Off The Record - Page 4

4ème congrès du PAM : Fatim Ezzahra El Mansouri votera Abdellatif Ouahbi

«Moi je vote Maitre Ouahbi pour son intégrité, sa compétence et son courage» a annoncé l’une des figures emblématiques du parti du tracteur, Fatim Ezzahra El Mansouri, la veille d’un congrés qui élira le nouveau secrétaire général du PAM.

Fidèle à son habitude, l’ancienne mairesse de Marrakech a choisi Facebook pour s’exprimer sur un évéènement majeur qui va redéfinir la place du Parti Authenticité et Modernité dans le paysage politique marocain, le congrès electif du succésseur de Hakim Benchamach. La présidente du Conseil national du parti, Fatima Zahra Mansouri, a annoncé pour qui elle votre le 7 février : Abdellatif Ouahbi.

Mansouri s’est adressée aux detracteurs du courant «Avenir» avec des mots assez durs les qualifiants d’avoir du mal avec l’exerice démocratique. Elle les accuse également d’avoir tenté plusieurs fois de reporter le congrès usant de «manoeuvres frauduleuses et de menaces».

Fatim Ezzahra El Mansouri a justifié son vote pour Abdellatif Ouahbi par «son courage, son intégrité et sa compétence». Elle estime que le Maroc a fort besoin d’hommes et de femmes politiques courageux «afin de dénoncer des vérités et de reflechir a des solutions».

Ouahbi, le candidat de la rupture?

Face à Biadillah, le symbole d’un retour aux sources du PAM, Ouahbi se positionne en tant que le candidat de la rupture. Ces déclarations aux médias après l’annonce de sa candidature ont été considérées par Benchamach et Biadillah portant atteintes à la commanderie des croyants. La stratégie de communication adoptée par Ouahbi semble porter ses fruits en le positinnant en décalage avec la ligne traditionnelle du parti qui connait beaucoup de difficultés et de divisions depuis le départ d’Ilyas El Omari.

Pour rappel, Cinq candidats se sont présentés au poste de SG du PAM:

  1. Mohamed Cheikh Biadillah,
  2. Abdellatif Ouahbi,
  3. Samir Belfkih,
  4. Abdeslam Boutayeb,
  5. Mekki Zizi.

Comment les services de renseignement algériens ont mené en bateau Emmanuel Macron

A la veille des élections présidentielles, le patron des services secrets algériens, Mohamed Kaidi, s’est envolé à Paris pour informer l’appareil d’Etat Français que le nom du futur Président de son pays n’était autre que Azzedine Mihoubi. Mais la surprise d’Emmanuel Macron sera grande quand les résultats du suffrage ont donné gagnant, Abdelmadjid Tebboune. L’information révélée par Maghreb Intelligence met la lumière sur la fragilité de l’Etat-major de l’armée algérienne, depuis l’avènement du hirak. Une fragilité que la mort surprise de l’homme fort du régime, Ahmed Gaïd Salah, ne fera qu’accentuer.

Lire ici

Presse: Samir Chaouki quitte le Groupe «Horizon Press»

Le Conseil d’Administration d’Horizon Press S.A, réuni le 13 décembre 2019, a accepté la démission de Samir Chaouki du poste de Président Directeur Général du groupe de presse constitué de trois supports : Les inspirations Eco, Horizon TV et LesEco.ma. Samir Chaouki cède la place à Meriem Allam, nommée Directrice de Publication, par le Conseil.

Lire ici

Nouveau modèle de développement : Chakib Benmoussa sur les Starting-Blocks

Ce dimanche après-midi, depuis son domicile à Rabat, Chakib Benmoussa, a endossé le costume de président de la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement, qui lui sied si bien, pour donner, devant un parterre de journalistes triés sur le volet, le coup d’envoi officiel de la mission pour laquelle il a été désigné par le roi Mohammed VI.

«Demain, lundi, je rencontre le Chef de Gouvernement, M. Saad Eddine El Othmani et je récupère les locaux du Conseil Supérieur de l’Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique qui accueilleront les futurs membres de la Commission, qui ne sont d’ailleurs, pas encore officiellement désignés (…) Ma mission est de rendre un rapport sur le nouveau modèle de développement qui répond aux défis actuels et futurs dans un délai de 6 mois. Je veillerai à ce que nous mettions l’accent sur la question essentielle du “Comment” et donner la part belle à “l’Action” » a déclaré Chakib Benmoussa, précisant qu’il garderait son poste d’ambassadeur du Royaume en France.

Lire ici

2M : Nouvelle mission pour Samira Sitaïl?

La dame de fer de l’audiovisuel francophone marocain aurait demandé un départ volontaire de la chaine où elle officie depuis 20 ans en tant que directrice générale adjointe, chargée de l’information et des programmes. Le site d’information, Maghreb Intelligence, qui a révélé l’information pense que Samira Sitaïl devrait être affectée à Paris dans le cadre d’une mission de lobbyisme en faveur du royaume.

Lire ici

La CGEM enfin débarassée de Mezouar

Après une première sortie hasardeuse sur l’adhésion du Maroc à la Zlecaf, l’été dernier, Salaheddine Mezouar va récidiver en commentant la situation interne algérienne au World Policy Forum organisé par l’OCP. Le gouvernement qui s’est tenu à une attitude de non-ingérence par rapport aux développements en Algérie, n’a pas laissé passer ce grave dérapage.  Nasser Bourita va ainsi publier un communiqué officiel qualifiant cette intervention de démarche irresponsable, maladroite et irréfléchie. Dans la foulée, Mezouar déposera sa démission.

Lire ici

Décès de Ali Bennis, PDG de Laprophan

Ali Bennis, président du laboratoire pharmaceutique marocain, Laprophan, est décédé samedi matin 12 octobre, à la clinique internationale de Marrakech, d’une mort subite.

Ali Bennis, Président de Laprophan

Fils de feu Abderrahim Bennis, fondateur du laboratoire en 1949, Ali Bennis a repris la présidence du groupe en mai 2011, alors qu’il en dirigeait la filiale cosmétique, B.E.R.I.C.

Le défunt est père de deux enfants.