L’Indonésie et le Maroc entament des négociations sur un accord commercial préférentiel

L’Indonésie et le Maroc ont entamé des négociations en vue de la conclusion d’un accord commercial préférentiel (ACP) visant à stimuler les échanges et les investissements entre les deux pays. Ni Made Ayu Marthini, directeur des négociations bilatérales du ministère indonésien du Commerce, a déclaré que l’amélioration de la coopération commerciale grâce à l’activation d’une commission conjointe du commerce (CCC) et à la conclusion d’un accord commercial préférentiel faisait suite à un accord signé en juin 2018 par le ministre du Commerce Enggartiasto Lukita et son homologue marocain Rakiya Eddarhem, Secrétaire d’Etat chargée du commerce extérieur, portant sur le plan d’activation de la Commission mixte commerciale (CMC).


“Pour maintenir cet élan, l’Indonésie et le Maroc se sont préparés à la première réunion de la CMC et à l’ACP, prévue fin avril prochain à Jakarta”, a souligné Ni Made dans un communiqué de presse publié mercredi par l’agence de presse officielle indonésienne Antara.

D’autre part, et selon le Jakarta Post, les deux parties ont accepté le mandat des négociations ainsi que ses termes. Ainsi, dans le cadre du forum préparatoire de la CMC, les responsables des deux pays ont encouragé une interaction intensive entre les secteurs d’affaires des deux pays, dont les résultats devraient permettre d’identifier les produits pouvant faire l’objet de négociations de l’ACP. Les négociations entre l’Indonésie et le Maroc impliqueraient la discussion des réductions tarifaires sur certains produits.

Identification des produits

Le directeur des négociations bilatérales du ministère indonésien du Commerce, Ni Made Ayu Marthini, a indiqué que l’Indonésie et le Maroc avaient identifié leurs produits potentiels pour accroître les échanges bilatéraux des deux pays. Il a révélé que l’Indonésie a dressé la liste de plusieurs produits, dont notamment des composants automobiles, des produits en cuir, des textiles, des épices, des aliments, des boissons, des meubles, de l’huile de palme, du papier, du café et des produits aquatiques.

Lors de sa réunion avec la Chambre de commerce et d’industrie indonésienne (Kadin), le Maroc a souhaité explorer des tarifs préférentiels pour le commerce de l’huile de palme, du café, des textiles, du caoutchouc, des pneumatiques, des produits pharmaceutiques, de l’huile d’olive et des produits agro-industriels.

Pour les dirigeants indonésiens, le Maroc est l’un des marchés non traditionnels de l’Indonésie qui lui permettra d’exporter ses produits vers l’Afrique et l’Europe.

Les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint 154,8 millions de dollars en 2017, les exportations de l’Indonésie vers le Maroc s’élevant à 86 millions de dollars et ses importations en provenance du royaume, à 68,8 millions de dollars, l’Indonésie ayant enregistré un excédent de 17,1 millions de dollars dans ses échanges avec le Maroc cette année-là.

Les exportations indonésiennes vers le Maroc en 2017 ont consisté en café pour une valeur de 23,5 millions de dollars; des fibres synthétiques d’une valeur de 16,5; l’huile de palme et ses dérivés d’une valeur de 7,1 millions de dollars; et un composé oxygène aminé d’une valeur de 4,6 millions de dollars.

Dans le même temps, les importations indonésiennes en provenance du Maroc comprenaient du phosphate, d’une valeur de 42,4 millions de dollars; vêtements et habillements d’une valeur de 10,6 millions de dollars; engrais minéraux ou chimiques d’une valeur de 3,7 millions de dollars; des vêtements de sport, de ski et de natation pour une valeur de 1,4 million de dollars.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Diplomatie

Allez en Haut de la page