fbpx

Le Roi Charles III d’Angleterre diagnostiqué avec un cancer

Partager

Le Palais de Buckingham a annoncé que le Roi Charles III a été diagnostiqué avec une forme de cancer. Le monarque britannique reporterait ses fonctions publiques pendant son traitement, sans préciser le type de cancer.

Le roi Charles III a été diagnostiqué avec une forme de cancer et va suspendre ses fonctions publiques pour suivre un traitement.

L’annonce, faite par le palais de Buckingham lundi soir, est intervenue une semaine après que le souverain, âgé de 75 ans, a quitté un hôpital londonien à la suite d’une intervention visant à traiter une hypertrophie de la prostate. Le palais n’a pas révélé la forme de cancer dont il est atteint, mais a précisé que le cancer avait été détecté au cours de cette intervention.

LIRE AUSSI  Nezha Hayat, seule femme arabe et africaine à la tête d'un Comité Régional de l'IOSCO

«Au cours de la récente intervention hospitalière du roi pour une hypertrophie bénigne de la prostate, un problème distinct a été constaté», a déclaré le palais dans un communiqué. «Des tests diagnostiques ultérieurs ont permis d’identifier une forme de cancer. Sa Majesté a entamé aujourd’hui un programme de traitements réguliers, au cours duquel les médecins lui ont conseillé de reporter ses activités publiques».

«Tout au long de cette période, Sa Majesté continuera à s’occuper des affaires de l’État et de la paperasserie officielle comme d’habitude», poursuit le communiqué de Buckingham Palace. «Le roi est reconnaissant à son équipe médicale pour son intervention rapide, qui a été rendue possible grâce à sa récente intervention à l’hôpital. Il reste très optimiste quant à son traitement et espère pouvoir reprendre ses fonctions publiques dès que possible».

Le Roi Charles avait précédemment choisi de rendre publique son opération de la prostate, dans le but de sensibiliser et d’encourager les hommes à se faire dépister. Cette démarche a été saluée, le site web du NHS, le système de la santé publique du Royaume-Uni, ayant rapporté une augmentation significative des consultations pour des conditions liées à la prostate.

- Advertisement -