fbpx

De jeunes Indonésiens se forment pour s’occuper de la population vieillissante

Partager

Un nombre croissant de jeunes Indonésiens suivent une formation pour devenir aides-soignants auprès des personnes âgées, dans le cadre d’un programme du gouvernement japonais visant à employer des étrangers dotés de compétences particulières.

Le Japon, dont le problème de vieillissement de la population est le plus aigu au monde, est confronté à une baisse de sa main-d’œuvre nationale, tandis que l’Indonésie manque de possibilités d’emploi au niveau local.

Un jeune homme de 24 ans, s’exprimant en japonais et s’inclinant, offre un plateau contenant une tasse et deux bols à un camarade de classe se faisant passer pour une personne âgée, avant de lui demander s’il veut des baguettes et une cuillère pour manger.

Ce jeu de rôle est un exemple du type de formation proposé par les établissements d’enseignement professionnel indonésiens aux étudiants désireux de pourvoir des postes vacants au Japon.

LIRE AUSSI  Netanyahu dissout le cabinet de guerre sans intention d'en former un nouveau

«Je pense que si le Japon nous a choisis, c’est parce que les jeunes Indonésiens sont tout à fait capables de s’occuper des personnes âgées», a déclaré un jeune indonésien qui fréquente l’école Onodera User Run, dans la capitale indonésienne, Jakarta.

L’école, créée en 2022, propose également des cours de japonais à ses élèves qui souhaitent s’inscrire à un programme du gouvernement japonais visant à employer des étrangers possédant des compétences particulières pour travailler dans des secteurs tels que l’assistance aux personnes âgées.

Le Japon est l’une des sociétés qui connait le vieillissement le plus rapide au monde, les personnes âgées de 65 ans ou plus représentant aujourd’hui 28 % de la population, selon les données de l’ONU.

Les naissances au Japon sont tombées à moins de 800 000 pour la première fois l’année dernière, selon les données officielles, alors que la population japonaise en âge de travailler diminue.

Hiroki Sasaki, attaché du travail à l’ambassade du Japon à Jakarta, estime que seuls 130 000 des 340 000 emplois spécialisés vacants au Japon ont été pourvus.

Il est donc de plus en plus nécessaire de faire appel à une main-d’œuvre étrangère.

En décembre 2022, plus de 16 000 Indonésiens travaillaient dans le cadre du programme japonais de travailleurs qualifiés, soit le deuxième nombre le plus élevé après le Viêt Nam.

L’Indonésie est le quatrième pays le plus peuplé du monde, avec quelque 280 millions d’habitants. Kamila Mansjur, directrice de l’école, a déclaré que l’envoi de travailleurs au Japon pour s’occuper des personnes âgées était bénéfique pour les deux pays.

«En Indonésie, la population augmente chaque année d’environ trois millions de personnes. Pourtant, ici, nous sommes confrontés à notre propre défi, à savoir le manque d’emplois», a-t-elle déclaré.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

- Advertisement -