Engie

Caixa ne compte pas aider Suez à contrer Veolia

La banque espagnole Caixa, actionnaire de Suez, n’envisage pas de participer au moindre consortium susceptible de soumettre une offre sur la participation d’Engie dans le groupe français, convoitée par Veolia, a dit une source informée de la situation à Reuters.

Reuters

Caixa, via sa filiale de banque d’investissement, est le deuxième actionnaire de Suez avec une participation de 5,9%.

Selon la source, Caixa attend de connaître l’issue de l’offre soumise par Veolia sur la quasi-totalité de la participation d’Engie.

La banque espagnole ne compte jouer aucun rôle actif pour aider Suez à contrer l’offre de son concurrent, a ajouté cette source.

La direction de Suez juge l’offre de Veolia hostile et elle s’efforce de trouver des solutions alternatives.

Veolia, numéro un mondial du traitement de l’eau et des déchets, propose de racheter 29,9% du capital de Suez à Engie, qui en contrôle 32%, en vue de lancer ensuite une offre sur l’ensemble du capital.

Des représentants de Criteria, la maison mère de Caixabank, et de Suez ont refusé de s’exprimer sur le sujet.

Offre de rachat de Veolia sur Suez : Engie fait monter les enchères

Engie veut que Veolia relève le prix de son offre d’achat de l’essentiel de sa participation dans Suez et demande 1 milliard de plus. Elle n’exclut pas d’examiner des propositions alternatives qui pourraient survenir au cours des prochaines semaines, rapporte Reuters.

Veolia a proposé dimanche de racheter l’essentiel de la participation d’Engie dans Suez – soit 29,9% de quelque 32% à 15,50 euros par action représentant un montant de 2,9 milliards – en prévoyant ensuite une offre sur le reste du capital du numéro deux mondial de la gestion de l’eau et des déchets.

“Le montant proposé n’est pas suffisant, il faut que Veolia revoie sa copie”, a déclaré à Reuters une source interne à Engie, selon laquelle le président du conseil Jean-Pierre Clamadieu a fait connaître cette position aux administrateurs du groupe.

Selon une autre source au fait du dossier, un prix de 17,00 euros par action, évoqué dans un premier temps par BFM Business, “serait plus proche de ce qu’Engie est en droit d’attendre”.

Selon la même source, le groupe énergétique sait que le PDG de Veolia, Antoine Frérot fera les efforts nécessaires pour remporter la mise. Selon plusieurs sources, Engie fixe déjà ses conditions.

Engie a en outre demandé à Suez d’examiner la possibilité de racheter lui-même la participation du groupe à son capital, ont également indiqué deux des sources interrogées par Reuters.

L’une d’elles a ajouté qu’Engie se réservait la possibilité d’examiner des propositions alternatives qui pourraient émerger de la part d’un ou plusieurs autres investisseurs.

La négociation ne fait que commencer. L’offre de Veolia est valable jusqu’à fin septembre

Avec Reuters et BFM business

MASEN présélectionne 5 consortiums pour Noor Midelt I

/

L’Agence marocaine de l’énergie solaire (MASEN) a présélectionné cinq consortiums pour participer à la construction de la première phase du complexe énergétique solaire Noor Midelt, qui comprend des centrales photovoltaïques hybrides et des centrales solaires concentrées (CSP).

Cette première phase couvrira deux centrales hybrides PV (photovoltaïque) et CSP (solaire à concentration) avec stockage. Chacune des deux centrales aura une puissance CSP brute entre 150 MW et 190 MW.

La capacité du composant photovoltaïque, qui devrait fournir une génération de jour, est laissée à la discrétion des soumissionnaires, mais ne peut pas dépasser de plus de 20% la capacité nette de nuit de CSP.

Le complexe sera situé sur 3 150 hectares de terres, extensible à 4,106 hectares, à 20 kilomètres au nord de Midelt, dans le nord du Maroc.

Les entreprises sélectionnées sont :
– ACWA Power Consortium : International Company for Water and Power Projects et General Electric Company
– Consortium EDF Energies Nouvelles : EDF Energies Nouvelles, Abu Dhabi Future Energy Co. PJSC – Masdar, Green of Africa, Sener Ingeneria Y Sistemas
– ENGIE Consortium: International Power S.A (Engie), Nareva Holding, SolarReserve, Solaire Direct
– Innogy SE Consortium : Innogy SE, Belectric, Ferrostaal Industrial Projects
– JGC Consortium: JGC Corporation, Abener Energia

Le 10 novembre 2016, sept candidats avaient soumis leurs propositions pour une préqualification. Masen émettra bientôt l’appel d’offres (RFP) aux consortiums.

680 MW d’énergie solaire, des 2GW de Masen Noor Solar Plan prévus d’ici 2020, ont déjà été lancés par Masen à Ouarzazate, Laayoune et Boujdour.

En avril dernier, ACWA Power a lancé la construction de l’usine de 72MW Noor Ouarzazate IV – la première phase du Plan Solar de Noor.

LE1

ENGIE et Nareva Holding renforcent leur partenariat

ENGIE et Nareva Holding signent un accord visant à mettre en commun leurs compétences et à accélérer leur développement en Afrique du Nord et en Afrique de l’Ouest.

Casablanca, 24 juin 2016 – ENGIE et Nareva Holding, société du groupe SNI, annoncent aujourd’hui, vendredi 24 juin 2016, la signature d’un protocole d’accord renforçant leur collaboration au Maroc et l’étendant à d’autres pays africains.

Le mémorandum d’entente affirme la volonté des deux opérateurs d’associer leurs efforts pour développer de nouveaux projets de production d’électricité et de services énergétiques en Afrique, notamment en Egypte, Côte d’Ivoire, Sénégal, Ghana et Cameroun.

Partageant des objectifs communs et benéficiant de compétences complémentaires, ENGIE et Nareva ont en effet la volonté de mettre leur savoir-faire étendu et leur expertise reconnue en commun au service des pays de la région et de doter ainsi l’Afrique des infrastructures énergétiques indispensables à son développement.

Les deux groupes ont l’ambition de construire un portefeuille d’actifs supplémentaires de 5 000 à 6 000 MW entre 2020 et 2025, produisant l’équivalent de la consommation moyenne de plus de 10 millions de familles des pays concernés.

Cet accord vient renforcer les liens étroits entre les deux groupes déjà associés dans le cadre de deux projets : le parc éolien de Tarfaya, le plus grand d’Afrique, mis en service en 2014, et celui en construction de la centrale thermique de Safi.

Isabelle Kocher, Directeur Général d’ENGIE, a déclaré : « Des partenariats solides sont au cœur de la stratégie d’ENGIE en Afrique. Nous sommes heureux de développer notre présence sur le continent avec Nareva vers un objectif commun : contribuer à l’amélioration de l’accès à l’énergie. Cet accord va nous permettre d’accélérer la mise à disposition de solutions énergétiques innovantes et durables pour le développement économique et social de l’Afrique. »

Monsieur Ahmed Nakkouch, Président Directeur Général de Nareva, a déclaré : « Cet accord constitue un nouveau cap dans nos relations avec ENGIE. Ensemble, nous entrons dans ce partenariat avec le même esprit pionnier qui nous animait lors de notre première collaboration pour la réalisation du parc éolien de Tarfaya, le plus grand d’Afrique. Avec ENGIE, nous souhaitons développer des projets énergétiques qui contribueront au développement durable de l’Afrique. ».

 


A propos de Nareva Holding

La société marocaine Nareva Holding, filiale du groupe SNI, est un producteur indépendant d’énergie électrique qui fournit à ses clients des services et des solutions socialement responsables, compétitifs et durables tout en veillant à créer de la valeur pour l’ensemble des parties prenantes. Nareva Holding dispose à ce jour d’un portefeuille d’actifs énergétiques de plus de 3000 MW (dont 1 650 MW en éolien). Le groupe exploite déjà 5 parcs éoliens au Maroc, dont celui de Tarfaya (300 MW), le plus grand d’Afrique, et finalise actuellement, avec ses partenaires, la construction de la centrale thermique de Safi (2×693 MW), dont l’entrée en production est prévue en 2018.

 

À propos d’ENGIE

ENGIE inscrit la croissance responsable au cœur de ses métiers (électricité, gaz naturel, services à l’énergie) pour relever les grands enjeux de la transition énergétique vers une économie sobre en carbone : l’accès à une énergie durable, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique et l’utilisation raisonnée des ressources. Le Groupe développe des solutions performantes et innovantes pour les particuliers, les villes et les entreprises en s’appuyant notamment sur son expertise dans quatre secteurs clés : les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, le gaz naturel liquéfié et les technologies numériques. ENGIE compte 154 950 collaborateurs dans le monde pour un chiffre d’affaires en 2015 de 69,9 milliards d’euros. Coté à Paris et Bruxelles (ENGI), le Groupe est représenté dans les principaux indices internationaux : CAC 40, BEL 20, DJ Euro Stoxx 50, Euronext 100, FTSE Eurotop 100, MSCI Europe, DJSI World, DJSI Europe et Euronext Vigeo (Eurozone 120, Europe 120 et France 20). Contact presse Tél. France : +33 (0)1 44 22 24 35 Courrier électronique : engiepress@engie.com ENGIEgroup Contact relations investisseurs Tél. : +33 (0)1 44 22 66 29 Courrier électronique : ir@engie.com