fbpx

Présidentielles en Turquie : 17 suspects arrêtés pour la diffusion d’une sextape du candidat İnce

Partager

Un total de 17 personnes ont été arrêtées après que Muharrem İnce, l’un des quatre candidats à la présidence cela Turquie, a annoncé sa décision de se retirer de la course, exprimant sa colère face aux conspirations dont il fait l’objet, y compris une vidéo sexuelle truquée.

Le chef du parti de la Patrie, Muharrem İnce, s’est déjà plaint d’une campagne de diffamation à son encontre, notamment d’une vidéo à caractère sexuel qu’il a qualifiée de fausse. Il a accusé le mouvement Gülen, appelé FETÖ, le groupe qui avait fomenter la tentative de coup d’État de 2016, d’être à l’origine de la diffusion de cette vidéo.

À la suite de l’enquête lancée sur la vidéo par le procureur général d’Ankara la semaine dernière, les suspects ont été placés en détention pour chantage, menaces, falsification de documents, saisie et diffusion illégales de données personnelles, et violation de la vie privée, a déclaré le bureau du procureur, précisant que des mandats d’arrêt avaient été demandés pour quatre autres suspects.

Muharrem İnce a annoncé son retrait de la course à la présidence lors d’une conférence de presse tenue le 11 mai à Ankara, la capitale.

«Je voulais créer une troisième voie. Mais nous n’y sommes pas parvenus», a déclaré İnce, expliquant qu’il offrait une nouvelle voie politique aux véritables adeptes des principes et des valeurs de Mustafa Kemal Atatürk, le fondateur de la République moderne de Turquie.

Bien qu’il se soit retiré, İnce a appelé les citoyens à voter pour le parti de la patrie qui se présente au parlement.

«En 45 ans de politique, je n’ai jamais vu ce dont j’ai été témoin ces 45 derniers jours», a-t-il déclaré.

- Advertisement -