fbpx

Les forces israéliennes tuent un enfant de 8 ans et un adolescent de 15 ans

Partager

Un enfant palestinien de 8 ans et adolescent de 15 ans ont été abattus par des troupes israéliennes dans un raid en Cisjordanie occupée, ce mercredi matin.

Adam Samer al-Ghoul, âgé de huit ans, et Basil Suleiman Abu al-Wafa, âgé de quinze ans ont été tués par les forces d’occupation israéliennes tôt mercredi, lors de l’agression continue d’Israël contre le camp de Jénine en Cisjordanie.

Adam Al-Ghoul, 8 ans a été abattu ce mercredi matin par les forces israéliennes à Jénine

Le ministère a déclaré que les forces d’occupation ont poursuivi leur agression contre le camp de Jénine, où elles ont lancé une vaste campagne d’arrestations et forcé les citoyens du quartier Damj à quitter leurs maisons au milieu d’affrontements violents.

LIRE AUSSI  Nezha Hayat, seule femme arabe et africaine à la tête d'un Comité Régional de l'IOSCO


L’agence de presse palestinienne WAFA a rapporté que les forces israéliennes ont fortement endommagé des maisons et des rues dans le quartier, et ont bombardé une maison à l’aide d’un drone.

Les bulldozers d’occupation ont également démoli l’infrastructure, y compris les réseaux d’eau, d’électricité et d’égouts, et ont causé des dommages à plusieurs véhicules dans le camp.

L’armée israélienne, accompagnée de bulldozers, a pénétré dans la ville depuis plusieurs directions, envahissant les quartiers, déployant des tireurs d’élite sur les toits des bâtiments et imposant un siège au camp de Jénine.

Selon le réseau de télévision libanais al-Mayadeen, les forces “ont détenu de nombreuses familles” lors du coup de filet.

Les combattants de la résistance ont également ciblé des véhicules et des forces d’infanterie israéliennes à l’aide de bombes dans le quartier al-Damj, ce qui a entraîné un certain nombre de victimes.

Une déclaration conjointe de l’armée israélienne et du service de sécurité intérieure Shin Bet a déclaré que «deux commandants de premier plan ont été assassinés dans le camp de Jénine, dont l’un était le commandant de la Brigade de Jénine, Muhammad al-Zubaidi.»

La violence israélienne en Cisjordanie a augmenté dans les semaines depuis le début de la guerre d’Israël contre Gaza le 7 octobre.

Les forces israéliennes ont tué sept Palestiniens, dont deux mineurs, en Cisjordanie tard samedi et tôt dimanche.

Les forces israéliennes ont tué au moins 242 Palestiniens et blessé 2 850 autres, et arrêté des centaines en Cisjordanie, tandis que les colons de Cisjordanie ont également intensifié leurs attaques.

La violence intensifiée dans le territoire fait suite à plus d’un an de raids et d’arrestations en escalade en Cisjordanie et d’attaques palestiniennes mortelles contre des Israéliens.

Avant le 7 octobre 2023, l’année était déjà la plus meurtrière pour les Palestiniens en Cisjordanie depuis plus de deux décennies.

- Advertisement -