Quand le monde découvre un Roi Polyglotte

Le roi Mohammed VI a impressionné les centaines de millions de personnes, de par le monde, qui ont suivi en direct sa lecture d’un discours, prononcé en quatre langues, à l’occasion de l’accueil officiel du Pape François, qui effectuait une visite officielle de deux jours au Maroc à l’invitation du Souverain. L’auditoire de l’esplanade de la Mosquée Hassan à Rabat, a accueilli spontanément les premières phrases lues par le roi en langue espagnole par une salve d’applaudissement.

 

Le roi Mohammed VI a fait sensation à la lecture du discours d’accueil du souverain pontife, en visite apostolique au Maroc. N’ayant jamais prononcé un discours officiel en une autre langue autre que l’arabe et le Français, depuis son intronisation, le 30 juillet 1999, le souverain décidera pour la première fois de compartimenter son discours en quatre parties, chacune des parties a été prononcée en une langue différente, l’arabe, puis l’espagnol, puis l’anglais puis le français. Le roi Mohammed VI a pris également le soin de faire correspondre chaque message du discours dans la langue de l’auditoire cible.

Langue arabe : Les références islamiques

L’hôte du Pape François, a entamé son discours en langue arabe, langue officielle du Royaume et langue du Coran. C’est dans cette langue, que le Commandeur des Croyants a donné les références religieuses au choix symbolique du mois de Rajab, pour l’accueil du pape François. Un mois où à l’aube de l’Islam, les Musulmans fuyant les persécutions, quittèrent la Mecque et trouvèrent refuge auprès du Roi chrétien de l’Abyssinie, Négus.
Et tout le long de son discours, Mohammed VI, choisira de lire des versets du Coran, pour illustrer son message, en langue arabe.

L’espagnole : Langue du Pape

C’est pour un auditoire hispanique, qui compte en plusieurs millions, que le roi Mohammed VI a adressé un message de fraternité, d’union entre les fils d’Abraham. Il a également assuré au Souverain pontife, dans sa langue maternelle, son engagement en tant que Commandeur des Croyants de veiller et de garantir, de manière effective, au libre exercice des religions du Livre. Il s’est également engagé à la protection des juifs marocains et les chrétiens d’autres pays qui vivent au Maroc.

L’anglais : Langue universelle, de dialogue et des jeunes

L’anglais, langue universelle, langue de la diplomatie internationale et langue de dialogue entre les nations, a été choisie par le roi Mohammed VI pour développer sa vision pour la lutte contre la radicalisation.
Partant du constat qu’au moment où les paradigmes se transforment, et que le dialogue tourné vers la tolérance semble ne pas atteindre sa finalité, le roi Mohammed VI fait un habile plaidoyer invitant le concert des nations à s’investir davantage dans la connaissance de l’autre et lutter contre l’ignorance de l’autre, l’ignorance tout court qui pousse à l’intolérance, la radicalisation et la violence.
Face à cette ignorance du fait religieux, le roi Mohammed VI, ne voit autre stratégie, autre mot que l’Éducation, tout en donnant l’exemple de l’Institut Mohammed VI pour la formation des Imams, des Mourchidines et Mourchidates, qui accueille des jeunes de plusieurs pays africains et européens.

Le français : langue des chrétiens vivants au Maroc et langue de la diplomatie du Royaume

Le roi Mohammed VI a choisi de finir son discours en utilisant la langue française. Cette partie de discours a été scindée en deux partie.

En premier lieu, le roi s’est adressé aux chrétiens vivant au Maroc qui sont en majorité francophones. Il a pris le soin d’utiliser des références chrétiennes, pour rappeler les valeurs communes entre l’Islam et le christianisme. Des valeurs de « miséricorde » et «d’amour», qui constituent l’essence des actions royales dans Développement Humain et dans la politique d’immigration et d’asile.

Et pour clore son discours, Mohammed VI, et toujours en français, langue de la diplomatie marocaine, va lancer le message le plus explicite et le plus important de son discours, qui résume la philosophie du voyage apostolique du Pape François au Maroc et qui est le suivant : « Les deux souverains, armés de courage et d’implication, font front uni pour un nouvel équilibre de l’ordre mondial ». A bon entendeur.

Nawfal Laarabi

Nawfal Laarabi

Intelligence analyst at African Research and Publishing Company
Social media strategist / Intelligence analyst. 20 années d’expérience professionnelle au Maroc / Spécialisé dans l’accompagnement des organisation dans la mise en place de stratégies de communication d’influence.
Nawfal Laarabi

2 Comments

  1. Des moments qui font du bien à l’âme. Etranger, 60 ans de présence continue au Maroc … et témoin de ce qui se passe ailleurs.
    On est bien au Maroc, on s’y sent bien sous la Haute Protection de Sa Majesté Mohammed VI. Merci !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Diplomatie Royale

Allez en Haut de la page
910 Shares
Share via