fbpx

L’explosion d’une ferme laitière au Texas tue 18 000 vaches

Partager

L’exploitation laitière South Fork, située au Texas, aux États-Unis, a subi lundi l’incendie de bétail le plus meurtrier de l’histoire des États-Unis, qui a entraîné la mort de milliers de vaches et l’hospitalisation d’un ouvrier dans un état critique.

Les enquêteurs pensent désormais qu’un dysfonctionnement des machines de l’exploitation pourrait avoir été déclenché par du méthane, gaz libéré par les vaches lorsqu’elles rotent ou pètent.

Plus de 18 000 vaches sont mortes à la suite d’une explosion et d’un incendie dans une ferme laitière familiale de l’ouest du Texas, ce qui en fait l’incendie de grange le plus meurtrier jamais enregistré aux États-Unis.

Les pompiers se sont précipités sur les lieux pour tenter de maîtriser l’incendie après que les habitants ont signalé d’énormes nuages de fumée.

LIRE AUSSI  Politico : L'Égypte accentue la famine à Gaza

Ils ont sauvé un employé, alors que les flammes traversaient un bâtiment et atteignaient des enclos, selon des images et des déclarations du bureau du shérif du comté de Castro.

18000 vaches, l’équivalent de 26 terrain de football

Les 18 000 vaches tuées représentaient environ 90 % du troupeau total de l’exploitation laitière. C’est près de trois fois la quantité de vaches abattues chaque jour aux États-Unis.

Le shérif du comté de Castro, Sal Rivera, a déclaré : «Certaines bêtes ont survécues, d’autres sont probablement blessées au point de devoir être détruites».

Les vaches étaient évaluées à environ 2 000 dollars chacune, a déclaré Mandy Gfeller, juge du comté et responsable de l’exécutif du comté. Les pertes financières totales pourraient atteindre des dizaines de millions de dollars ( $36million ), a-t-elle ajouté, sans compter la destruction des équipements et des bâtiments.

En se basant sur la taille d’une vache adulte moyenne, 18 000 bovins se tenant à 3 ou 4 pieds l’un de l’autre pourraient couvrir 26 terrains de football.

Dans une déclaration envoyée à la BBC, l’Animal Welfare Institute, basé à Washington DC, a déclaré que, si cela était confirmé, un bilan de 18 000 vaches tuées serait “de loin” l’incendie d’étable le plus meurtrier impliquant du bétail depuis qu’il a commencé à tenir des statistiques en 2013.

Tags

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

- Advertisement -