Juan Guaidó, président du congrès dirigé par l'opposition au Venezuela, se déclare président par intérim du Venezuela lors d'un rassemblement contre le président Nicolás Maduro à Caracas

Le Venezuela rompt ses relations diplomatiques avec les Etats-Unis

Après s’être auto-proclamé nouveau chef de l’Etat à la place de Nicolas Maduro, le président du parlement vénézuélien, Juan Guaido, a été reconnu comme président par Donald Trump. Les américains ont fait savoir que toutes les options sont sur la table au cas où Maduro recourrait à l’usage de la force contre ses opposants. La riposte du président en exercice ne s’est pas fait attendre. Maduro a immédiatement annoncé ce mercredi soir la rupture des relations diplomatiques de son pays avec les États-Unis.


Alors que le président en exercice, Nicolas Maduro, a décidé de rompre les relations diplomatiques et politiques avec « le gouvernement impérialiste des Etats-Unis » et donné 72 heures aux représentants des missions diplomatiques américaines pour quitter le pays, son ministre de la Défense a déclaré que l’armée désavouait le «président» autoproclamé Juan Guaido.

Le Canada, le Brésil de Jair Bolsonaro, la Colombie d’Ivan Duque, le Paraguay, le Pérou et l’Argentine ont annoncé ce soir reconnaître Juan Guaido en tant que président «autoproclamé », alors que le Mexique et la Bolivie d’Evo Morales ont affirmé de leur côté qu’ils continuaient à reconnaître Nicolas Maduro comme le président du Venezuela.

L’Elysée dit suivre la situation de près en consultation avec les partenaires européens.

Dans la journée, au moins quatre personnes ont trouvé la mort dans des troubles survenus au Venezuela où des manifestations contre le régime du président Nicolas Maduro se poursuivent depuis trois jours, à l’appel de l’opposition.

Une grave crise en perspective attend le Venezuela.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Câbles

Allez en Haut de la page
21 Shares
Share via