• NDebout3.jpg?fit=1300%2C780
  • NDebout1.jpg?fit=960%2C639
  • Ndebout7.jpg?fit=620%2C372
  • NDebout5.jpg?fit=860%2C516
  • Ndebout6.jpg?fit=620%2C372
  • NDebout4.jpg?fit=860%2C516
  • nuit_debout_1.jpg?fit=639%2C360
  • maxnewsworldthree995443.jpg?fit=3543%2C1992
  • XVMf2d59bfa-fa28-11e5-a24d-c7913916fe0f.jpg?fit=805%2C453

‘Nuit Debout’, prémisses à un nouveau ‘Mai-68’?

Depuis onze jours, les nuits françaises ne sont plus comme les précédentes. Les artères, places et espaces publics des grandes, moyennes et petites villes sont investis à chaque coucher du soleil par des manifestants d’un nouveau genre. Il s’agit de Français en colère contre leurs situations socioprofessionnelles et qui l’expriment tous les soirs dans un mouvement appelé ‘Nuit Debout’.
bandeaufbev-nuitdebout

Mais ce qui devait être une action citoyenne pacifique, s’est transformée en actes de violences et de vandalisme. Elle donne aussi lieu à des affrontements violents entre les manifestants et les forces de l’ordre, ainsi qu’à des interpellations, notamment parmi les activistes d’extrême gauche et d’extrême droite qui ont infiltré le mouvement. Ainsi, le mouvement qui se voulait juste revendicatif et limité dans la durée, le voilà aujourd’hui qui s’apparente à une action quasi-anarchiste qui s’inscrit dans le moyen et long termes. Ce qui fait craindre le pire aux autorités, surtout qu’il s’agit d’une année où la France organise cet été l’Euro de football et les primaires présidentielles en automne, avant une année 2017 qui s’annonce ‘explosive’ sur le plan politique, après avoir été, malheureusement, tout aussi ‘explosive’ sur le plan sécuritaire en 2015 et 2016, à cause des tragiques attentats terroristes.

Le malaise profond des manifestants et leur obstination, ajouté à une situation politique catastrophique marquée par une popularité abyssale du Président de la République qui bat des records historiques, et un contexte régional et international critique dû à la gestion chaotique des phénomènes migratoires et aux dossiers complexes de l’intégration, du chômage, de la religion et de l’identité nationale, poussent à croire que la France est à la veille d’une réelle explosion sociale, comme celle de Mai 1968, tous les ingrédients sont réunis pour reproduire le même schéma.

NDebout2

En 1968, la France disposait d’un leadership sans égal, porté par le général De Gaulle, et malgré tout, elle a dû subir une de ses plus graves crises de son histoire contemporaine après la Seconde guerre mondiale. Aujourd’hui ce leadership est inexistant, on imagine le scénario du pire qui peut se produire si la France ne fait pas face et ne met pas fin, immédiatement, au mouvement de ‘Nuit Debout’.

Abdellah El Hattach

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Latest from Notes

Go to Top
%d bloggers like this: