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

- Advertisement -