fbpx

Ce qu’il faut retenir de la tribune d’Amir Ohana sur les relations Maroc-Israël

Partager

Dans une tribune publiée sur L’Observateur du Maroc et sur Al Ahdath Al Maghribia, Amir Ohana, 47 ans, d’origine marocaine, appelle à approfondir et à renforcer les liens entre marocains et israéliens et à insuffler un nouveau sens à la relation entre des peuples, «pas comme les autres».

Il est entré désormais dans l’Histoire. Amir Ohana est le premier président de la Knesset, parlement israélien, à être invité à effectuer une visite officielle au parlement d’un pays musulman.

À la veille de ce déplacement fort en symboles, M. Ohana a signé une tribune publiée en langue arabe et en langue française sur les supports du groupe Global Média Holding, présidé par M. Ahmed Charaï, Al Ahdath Al Maghrbia et L’Observateur du Maroc et d’Afrique.

Dans cette tribune, qui coincide avec la première participation de la fameuse brigade d’élite Golani à l’exercice militaire African Lion co-organisé par le Maroc et les États-unis, Amir Ohana a tenu à rassurer l’opinion marocaine sur la qualité des relations maroco-israéliennes perturbées par les élections mouvementées qui ont secoué l’état hébreu. Il a également longuement insisté sur la place très particulière qu’occupent le Maroc et son Roi dans son coeur et celui de tous les israéliens d’origine marocaine.

«En tant que fils de parents Marocains, j’ai été imprégné dès ma plus tendre enfance de la langue, de la culture, des chansons et des saveurs du Royaume du Maroc. Tout cela coule dans mes veines et me réchauffe le cœur à bien des égards».

Amir Ohana – L’observateur du Maroc & d’Afrique le 6 juin 2023

Pourquoi avoir un État pour les juifs ?

M. Amir Ohana s’est livré à un exercice peu simple en expliquant à l’opinion publique marocaine les raisons d’un État, d’une patrie pour les juifs du monde.

LIRE AUSSI  Leçons de l'hubris : Quand l'arrogance est balayée par la grandeur d'un Souverain et la sagesse de dames d'influence

Sans aucune référence à la sémantique classique du mouvement sioniste porteur d’une consonance négative, le Président de la Knesset, a expliqué que d’Amérique au Yémen, de la Pologne au Maroc, les Juifs avaient toujours la même prière : « L’année prochaine à Jérusalem ».

Des générations et des générations de juifs sont nés au Maroc, mais le peuple juif a toujours prié pour rentrer chez lui. Pendant deux mille ans, le peuple juif a été éloigné de sa patrie et a vécu dans le monde entier. Il n’y a pas un continent où les Juifs n’aient pas vécu.

Amir Ohana – L’observateur du Maroc & d’Afrique le 6 juin 2023

M. Ohana défend l’établissement d’un État indépendant qui «accepte avec amour tous ses citoyens» : juifs, musulmans et chrétiens. Il insiste sur le fait que le peuple juif s’est construit, après 100 générations, à Jérusalem, une nouvelle vie, dans une «vieille patrie».

Les juifs marocains intégrés dans tous les domaines

Amir Ohana est fier de ses origines marocaine et qualifie les les juifs marocains de «l’une des communautés les plus importantes et les plus magnifiques».

Au fil des ans, les Juifs marocains se sont intégrés dans tous les domaines : sécurité, économie, science et culture. et occupent des postes de responsabilité : membres de la Knesset, ministres et maintenant, pour la première fois, au poste de président de la Knesset, le Parlement israélien.

Leadership courageux et novateur du Roi Mohammed VI

L’auteur de la tribune affirme avoir travaillé à renforcer les relations avec le Maroc depuis son entrée en fonction. Une avancée majeure a été réalisée lorsque le Maroc, sous le leadership courageux et novateur du Roi Mohammed VI, a rejoint l’initiative des Accords d’Abraham, une initiative de paix soutenue par les États-Unis, sous la présidence de Donald Trump, et Israël, sous la direction du Premier ministre Benjamin Netanyahu. Cela a permis d’étendre le cercle de la paix et de rapprocher les nations, avec de plus en plus de pays musulmans qui ont rejoint l’accord.

Le président de la Knesset croit que davantage de pays rejoindront l’accord et œuvre pour cela. Il met en avant les nombreuses opportunités de coopération offertes par cette paix, avec des collaborations déjà en place dans de nombreux domaines et beaucoup d’autres à venir.

Hommage à la famille royale protectrice des Juifs du Royaume

Amir Omaha rend hommage dans sa tribune à la protection dont les Juifs du Maroc ont bénéficié de la part du Roi Mohammed V, surtout pendant la Seconde Guerre mondiale où ils étaient menacés par les nazis. Il souligne également le rôle actif de son petit fils, le Roi Mohammed VI, dans la préservation de la culture juive au Maroc, notamment par la dénomination de rues et l’ouverture de musées et de sites culturels juifs. La sécurité et le bien-être de la communauté juive marocaine, qui est décrite comme florissante et prospère, sont présentés comme une préoccupation majeure pour le Souverain.

Chaleur de l’accueil des marocains

L’auteur exprime une profonde affection et amitié pour le peuple marocain, soulignant un passé commun et un lien fort qui perdure malgré une séparation temporaire. La reprise des visites des Israéliens au Maroc suite aux accords d’Abraham est également mise en avant, tout comme les qualités humaines admirables du peuple marocain, dont la générosité et la compassion, souvent évoquées par les nombreux touristes israéliens.

Le peuple israélien aime le peuple marocain, et de mes visites ici, je sens que l’amour est réciproque. Approfondissons le lien entre nous, renforçons-le. Insufflons un nouveau sens à la relation entre les peuples, pas comme les autres.

Amir Ohana – L’observateur du Maroc & d’Afrique le 6 juin 2023

Réponse aux doutes des marocains

C’est avec beaucoup de diplomatie que le président de la Knesset a évoqué les doutes qui pourraient préoccuper les marocains aussi bien les décideurs que le grand public :

  1. Quid de la promesse d’un accord de paix global avec les pays musulmans ?

Réponse de M. Ohana : Ne vous inquiétez pas nous y travaillons. C’est aussi notre voeu le plus cher. Mais je ne doute pas que ce jour viendra.

  1. Que va nous apporter ce rapprochement avec Israël ?

Réponse de M. Ohana : Nous savons montrer notre estime à nos amis. Les États-Unis, notre allié le plus proche, le savent bien, tout comme nos autres amis dans le monde.

Nous sommes prêts à partager avec vous nos technologies qui sont les plus avancées au monde, dans la sécurité, dans la lutte contre le terrorisme, dans la médecine et la science, dans le tourisme et la culture, dans la préservation et la production d’eau vive.

Intelligence analyst. Reputation and influence Strategist
20 années d’expérience professionnelle au Maroc / Spécialisé dans l’accompagnement des organisations dans la mise en place de stratégies de communication d’influence.

- Advertisement -