ÉTATS-UNIS : COUP DE THÉÂTRE AU DEPARTMENT OF STATE

Le président élu Donald Trump a annoncé ce mardi le nom du futur secrétaire d’Etat, en pleines querelles sur les cyberattaques et interférences russes dans l’élection américaine et sur fond de tensions montantes avec la Chine. Et, surprise (!) c’est Rex Tillerson, le patron du géant pétrolier ExxonMobil, qui obtient ce poste prestigieux et va devenir la voix de la diplomatie américaine. Agé de 64 ans, il entretient d’étroites relations d’affaires avec Vladimir Poutine, qui lui a remis en 2013 la décoration russe de l’ordre de l’Amitié. Les autres candidats potentiels étaient l’ancien chef de la CIA David Petraeus, le sénateur Bob Corker, l’ambassadeur John Bolton, ou encore l’ancien candidat républicain à l’élection présidentielle de 2012, Mitt Romney, finalement écarté lundi.
Le choix de Rex Tillerson va dans le sens de la volonté affichée par Donald Trump, durant sa campagne, d’améliorer les relations entre les Etats-Unis et la Russie, mises à l’épreuve ces dernières années, notamment au sujet de la guerre en Syrie.
Ce candidat était loin de faire l’unanimité, y compris dans son camp, et ici même dans LE1.ma nous avions fait l’écho d’autres pistes, notamment les noms cités plus haut et à leur tête le général David Petraeus.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Diplomatie

Allez en Haut de la page