fbpx

Microsoft cherche à ajouter la technologie ChatGPT à Word et Powerpoint

Start

Dans une démarche qui pourrait changer la façon dont plus d’un milliard de personnes rédigent des documents, des présentations et des emails, Microsoft réfléchi à l’incorporation de l’intelligence artificielle d’OpenAI dans Word, PowerPoint, Outlook et d’autres applications. L’objectif, permettre aux utilisateurs de générer automatiquement du texte de a hère simple et incisive.

Depuis plus d’un an, les ingénieurs et les chercheurs de Microsoft travaillent à la création d’outils d’Intelligence Artificielle (IA) personnalisés pour la composition d’e-mails et de documents en appliquant les modèles d’apprentissage automatique d’OpenAI aux données privées des utilisateurs de la suite Office.

Au fil du temps, l’IA s’est imposée dans les domaines créatifs, avec des outils tels que Stable Diffusion, qui créent des œuvres d’art à partir de simples commandes. Il semble maintenant que Microsoft envisage d’utiliser cette même technologie pour aider ses clients à rédiger des textes sur Word ou Powerpoint.

C’est un effort de plusieurs années, après que Microsoft ait investi un milliard de dollars dans OpenAI en 2019 pour travailler sur de nouvelles technologies pour ses produits. Depuis lors, peu d’informations ont été publiées, bien qu’en 2022, Microsoft ait publié l’outil d’aide au codage Copilot.

Mardi, il a été rapporté que Microsoft pourrait utiliser ChatGPT d’OpenAI pour fournir des résultats de recherche en langage naturel dans Bing, au lieu d’une liste de liens.

Les plans futurs, selon des ingénieurs de Microsoft, peuvent inclure l’intégration du même type d’outils dans la suite de productivité Office, connue aujourd’hui sous le nom de Microsoft 365.

Ces efforts comprennent l’amélioration des résultats de recherche dans la messagerie Outlook, y compris la détermination des mails que l’utilisateur peut rechercher, même si l’utilisateur ne tape pas de mots-clés spécifiques. Des réponses automatiques aux e-mails, des recommandations pour améliorer le style d’écriture et d’autres programmes de type chatbot pourraient également être intégrés.

Vie privée et précision

Cependant, pour que Microsoft réussisse son projet, elle doit franchir un certain nombre d’obstacles, dont la précision. Depuis son lancement, ChatGPT a souvent produit des résultats qui semblaient confiants et plausibles, mais qui étaient incorrects d’une manière ou d’une autre, en partie parce qu’il ne recherche pas continuellement des nouvelles ou des mises à jour sur Internet.

Si Microsoft introduit des outils de génération de textes d’IA qui fournissent des informations fausses ou choquantes, cela pourrait dissuader les clients de les utiliser à l’avenir.

Un autre problème est celui du respect de la vie privée, car les modèles d’IA devront être adaptés aux clients individuels en toute sécurité. Microsoft a travaillé sur des méthodes de préservation de la vie privée pour GPT-3 et GPT-4 qui pourraient fonctionner de cette manière, affirme une source, avec un certain succès déjà constaté avec la première dans les produits Microsoft.

En préservant la confidentialité et en permettant l’apprentissage des modèles par client, les modèles pourraient détecter le langage propre à un individu ou à une entreprise, comme les noms des personnes ou des projets, et apprendre des modèles de phrases et de paragraphes couramment utilisés. Ces informations pourraient ensuite être utilisées pour mieux comprendre les données ingérées et pour affiner les suggestions.

Si Microsoft s’efforce d’intégrer cette technologie à ses produits, elle ne l’a fait jusqu’à présent que de manière très limitée, en intégrant par exemple le GPT à la fonction de saisie automatique de Word. Il n’y a pas de calendrier précis quant à la date à laquelle une plus grande poussée sera faite pour que ses applications de productivité s’appuient davantage sur l’IA, mais cela pourrait facilement se faire d’ici quelques années.

Avec Theinformation

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.