The Independent : l’Algérie est devenue une plaque-tournante pour la cocaïne à destination du Royaume-Uni

Start

La découverte de près d’une demi-tonne de cocaïne flottant dans les eaux au large de la ville portuaire d’Oran en Algérie à la fin du mois de juin dernier a souligné l’importance croissante de l’Afrique du Nord en tant que point de transit vital pour les trafiquants de drogue cherchant à accéder aux marchés lucratifs d’Europe et du Moyen-Orient, écrit The Independent dans son édition du 21 juillet.

Avec agences

Il s’agit de la deuxième cargaison massive de cocaïne découverte en Algérie, précise The Independent., qui rappelle l’autre affaire de cocaïne qui avait éclaté en mai 2018, avec la saisie de plus de 700 kg de drogue sur un cargo censé transporter de la viande congelée en provenance du Brésil, cherchant à entrer à Oran après avoir accosté en Espagne.

Cette saisie avait donné lieu à des arrestations massives en Algérie, fait remarquer le journal.

Ce scandale, connu plus tard sous le nom de « cocaïne-gate », avait éclaboussé les plus hautes sphères du régime algérien, rappelle-t-on.

L’éclatement de la pandémie n’a pas fait grand-chose pour réduire l’appétit mondial pour la cocaïne, poursuit la même source. Des études sur les eaux usées d’un certain nombre de villes européennes pendant la pandémie ont montré que la consommation de cocaïne et de MDMA (également appelée ecstasy) était revenue à des niveaux normaux après une baisse initiale, alors que les réseaux et les voies d’approvisionnement se rétablissaient après des interruptions précoces. L’instabilité économique provoquée par la pandémie alimente désormais la corruption et a ouvert la porte à des vagues «sans précédent» de cocaïne pour entrer en Europe, a averti Europol.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.