Le gouvernement marocain menace de prison toute personne qui fait l’apologie de l’assassinat de l’ambassadeur russe

Rabat- L’apologie d’actes terroristes constitue un crime puni par la loi, affirment jeudi les Ministères de l’Intérieur et de la Justice et des Libertés, après qu’un groupe de personnes a clairement exalté, sur les réseaux sociaux, l’acte d’assassinat de l’Ambassadeur russe en Turquie.

”Etant donné que l’apologie d’actes terroristes constitue un crime puni par la loi, conformément à l’article 218-2 du Code pénal, une enquête a été ouverte par les autorités compétentes, sous la supervision du parquet général, en vue d’identifier les personnes impliquées et engager les procédures juridiques à leur encontre’’, soulignent les Ministères de l’Intérieur et de la Justice et des Libertés dans un communiqué conjoint.

”Ces agissements extrémistes et inacceptables sont aux antipodes des préceptes de l’Islam prônant la tolérance et rejetant tout extrémisme et sont contraires aux constantes de la société marocaine fondées sur la modération, le juste milieu et la consécration des valeurs de tolérance et de cohabitation’’, réaffirme le communiqué.

La parti au pouvoir au Maroc dans la ligne de mire

Il a noté que cette décision des ministres de l’intérieur et de la justice vient après des positions de multiples partisans et proches du parti politique au pouvoir “Parti Justice et Développement” exprimées sur les réseaux sociaux, se félicitant de l’assassinat de l’ambassadeur russe Andreï Karlov. Ces positions anti-russe du PJD ont déjà fait l’objet, début du mois de décembre, d’une violente mise au point de la part du ministère des affaires étrangères , après les critiques publiques du Chef du Gouvernement contre l’action de Moscou en Syrie.


Avec MAP

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Câbles

Allez en Haut de la page