fbpx
/

L’exercice naval OXIDE à La Réunion, l’Amiral Christophe Prazuck à Rabat

Start

Habituellement à prédominance maritime, l’exercice naval Oxide a, cette année, renforcé sa dimension interarmées. La France et l’Afrique du Sud ont engagé des moyens de l’armée de l’air, de l’armée de terre -parachutistes du 2e régiment de parachutistes d’infanterie de marine- aux côtés d’imposants moyens maritimes. L’Amiral Christophe Prazuck, patron de la Marine française, qui n’a pas pris part à cet exercice, tenait quant à lui des discussions avec les hauts responsables militaires à Rabat.

L’ïle de La Réunion a accueilli, du 24 novembre au 7 décembre 2017, cet exercice. Cette dixième édition menée avec la South Africa National Defense Force visait à renforcer la coopération bilatérale en améliorant l’interopérabilité entre les forces des deux pays. Conduit par une trentaine de personnels depuis le quartier général de la caserne Lambert, l’exercice a mobilisé près de 500 militaires sur la thématique du narcotrafic dans le bassin sud de l’océan Indien.

La première semaine a été animée par des exercices de phases par zone. Au large des côtes, la frégate sud-africaine et le B2M français se sont entraînés sur le thème du ravitaillement en mer à travers un « bundle dropping » (largage par avion d’un colis à récupérer). Ils ont également réalisé une visite à bord d’un navire suspect, ou encore une opération de protection d’un navire ami. Dans les airs, les avions ont procédé à des repérages de zone et des largages de parachutistes. Au sol enfin, les parachutistes ont profité du déploiement de ces moyens pour parfaire leur entraînement.

La deuxième semaine a permis de réaliser une synthèse des connaissances pendant un exercice réaliste de trois jours fondé sur un scénario d’interception d’un grand cartel de trafiquants de stupéfiants. Les missions coordonnées entre les armées, en synergie internationale, avaient pour objectif de mettre fin aux agissements criminels et d’arrêter les leaders. De la conduite des opérations au conseil juridique, en passant par la logistique, la communication, la météo et la santé, tout était parfaitement maîtrisé pour permettre aux forces de s’adapter aux exigences du scénario et de mener l’exercice à son terme avec succès.

Le patron de la Marine Française en visite au Maroc pour promouvoir l’interopérabilité entre les armées des deux pays

Au lendemain de la fin de l’exercice OXIDE à l’extrême sud du continent africain, Rabat a reçu la visite de l’Amiral Christophe Prazuck, Chef d’État-major de la Marine nationale française, en visite de travail au Royaume, du 10 au 12 décembre. Le patron de la Marine française a eu des entretiens avec l’Inspecteur général des Forces armées royales, le général de Corps d’armée Abdelfatah Louarak, en présence de l’attaché de Défense, le colonel Sébastien Houel, et de l’attaché naval près l’ambassade de France à Rabat, le Capitaine de frégate Xavier Bourdeau de Fontenay.

Les discussions, qui ont porté sur le bilan de la coopération militaire entre les Forces armées des deux pays, ont examiné les opportunités de la consolidation des relations militaires bilatérales entre les deux pays en vue de promouvoir l’interopérabilité entre les deux armées.

La coopération militaire maroco-française, qui est régie par un accord-cadre de coopération militaire technique et un accord relatif au statut des Forces des deux pays, porte globalement sur le soutien réciproque, la formation, l’organisation d’exercices combinés, l’échange de visites d’information, ainsi que d’autres projets de partenariat. En termes spécifiques à la marine, la coopération entre la Marine Royale et la Marine nationale française est multidimensionnelle. Elle concerne notamment les entraînements opérationnels, un partenariat dans le domaine de la plongée et de la guerre des mines, des Chartes de jumelage entre les Écoles et Centres de formation, ainsi que le domaine de l’hydrographie et de la cartographie.

La dernière réunion de la Commission militaire mixte maroco-française s’est tenue en octobre 2017 à Rabat.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.