Reconnaissance faciale, la Chine déjà dans le futur

S’agissant certainement d’une fuite, une vidéo surprenante vient d’être diffusée sur le net montrant un système de surveillance en action dans une ville chinoise. Il donne l’impression de sortir droit d’un film de science-fiction. Dans ce court enregistrement, on voit des dizaines de caméras postées dans un carrefour d’une ville chinoise, très probablement Shanghai, identifier des centaines de passants et de véhicules en temps réel.




Cette percée technologique majeure, annoncée par le gouvernement chinois au mois de mai dernier, constitue l’annonce d’un programme national d’intelligence artificielle très avant-gardiste.

Ces nouveaux systèmes, qui analysent différents traits personnels tels que la couleur des cheveux, le teint de la peau, les mensurations faciales et toutes caractéristiques pour identifier les individus, deviennent de plus en plus intelligents lorsqu’ils sont alimentés par davantage de données.

La Chine l’emporte sur l’occident dans ce domaine grâce au croisement des bases de données gouvernementales et sa pléthore de caméras de surveillance publiques qui gèrent et analysent des milliards de visages et d’objets connectés ou non.

En outre, il existe actuellement très peu de règlements en matière de droit à la vie privée pour les SSII, et les termes et conditions des contrats d’utilisation de nombreuses applications chinoises pèchent par ce vide juridique et permettent donc, à leurs développeurs, de vendre les photographies et autres contenus des utilisateurs. Ce qui a contribué au développement phénoménal du système chinois de reconnaissance faciale mettant l’Occident et le reste du monde au pied du mur et, surtout, devant leurs responsabilités éthiques.

LE1

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Chine

Allez en Haut de la page