fbpx

Panne monstre chez Optus sème le chaos en Australie

Partager

Une panne monstre chez Optus, le deuxième opérateur télécom d’Australie, a privé près de la moitié de la population d’internet et de téléphone ce mercredi, plongeant les systèmes de paiement, de transport et de santé dans le chaos et soulevant des questions sur la fragilité de l’infrastructure télécom nationale.

La panne a été signalée pour la première fois vers 4 heures du matin, heure locale (17h00 GMT mardi).

Environ 10 millions d’Australiens, soit 40 % de la population, clients d’Optus, n’ont pas pu utiliser leurs smartphones, leur internet à haut débit ou leurs lignes fixes pendant une grande partie de la journée.

Les hôpitaux ne pouvaient pas recevoir d’appels téléphoniques, les petites entreprises étaient incapables de traiter les paiements électroniques, et les réseaux ferroviaires ainsi que les services de covoiturage ont été interrompus simultanément dans certaines villes.

L’incident a provoqué des critiques concernant la solidité du réseau de télécommunications australien et, en particulier, d’Optus, qui appartient à Singapore Telecommunications (STEL.SI).

«Les clients sont clairement frustrés et Optus devrait y répondre en conséquence», a déclaré la ministre de la Communication, Michelle Rowland.

Aucune cause de la panne n’a été communiquée mais «elle est survenue profondément au sein du réseau et a eu de larges répercussions sur les services mobiles, fixes et haut débit pour les clients d’Optus», a ajouté le responsable australien.

Optus avait signalé l’une des plus grandes cyberattaques du pays il y a 14 mois, mais la PDG Kelly Bayer Rosmarin a dit ne pas croire que la dernière panne était le résultat d’un piratage.

«Je veux dire, c’est hautement improbable. Nos systèmes sont en réalité très stables», a-t-elle déclarée à Reuters. «C’est un événement très, très rare.»

Selon les lois introduites après la cyberattaque d’Optus en 2022, les entreprises australiennes doivent signaler au gouvernement dans un délai de 72 heures si elles pensent avoir été victimes d’une cyberattaque.

Un analyste Telco a déclaré à Reuters que l’incident montrait que les entreprises de télécommunications devraient être obligées d’accepter les clients des opérateurs concurrents sur leurs réseaux en cas d’urgence – une réforme que l’industrie a longtemps résistée.

La société mère SingTel a déclaré plus tôt cette année qu’après la cyberattaque, Optus a réalisé plusieurs investissements pour renforcer ses capacités et offrir une protection supplémentaire à ses clients. Dans un bref communiqué, SingTel a confirmé l’incident sans explication et a noté qu’Optus s’était excusé.

L’action SingTel a chuté de 4,8 % sur le marché boursier de Singapour.

Chaos

Les australiens ont vécu une journée chaotique. Près de la moitié du continent était déconnectée, l’une des plus grandes pannes de réseau que le pays ait connues.

Les réseaux ferroviaires de Melbourne ont dû fermer pendant environ 30 minutes à cause de la panne, entraînant des retards pendant l’heure de pointe du matin, selon les médias.

- Advertisement -