Twitter évalue à environ 130 le nombre de comptes piratés

Twitter évalue à environ 130 le nombre de comptes certifiés de personnalités et d’entreprises qui ont été la cible de pirates informatiques lors de la vaste attaque de mercredi.

Twitter a ouvert une enquête sur le piratage massif qui a visé mercredi des comptes de personnalités sur son réseau qui a permis à des pirates de prendre le contrôle des comptes du candidat à la présidence américaine Joe Biden, de la star de télé-réalité Kim Kardashian ou encore du patron de Tesla Elon Musk et de publier des messages en leur nom, remettant sur le devant de la scène la question de la cybersécurité.

Le comptes de l’ancien président américain Barack Obama, du rappeur Kanye West, du fondateur d’Amazon Jeff Bezos, du milliardaire Warren Buffett, de l’ancien patron de Microsoft Bill Gates et des entreprises Apple et Uber ont été également pris pour cibles.

Des messages postés sur les comptes piratés, et pour la plupart rapidement supprimés, donnaient aux internautes 30 minutes pour envoyer 1.000 dollars en bitcoins afin de gagner le double de cette valeur en retour.

Twitter a dit continuer de vérifier si les données personnelles des comptes piratés avaient été compromises.

«Nous avons détecté ce que nous pensons être une attaque technologique coordonnée conduite par des individus qui ont ciblé avec succès certains de nos employés ayant accès aux systèmes et outils internes», a expliqué Twitter.

“Dure journée pour nous à Twitter”, a admis le patron du réseau social Jack Dorsey dans un tweet.

“Nous nous sentons tous terriblement mal après ce qui s’est passé. Nous faisons un diagnostic et nous partagerons tout ce que nous pourrons quand nous aurons compris plus amplement ce qui s’est précisément passé”, a-t-il ajouté.

Le magazine Vice rapportait que quelqu’un au sein même de Twitter était à l’origine de cette opération de piratage, s’appuyant sur des captures d’écran qui ont fuité et sur deux sources anonymes affirmant être responsables du piratage, dont l’une a déclaré à Vice qu’un employé de Twitter avait été payé.

Le FBI a ouvert une enquête sur ce dossier, a ajouté Twitter, alors que des parlementaires exigent que la lumière soit faite sur cette vaste attaque.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Élections 2021 : après les partis représentés au parlement, Laftit reçoit les leaders des partis qui ne le sont pas

Article suivant

Le Royaume-Uni banni Huawei du déploiement de la 5G : Ericsson et Nokia prêts à le remplacer

Derniers articles de Câbles

0 Shares
Share via
Copy link
Powered by Social Snap