Les Etats-Unis procèdent à des manœuvres aéronavales d’envergure sans précédent dans le Pacifique Ouest

Les Etats-Unis d’Amérique conduisent en ce moment des manœuvres conjointes de grande envergure entre trois groupes aéronavals dans la mer du Japon, à l’ouest de l’océan Pacifique. Cet exercice, emmené par l’US Navy, réunit au large des côtes asiatiques les porte-avions USS Ronald Reagan, USS Nimitz et USS Theodore Roosevelt, accompagnés d’une puissante escorte de croiseurs et destroyers, avec le soutien de sous-marins et d’appareils basés à terre. Les bâtiments américains vont conduire des exercices de défense, de surveillance maritime et de riposte aérienne.


Alors que les tensions demeurent fortes entre les Etats-Unis et la Corée du nord, et que Donald Trump achève une tournée en Asie, la flotte américaine n’avait pas organisé des manœuvres de cette ampleur depuis l’exercice Valiant Shield, qui s’était déroulé en 2007 au large de l’île de Guam. Plus récemment, des entraînements impliquant deux porte-avions avaient été conduits à plusieurs reprises dans la région, en particulier en mer de Chine et en mer des Philippines.

On apprend aussi que des bâtiments de la marine de guerre sud-coréenne se sont joints à cette démonstration de force inédite à l’adresse de la Corée du nord, dont les ambitions nucléaires ne sont plus un secret.

L’exercice, qui doit se poursuivre durant quatre jours, est destiné à renforcer la dissuasion contre les menaces nucléaires et les missiles de la Corée du nord, et à démontrer la préparation à repousser toute action provocatrice de l’ennemi. Il met en action trois des fleurons de l’aéronavale américaine : 1) Le Theodore Roosevelt a quitté sa base de San Diego le 6 octobre et a notamment fait escale à Guam le 31. Le bâtiment et son groupe sont partis pour un déploiement de plusieurs mois qui va les emmener jusque dans la région du golfe arabo-persique, où ils rejoindront 2) l’USS Nimitz, qui a quitté cette zone en octobre et se trouve actuellement en mer du Japon ; 3) Le Ronald Reagan, qui a participé le mois dernier à des manoeuvres en Corée du sud ayant provoqué la colère du régime de Pyongyang, fait partie de la 7ème flotte américaine basée de manière permanente au Japon.

De son côté, la Corée du Nord a vigoureusement dénoncé ces manœuvres, destinées selon elle «à préparer une invasion de son territoire».

LE1

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Chine

Allez en Haut de la page