fbpx

Attal nomme son compagnon aux Affaires Étrangères et Rachida Dati à la Culture

Partager

Ce jeudi 11 janvier 2024, le nouveau Premier ministre français, Gabriel Attal, a nommé quatorze ministres pour son gouvernement. Deux nominations attirent particulièrement l’attention: celle de Stéphane Séjourné, son compagnon, propulsé au ministère des Affaires étrangères, et celle de Rachida Dati, franco-marocaine, à la tête du ministère de la Culture.

Deux jours après la désignation de Gabriel Attal comme Premier ministre, succédant à Elisabeth Borne, les contours de son gouvernement commencent à se dessiner.

Alexis Kohler, le Secrétaire général de l’Élysée, a dévoilé, ce jeudi 11 janvier, dans la cour du palais les noms des ministres qui composeront l’équipe du nouveau chef du gouvernement. Parmi les 14 personnalités nommées, 10 étaient déjà membres du gouvernement Borne, tandis que 4 font leur entrée au sein du gouvernement.

Ministres confirmés gardant leur portefeuille :

  • Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique
  • Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer,
  • Eric Dupond-Moretti, garde des Sceaux, ministre de la Justice,
  • Sébastien Lecornu, ministre des Armées,
  • Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire,
  • Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires,
  • Sylvie Retailleau, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
LIRE AUSSI  Leçons de l'hubris : Quand l'arrogance est balayée par la grandeur d'un Souverain et la sagesse de dames d'influence

Ministres confirmés mais changent ou élargissent leur portefeuille :

  • Prisca Thevenot, chargée du Renouveau démocratique, porte-parole du gouvernement
  • Aurore Bergé, ministre chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre la discrimination,
  • Amélie Oudéa-Castera, ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse, des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques.

Attal choisi son amant en tant que ministre des Affaires étrangères

Le plus jeune Premier ministre de la Ve République a choisi son compagnon Stéphane Séjourné en tant que ministre des Affaires étrangères.

À 38 ans, cet ancien secrétaire général du parti Renaissance succède à Catherine Colonna, devient à son tour le plus jeune ministre des Affaires étrangères de France.

Cette position prestigieuse, comptant parmi les fonctions régaliennes du gouvernement aux côtés des ministères des Armées, de l’Économie, de l’Intérieur et de la Justice, marque un tournant notable dans sa carrière politique. Séjourné, eurodéputé depuis juillet 2019 et président du groupe Renew Europe au Parlement européen depuis octobre 2021, était envisagé comme tête de liste macroniste pour les prochaines élections européennes.

La relation entre Gabriel Attal, le nouveau Premier ministre, et Stéphane Séjourné, dépasse le cadre strictement politique. Leur rencontre remonte au début de l’année 2015 lors d’une réunion de travail, où, selon un témoignage rapporté par Le Monde, ils ont vécu un “coup de foudre immédiat”. Ils se sont pacsés en 2017.

Retour surprenant de Rachida Dati

Rachida Dati, ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, a été nommée ministre de la Culture dans un retour surprenant à l’exécutif français.

La franco-marocaine, actuellement maire du 7e arrondissement de Paris pour le parti «Les Républicains», a été propulsée à la tête d’un portefeuille sensible à la faveur d’un remaniement ministériel orchestré par le nouveau Premier ministre, Gabriel Attal. Sa nomination n’est pas seulement un signe de changement politique, mais aussi un symbole de réchauffement des relations entre Paris et Rabat.

Cette nomination survient après la reconduction de Jack Lang, un autre ami du Maroc, à la présidence de l’Institut du Monde Arabe (IMA).

Décembre dernier, Abdellatif Hammouchi a reçu à Rabat, coup sur coup, le directeur général de la police nationale française, Frédéric Veaux, et le Directeur général de la sécurité intérieure française (DGSI), Nicolas Lerner.

Les deux responsables sécuritaires français ont sollicité l’aide de M. Hammouchi pour apporter son expertise à la sécurisation des Jeux olympiques de Paris 2024 et renforcer les mécanismes de coopération entre les deux pays dans divers domaines notamment la lutte contre le trafic de drogues et de psychotropes, l’immigration clandestine, la menace terroriste, la cybercriminalité, et la criminalité transnationale organisée.

- Advertisement -