fbpx

MAMDA-MCMA

«Mélanger le patrimoine personnel et celui de l’activité professionnelle», la solution inédite du Crédit Agricole du Maroc

Partenaire historique de l’agriculture et du monde rural, le Crédit Agricole du Maroc innove en lançant une nouvelle approche qui permet désormais à l’agriculteur de disposer de deux comptes distincts et étanches : un compte professionnel « Hssab Al Ard » lié à son exploitation agricole et son activité professionnelle et un autre compte personnel « Hssab Dar » pour gérer ses besoins personnels et familiaux.

Le Crédit Agricole du Maroc apporte désormais aux agriculteurs une solution inédite à des pratiques de gestion qui se sont installées en raison du défaut de structuration juridique de leurs activités professionnelles.

En effet, une grande majorité d’agriculteurs mêlent leurs dépenses personnelles et professionnelles, ce qui ne fait que leur compliquer les choses et les empêcher de dresser un portrait clair du fonctionnement de leur exploitation agricole et de leur ménage.

Cette nouvelle solution du Crédit Agricole du Maroc offre la possibilité aux agriculteurs de pouvoir bénéficier d’une distinction entre leurs besoins, revenus et dépenses personnels en tant que clients particuliers et leurs revenus et dépenses liés à leurs activités professionnelles à l’instar de la pratique dans le monde urbain.

Généralisation de la couverture sociale : un Programme Royal catalyseur de bonnes pratiques

Cette nouvelle approche adoptée par le groupe dirigé par Tariq Sijilmassi, s’inscrit dans le cadre du soutien et l’accompagnement de la mise en place du Registre National de l’Agriculture (RNA) et du chantier voulu et initié par le Roi Mohammed VI, celui de la généralisation de la couverture sociale notamment au profit des agriculteurs.

Le Crédit Agricole du Maroc s’investit dans une double relation bancaire avec les agriculteurs afin de les accompagner à la fois dans leurs activités professionnelles et dans leurs activités privées. Laquelle relation s’appuiera sur la mise en place du RNA pour assurer une gestion spécifique et distincte des projets de financement adossés au compte professionnel de l’agriculteur tout en lui offrant l’ouverture d’un compte personnel gratuit pour couvrir l’ensemble de ses besoins personnels et familiaux.

Cette nouvelle approche permet à l’agriculteur de disposer en toute quiétude de ses fonds personnels pour subvenir aux besoins de sa famille en cas de difficultés professionnelles liées à son exploitation agricole.

«Hssab Al Ard», le compte dédié pour gérer les besoins professionnels

Grâce à l’identification du numéro unique octroyé dans le cadre de la mise en oeuvre du Registre National Agricole, l’agriculteur bénéficiera d’un compte courant permettant, en opération au crédit du compte, les déblocages des crédits, les recettes de l’exploitation, les subventions FDA, les autres Incitations financières de l’Etat, les indemnisations issues des produits d’assurances MAMDA (Assurance Multirisque Climatique, Assurance Arboricole et Assurance Mortalité de bétail….). Au débit de ce compte, seront portées les dépenses diverses de l’exploitation, les redevances d’eau d’irrigation, le remboursement des crédits ainsi que les cotisations de l’AMO en faveur de la CNSS.
Ce compte professionnel fonctionnera comme le compte des entreprises selon les tarifications en vigueur pour les différentes opérations.

«Hssab Dar», un compte personnel gratuit pour gérer les besoins personnels

Identifié par le numéro de la CNIE, l’agriculteur pourra disposer d’un compte chèque lui permettant de gérer ses revenus et dépenses personnels et familiaux et comptera comme opérations au crédit son épargne, le produit de sa retraite, les virements divers à son bénéfice, les recettes hors exploitation agricole. Au débit, figureront les dépenses personnelles, les remboursements crédits personnels (hors exploitation), les souscriptions aux produits de bancassurance optionnels (épargne, retraite, santé, etc).
Hssab Dar est un compte personnel proposé par la banque et pour lequel aucun frais de tenue de compte ne sera facturé.

Une offre multicanale pour une ouverture de compte personnel facilitée pour l’agriculteur où qu’il soit

En complément du canal Agence Physique et Agence Mobile, le Crédit Agricole du Maroc démocratise l’accès à la digitalisation et offre la possibilité à l’agriculteur via l’application mobile « Hssab-e » de bénéficier de l’offre digitale dédiée à cette approche.

MAMDA-MCMA : Abed Yacoubi Soussane prend du recul et passe le témoin à Hicham Belmrah nouveau PDG «plénipotentiaire»

//

S’il prend du recul, Abed Yacoubi Soussane, patron emblématique de la très discrète mais puissante Assurance de l’Agriculteur MAMDA-MCMA, il n’en reste pas moins l’Administrateur et Président Fondateur Honoraire, et il continuera à apporter ses conseils et son expérience, longue de 53 ans, au nouveau Président Directeur Général, Hicham Belmrah dont la compétence n’est plus à prouver.

Réuni le 27 Janvier 2021 à Rabat, le Conseil de Surveillance de la MAMDA-MCMA, a décidé, sur proposition de son président Abed Yacoubi Soussane, de faire évoluer la gouvernance des deux principales et des plus anciennes mutuelles du Maroc d’une gestion duale, à Conseil de Surveillance et Directoire, à celle de société à Conseil d’Administration.

«Cette décision qui sera entérinée après les validations règlementaires requises, vise à adopter un mode de gouvernance aligné avec les meilleures pratiques de la place et le retour d’expérience» précise le communiqué publié à l’issue de ce Conseil.

Ce changement de mode gouvernance a été accompagné par la nomination de celui qui a passé 53 ans à la tête de l’organisme d’assurance, Abed Yacoubi Soussane, en tant qu’Administrateur et Président Fondateur Honoraire de la MAMDA-MCMA ainsi que celle de Hicham Blemrah en tant que Président Directeur Général.

« Le Conseil de Surveillance a rendu un vibrant hommage à Monsieur Yacoubi Soussane et a souhaité qu’il reste actif dans la gouvernance de la MAMDA-MCMA, du fait de son rôle historique pour l’institution, de ses liens très forts avec les sociétaires et de sa connaissance aigüe de la mutualité de manière générale. Le Conseil de Surveillance a ainsi proposé sa nomination en tant qu’Administrateur et Président Fondateur Honoraire de la MAMDA-MCMA » annonce le communiqué.

Toujours debout, toujours vivant

La longévité, l’influence et la discrétion du fondateur et président honoraire de la MAMDA-MCMA, Abed Yacoubi Soussane, font de l’homme, du haut des ses 80 ans, une énigme, une légende et un cas unique dans l’histoire de l’économie nationale.

Pieux, n’hésitant pas à interrompre les conseils d’administration et ses réunions pour faire ses prières tout en s’imposant un jeûne intermittent, les lundis et les jeudis, Abed Yacoubi Soussane est un éternel et farouche battant, comme le décrit si bien l’un de ses rares portraits publié par le mensuel Economie & Enterprise en févier 2010, après l’annonce de la nomination du jeune associé du cabinet Ernest & Young, Hicham Belmrah, président du directoire de la MAMDA.

L’article décrivait Yacoubi Soussane en homme «courtois et doté d’une grande culture et qui cherchait toujours le consensus, arrivant à s’adapter à toutes les situations».

Aujourd’hui, Yacoubi Soussane, lâche du leste après onze années de co-pilotage en passant le témoin à un brillant dirigeant et fin connaisseur de système financier marocain, Hicham Belmrah, avec qui il partage au moins deux qualités, la discrétion et la fidélité.

GAZ : Sound Energy a la main heureuse à la veille du Sommet du pétrole et du gaz qui se tiendra au Maroc

/

Les différentes sociétés d’exploration présentes au Maroc auront l’occasion de faire le point lors du 2ème Sommet du pétrole et du gaz au Maroc, les 6 et 7 février 2019 à Marrakech. Organisé par IN-VR Oil & Gas et sous les auspices de l’Office national marocain des hydrocarbures et des mines (ONHYM), ce sommet permettra à cet office de rencontrer des investisseurs potentiels et existants, notamment SDX Energy, Chariot Oil & Gas, Geoex, Enagas et ENI. Au cours de ce sommet, l’ONHYM prévoit d’annoncer les futurs projets d’exploration et de production suite aux récentes découvertes d’hydrocarbures et former de nouveaux partenariats pour des projets à mi-parcours. Entre-temps, la société britannique Sound Energy a annoncé le 7 janvier la découverte de nouvelles traces de gaz dans le puits TE-10 dans le permis de Tendrara. C’est la troisième fois que la société trouve des traces de gaz dans ce puits.

Lire ici