Raytheon livre pour 500 millions de dollars de matériel militaire aux frères ennemis le Qatar et les EAU

Le Département d’Etat américain a approuvé une vente de 500 millions de dollars de matériel militaire en faveur du Qatar et des Emirats arabes unis. Selon un communiqué du Pentagone, plus de 300 missiles de type Sidewinder d’une valeur de 270,4 millions de dollars vont être livrés aux forces armées des Emirats, alors que le Qatar va bénéficier de matériel GPS de dernière génération ainsi que des systèmes d’information ultra-modernes pour développer le centre d’opérations aériennes de Qatar Air Force pour une enveloppe de 197 millions de dollars.

Les marins de la US Navy manient un missile air-air AIM-9X Sidewinder. Les EAU vont acquérir 300 missiles AIM-9X-2 Sidewinder Block II

Et c’est le géant américain de matériel militaire et de défense, Raytheon, basé au Massachusetts, qui fournira ce marché.
Concernant le Qatar, le projet de vente de matériel militaire sophistiqué, que le Congrès doit préalablement approuver, intervient alors que Doha et une alliance de quatre pays dirigée par l’Arabie saoudite, dont les Emirtas arabes unis, vivent une véritable crise politique.
Dans son communiqué, le Département américain qualifie le Qatar de «pays ami qui a été, et continue d’être, une force importante pour la stabilité politique et le progrès économique dans la région du Golfe Persique» alors que l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l’Egypte continuent d’imposer un blocus sur le Qatar l’accusant de soutenir le terrorisme et se rallier aux Iraniens en violation de la charte du CCG ce que réfute catégoriquement Doha.

Dans le cadre de cet accord, le Qatar va acquérir des puces de module anti-spoofing à disponibilité sélective GPS, des chargeurs de clés simples, des chiffreurs de protocole Internet de haute assurance, des composants du système de soutien au sol pour Link 16, des services de cybersécurité de soutien à la sécurité des communications, et des services de construction, d’intégration, d’installation et de maintien de l’infrastructure.

Notons que le Qatar abrite la base aérienne d’Al-Udeid qui accueille 10 000 membres du personnel militaire américain et sert de base américaine essentielle à l’étranger. Et l’année dernière, le Pentagone avait approuvé la vente de 36 avions de combat F-15 au Qatar dans le cadre d’un contrat de 6 milliards de dollars s’étalant jusqu’à fin de 2022, et ce quelques jours après la signature par le ministère britannique de la Défense d’un contrat similaire en vue de fournir 24 avions de type Typhoon au gouvernement qatari. Pour l’installation de ce matériel et la formation des techniciens, Raytheon mettra à disposition du Qatar 15 de ses experts militaires.

Le Sénateur républicain du Tennessee, Bob Corker, président du Comité des relations étrangères du Sénat, a annoncé qu’il lèverait la suspension de huit mois sur les ventes d’armes aux États membres du Conseil de coopération du Golfe. À l’époque, il avait déploré la crise entre le bloc dirigé par l’Arabie saoudite, d’une part, et le Qatar d’autre part.

Concernant les Emirats arabes unis, Washington précise que l’accord signé avec Abu Dhabi vise «à renforcer et améliorer la capacité de défense nationale des EAU». Raytheon Missile Systems Company, basée à Tuscon en Arizona, fournira ainsi aux forces armées 300 missiles de type Sidewinder Block II AIM-9X-2, 40 AIM-9X-2 Missiles d’entraînement à air comprimé Sidewinder, 30 AIM-9X-2 Bloc II Unités de guidage tactique, 15 Unités de guidage CATM AIM-9X-2, des équipements de soutien et support de missiles, en plus de l’assistance technique et logistique par un accompagnement d’experts américains.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Géopolitique

Facebook
Allez en Haut de la page