fbpx

The New York Times : Israël pousse secrètement l’Égypte à admettre un grand nombre de Gazaouis

Partager

Le New York Times révèle que le gouvernement israélien a secrètement suggéré à l’Égypte d’accueillir des centaines de milliers de civils de Gaza pendant la durée de la guerre dans la région.

La proposition israélienne a été présentée sous le prétexte d’une initiative humanitaire pour permettre aux civils de fuir les périls de Gaza vers des camps de réfugiés dans le désert du Sinaï. Cependant, la majorité des interlocuteurs d’Israël, y compris les États-Unis et le Royaume-Uni, ont rejeté cette idée par crainte qu’un tel déplacement de masse ne devienne permanent, ce qui pourrait déstabiliser l’Égypte et verrouiller un nombre significatif de Palestiniens hors de leur patrie.

Les Palestiniens rejettent également l’idée, craignant qu’Israël n’utilise la guerre, qui a commencé le 7 octobre après un raid du Hamas de Gaza en Israël tuant environ 1 400 personnes, pour déplacer de manière permanente les plus de deux millions d’habitants de Gaza. La peur est que cela aboutisse à une autre “nakba”, le terme arabe désignant la catastrophe de la migration massive de 1948 lors de la création de l’État d’Israël.

LIRE AUSSI  Nezha Hayat, seule femme arabe et africaine à la tête d'un Comité Régional de l'IOSCO

Bien qu’Israël n’ait pas suggéré publiquement que les Palestiniens traversent la frontière égyptienne, des politiciens alliés de Netanyahu, dont Danny Danon, ont exprimé leur soutien à l’évacuation temporaire des civils de Gaza vers l’Égypte et d’autres pays, dans le but de donner à Israël plus de latitude dans ses opérations militaires et de mettre les civils à l’abri.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu n’a pas commenté la proposition. L’Égypte a refusé l’idée d’un déplacement temporaire ou permanent, exprimée par le président Abdel Fattah el-Sisi. Les dirigeants israéliens ont déclaré ne pas avoir l’intention d’expulser définitivement les résidents de Gaza et que tout déplacé serait autorisé à revenir.

Les forces israéliennes ont envahi Gaza le 27 octobre dans le but déclaré de démanteler le Hamas et de sauver plus de 240 civils et soldats capturés le 7 octobre. Toutefois, le gouvernement israélien n’a pas encore décidé qui devrait administrer l’enclave une fois les objectifs militaires atteints, bien que des propositions aient été faites pour confier Gaza à une force internationale avant de la remettre à l’Autorité Palestinienne.

- Advertisement -