#CIEA2017 à Abidjan s’attaque à la mise en oeuvre des plans d’émergence

Plusieurs chefs d’états africains ont pris part, ce mardi 28 mars 2017, à Abidjan à la cérémonie d’ouverture de la 2ème édition de la Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique (CIEA), qui a choisi pour thème cette année : « La mise en oeuvre des plans d’émergence ».

En effet, Alassane Ouattara, Président de la Côte d’Ivoire a prononcé une allocution d’ouverture devant le Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine, et Président de la Guinée Alpha Condé, de la Présidente en exercice de la CEDEAO, et Présidente du Libéria Ellen Johnson-Sirleaf, et du Président du Comité d’Orientation du NEPAD, et Président du Sénégal, Macky Sall.

This slideshow requires JavaScript.

Alassane Ouattara a rappelé dans son allocution les travaux de la première édition qui ont constitué selon le Président ivoirien “un cadre privilégié pour s’imprégner de l’expérience des pays émergents, partager les caractéristiques des plans d’émergence des pays africains et réfléchir sur leurs propres trajectoires vers l’émergence.”

 

Le Président ivoirien a voulu donné le ton aux débats de cette édition : Comment surpasser les difficultés de la mise en oeuvre des divers processus d’émergence dans lesquels sont engagés plusieurs pays africains. L’objectif fixé par Ouattara est de répertorier les obstacles à lever afin d’accélérer la marche des pays africains vers l’émergence en tenant compte des logiques économiques mondiales et de nos réalités socioculturelles.

Le président ivoirien a également rappelé une autre préoccupation confiée auparavant par la Ministre Ivoirienne du Plan et du Développement, Kaba Nialé, lors de la conférence de presse de lancement de la CIEA le 9 mars dernier, concernant l’éveil de la conscience collective et l’adhésion des populations aux différents plans d’émergence et au concept qui exprime la volonté collective des peuples de sortir d’une situation de vulnérabilité et de prendre leur destin en main.

Avant cette allocution du Président ivoirien, la Ministre ivoirienne du Plan et du Développement, Mme Nialé Kaba, le Président du Groupe de la BAD, Akinwumi Adesina, l’Administrateur du PNUD, Helen Clark, et les Présidents Macky Sall, Ellen Johnson-Sirleaf et Alpha Condé sont intervenus pour poser les problématiques de l’émergence de l’Afrique et situer les enjeux de cette Conférence.

Invité spécial du #CIEA2017, le Royaume a été présenté comme un cas d’école pour mettre en relief ses expériences réussies dans la mise en oeuvre des plans d’émergence visant le développement économique et humain. Et sur Hautes Instructions du Roi Mohammed VI, le Maroc a marqué sa présence à travers une délégation conduite par la présidente de la CGEM, Miriem Bensalah Chaqroun. Au côté de laquelle étaient présents le Président du Groupe Holmarcom, Mohamed Hassan Bensalah, la directrice exécutive de la SNI, le président de la commission Afrique et Sud/Sud et associé du cabinet Mazar, Abdou Souléye Diop, Noufissa Kessar ainsi que de l’ambassadeur marocain en Côte d’Ivoire Abdelamlek Kettani.

Notons que les travaux de la 2ème Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique se poursuivront jusqu’au 30 mars 2017.

 

LE1

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Latest from Afrique

Go to Top
%d bloggers like this: