Melania Trump: le Père Noël se trouve au Sahara…au Maroc !

La veille de Noël, le couple présidentiel américain recevait les traditionnels appels téléphoniques d’enfants soucieux de savoir où se trouvait le Père Noël. Répondant à un de ces appels, Melania Trump a dit à un des enfants : “Le Père Noël est maintenant au Sahara, loin, au Maroc”.

Pour comprendre cette tradition, il faut revenir à la nuit du 24 décembre 1955, quand le centre des opérations du Commandement de la défense aérienne continentale (CONAD) à Colorado Springs, au Colorado, a reçu un appel des plus inédits. L’appel ne venait ni du président des États-Unis ni d’un général du Pentagone. Il provenait d’une fillette qui habitait à Colorado Springs et qui suivait les instructions d’une annonce imprimée dans le journal local. Son désir était simplement de connaître les allées et venues du père Noël. La fillette a composé le numéro de téléphone imprimé incorrectement sur l’annonce qui s’est avéré être le numéro du centre des opérations du CONAD.

C’est ainsi que le programme «Père Noël – NORAD Track» est devenu une tradition américaine à la veille de chaque Noël, après que cette fillette ait appelé par erreur le prédécesseur du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord et avait demandé à parler au père Noël.

De service cette nuit-là, le Colonel Harry Shoup, surnommé par la suite «Colonel Santa», reçut de nombreux appels. Plutôt que de raccrocher, il joua le jeu et demanda à ses contrôleurs aériens de localiser le père Noël et informa tous les enfants qui appelèrent cette nuit-là.

C’est ainsi que débuta une belle tradition qu’a poursuivie le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD) lorsqu’il fut fondé en 1958. Aujourd’hui, avec l’aide de systèmes satellites, de radars à grande puissance et de chasseurs, le NORAD suit la trajectoire du père Noël alors que ce dernier fait sa tournée de Noël partout à travers le monde.

Chaque veille de Noël, des milliers de bénévoles répondent aux appels téléphoniques et e-mails des enfants et des adultes de partout dans le monde. Des mises à jour en direct sont fournies dans sept langues sur le site Web du NORAD sur la piste du père Noël, par téléphone et par courriels afin d’informer les petits curieux ainsi que leurs familles sur la position officielle du père Noël, et de savoir si c’est le temps d’aller au lit.

Même avec les enfants, Trump fait du Trump

Les différents présidents américains ont perpétué cette tradition, en répondant la veille de chaque réveillon à quelques appels téléphoniques sur la position du Père Noël. Cette année, et comme à l’habitude de ses prédécesseurs, Trump a marqué cette cérémonie en répondant à un garçon âgé de 7 ans appelé Coleman : “Crois-tu toujours au Père Noël?” Il écouta un instant avant d’ajouter: “Parce qu’à 7 ans, c’est rare quand-même, non?” Trump écouta de nouveau et rit doucement en disant: «Eh bien, juste amuse-toi bien.”

De son côté, l’épouse du président américain, Melania Trump, a répondu à un appel en précisant que le père Noël se trouvait dans le Sahara. Quelques minutes plus tard, elle a signalé que le Père Noël était bien loin, au Maroc, mais qu’il se trouverait chez lui le matin de Noël.

Melania Trump a ensuite tweeté qu’aider les enfants à retrouver le Père Noël «devient l’une de ses traditions préférées! »

NORAD continue de traquer le Père Noël en dépit du shutdown

En 2009, le site Web du NORAD sur la piste du père Noël a reçu plus de 13 millions de visiteurs en provenance de plus de 200 pays et territoires à travers le monde. Les bénévoles ont reçu plus de 12 000 e-mails et plus de 70 000 appels téléphoniques sur les lignes d’assistance du NORAD.

Le programme n’a pas été affecté par le shutdown du gouvernement. Il est géré par des volontaires de la base aérienne Peterson dans le Colorado et utilise un financement pré-approuvé.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Câbles

Allez en Haut de la page
0 Shares
Share via