fbpx

Turquie - Page 3

Les séries chinoises s’invitent dans les foyers marocains

/

Le partenariat stratégique entre Rabat et Pékin se précise. Après les mines, l’industrie, les nouvelles technologies et les services, c’est au tour de la culture et de la communication de franchir le pas et de faire l’objet d’accords entre la Chine et le Maroc.

Dans le cas d’espèce, il s’agit des médias. Quand un ponte du Parti communiste chinois fait le déplacement jusqu’au Maroc pour lancer et promouvoir la diffusion de séries chinoises sur 2M, c’est que le moment politique que représente l’événement est d’une importance majeure pour Pékin. Il y va de son rayonnement culturel et historique.

Ce qui est certain, c’est que la Chine prend très au sérieux ce pas qu’elle a entamé au Maroc. Le défi à venir est de savoir quand et comment notre production cinématographique nationale se frayera-t-elle un chemin dans les cathodes chinoises ou dans les salles de projection à Pékin et à Shanghai ?

Ainsi, selon un communiqué de la plateforme officielle d’information du gouvernement chinois (china.org.cn), la deuxième chaîne de télévision marocaine 2M a commencé, depuis hier jeudi, à diffuser une série chinoise doublée en arabe.

La cérémonie de lancement de «Une vie heureuse»  » 天天有喜  » a été présidée par Liu Qibao, chef du département Publicité du comité central du Parti communiste chinois et Mohammed Ghazali, secrétaire général du ministère de la Culture et de la communication.

À cette occasion, le directeur général de Radio China International (RCI), Wang Gengnian et le directeur général de 2M, Salim Cheikh ont signé un accord pour la diffusion de séries et films chinois sur la chaîne marocaine.

Wang Gengnian a déclaré que l’accord vise à renforcer la coopération entre les médias chinois et marocains, notant que celle-ci se fondait sur les recommandations du Forum sur la coopération sino-africaine qui s’est progressivement consolidée à l’occasion de visites de responsables des deux pays opérant dans le secteur des médias.

De son côté, Salim Cheikh a fait savoir que cet accord marque le passage à un nouveau cap dans l’échange culturel entre les deux pays, ajoutant que la diffusion de séries et films chinois permettra au public marocain de mieux connaître la Chine, espérant que ce partenariat donnera un coup d’impulsion aux relations entre Rabat et Pékin dans le domaine des médias.

Et les séries turques ?

L’accord entre le Maroc et la Chine aura certainement un impact sur les différents programmes similaires diffusés sur les chaînes nationales: Est-ce le commencement du déclin des séries turques qui ont envahi nos télévisions jusqu’à devenir partie prenante de la mémoire collective des marocains, ou est-ce un produit complémentaire à celles-ci qui vient uniquement enrichir l’offre télévisuelle marocaine ?

LE1

L’Ambassade de Turquie à Rabat condamne les propos de Ilyas El Omari

Dans un communiqué publié ce soir par l’Ambassade de Turquie à Rabat, il est fait état de l’étonnement de Ankara vis-à-vis des déclarations exprimées par le secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ilyas El Omari, quant aux résultats du référendum constitutionnel qui a eu lieu le week-end dernier en Turquie et qui vise à donner davantage de prérogatives au chef de l’Etat, passant d’un régime parlementaire à un régime présidentiel.

De prime abord, l’ambassade de Turquie réfute les propos de Ilyas El Omari, relayés par les réseaux sociaux, et dans lesquels il estime que «le régime dirigé par Erdogan vise à restaurer le Califat islamique» en Turquie, ce que qualifie la mission diplomatique turque comme étant des clichés «inexacts et relevant de l’imaginaire» de leur auteur.

L’ambassade de Turquie trouve également surprenant que le secrétaire général du PAM traite «le modèle du pouvoir mené par Erdogan comme ayant a des racines dans la référence intellectuelle de l’Organisation mondiale des Frères musulmans, fondée par Hassan al-Banna», alors que, précise l’ambassade, il s’agit-là d’«amendements constitutionnels, qui ont touché 18 articles de la Loi Fondamentale visant à changer le mode de gouvernance, alors que la Turquie demeure toujours un Etat démocratique, laïque et social, dominé par le respect de la loi et des droits de l’homme en pleine conformité avec les obligations internationales du pays.»

C’est ainsi que l’ambassade de Turquie à Rabat condamne vigoureusement les propos de Ilyas El Omari les qualifiant de «préjugés calomnieux et fallacieux», considérant que ces idées brouillent les rapports entre le Maroc et la Turquie et « ne peuvent pas contribuer au développement des relations fraternelles qui unissent les deux pays», et que la meilleure réponse à ces idées «fallacieuses » est «la détermination de la Turquie, plus que jamais, de protéger et de développer les valeurs de la modernité qui sont les siennes à même de les répandre davantage dans notre monde contemporain.»

La mise au point de la mission diplomatique turque intervient le jour-même de la rencontre qui a réuni aujourd’hui le secrétaire général du PAM, Ilyas El Omari, et le chef du gouvernement, Saad ed-Dine El Othmani, réputé proche de l’AKP (Adalet ve Kalkınma Partisi) au pouvoir en Turquie.

LE1

Le nombre de réfugiés syriens a franchi la barre des cinq millions

//

Terrible annonce que vient de faire le Haut-Commissariat pour les réfugiés des Nations unies (HCR) en date du 23 mars. Le nombre de réfugiés Syriens ayant fuit la guerre qui dure depuis plus de six ans a franchi pour la première fois la barre des cinq millions.

Le HCR a recensé très exactement 5 018 168 réfugiés syriens, dont 487 064 vivent dans des camps, ce qui représente entre le quart et le cinquième de la population que comptait le pays avant que les événements qui ont frappé le pays, en mars 2011, ne dégénère en guerre civile.

Depuis l’accord Union européenne-Turquie, conclu il y a un an, le nombre de réfugiés syriens qu’accueille la Turquie n’a cessé d’augmenter pour atteindre 3 millions de personnes environ, contre 1,3 millions stationnés en Jordanie, chiffre annoncé par le Roi Abdallah II lors du 28ème sommet de la Ligue Arabe, 233 000 en Irak, 120 000 en Egypte.

 

LE1

 

 

 

Le gouvernement marocain menace de prison toute personne qui fait l’apologie de l’assassinat de l’ambassadeur russe

//

Rabat- L’apologie d’actes terroristes constitue un crime puni par la loi, affirment jeudi les Ministères de l’Intérieur et de la Justice et des Libertés, après qu’un groupe de personnes a clairement exalté, sur les réseaux sociaux, l’acte d’assassinat de l’Ambassadeur russe en Turquie.

”Etant donné que l’apologie d’actes terroristes constitue un crime puni par la loi, conformément à l’article 218-2 du Code pénal, une enquête a été ouverte par les autorités compétentes, sous la supervision du parquet général, en vue d’identifier les personnes impliquées et engager les procédures juridiques à leur encontre’’, soulignent les Ministères de l’Intérieur et de la Justice et des Libertés dans un communiqué conjoint.

”Ces agissements extrémistes et inacceptables sont aux antipodes des préceptes de l’Islam prônant la tolérance et rejetant tout extrémisme et sont contraires aux constantes de la société marocaine fondées sur la modération, le juste milieu et la consécration des valeurs de tolérance et de cohabitation’’, réaffirme le communiqué.

La parti au pouvoir au Maroc dans la ligne de mire

Il a noté que cette décision des ministres de l’intérieur et de la justice vient après des positions de multiples partisans et proches du parti politique au pouvoir « Parti Justice et Développement » exprimées sur les réseaux sociaux, se félicitant de l’assassinat de l’ambassadeur russe Andreï Karlov. Ces positions anti-russe du PJD ont déjà fait l’objet, début du mois de décembre, d’une violente mise au point de la part du ministère des affaires étrangères , après les critiques publiques du Chef du Gouvernement contre l’action de Moscou en Syrie.


Avec MAP

[Photos] Marina Karlov pleure son mari l’ambassadeur russe assassiné

/
Marina Karlov pleure son mari posant sa tête sur le haut de son cercueil enveloppé de drapeau lors d’une cérémonie à l’aéroport d’Esenboga.

«Mon mari n’a rien fait de mal, personne n’a même menacé contre lui, j’aurais su», a-t-elle dit aux services secrets après la fusillade. Elle a été accompagnée par le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov.


La mère de l’ambassadeur russe Andreï Karlov et sa veuve Marina ont fondu en larmes alors que son corps a été renvoyé dans sa patrie au milieu des ornements militaires complets après avoir été abattu dans une galerie à Ankara.

Le Maroc condamne dans les termes les plus forts l’assassinat de l’ambassadeur de Russie à Ankara

/

Rabat – Le Maroc a condamné, mardi, dans les termes les plus forts l’assassinat de l’ambassadeur de Russie à Ankara.
”Le Maroc condamne dans les termes les plus forts l’assassinat de l’ambassadeur de Russie à Ankara, M. Andreï Karlov”, a indiqué le ministère des Affaires étrangères et de la coopération dans un communiqué.

”Face à ce crime abject, le Royaume du Maroc présente ses condoléances au gouvernement et au peuple de la Fédération de Russie ainsi qu’à la famille du défunt. Le Royaume du Maroc exprime, également en ces circonstances difficiles, sa solidarité entière ainsi que tout son soutien à la République de Turquie”, a ajouté la même source.

”Dans ce contexte préoccupant, le Royaume du Maroc réaffirme sa condamnation ferme du terrorisme sous toutes ses formes et manifestations, et réitère son engagement indéfectible dans la lutte contre ce fléau”, souligne le communiqué.

Assasinat ambassadeur russe: Maintien de la réunion Russie-Iran-Turquie sur la Syrie 

/

La réunion sur la Syrie des ministres des Affaires étrangères de Russie, d’Iran et de Turquie qui aura lieu mardi 20 décembre à Moscou, a été maintenue malgré l’assassinat de l’ambassadeur russe à Ankara. Initialement prévue pour le 27 décembre, la rencontre a été avancée au 20. Outre le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, la réunion verra la participation du chef de la diplomatie turque, Mevlut Cavusoglu, et son homologue iranien, Mohammad Javad Zarif. 

La reprise d’Alep, signe d’efficacité de la coopération entre la Russie et l’Iran, sera à l’ordre du jour de la rencontre qui sera bousculée par l’actualité de l’assassinat du Chef de la mission russe à Ankara, Andreï #Karlov, et de l’attentat de #Berlin.#مقتل_سفير_روسيا_في_تركيا

ASSASSINAT DE L’AMBASSADEUR RUSSE A ANKARA

/

L’ambassadeur russe en Turquie Andreї Karlov, blessé lundi dans une attaque à main armée dans une galerie d’art moderne à Ankara, a succombé à ses blessures, a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères.


Selon la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova, la Russie considère le meurtre de son ambassadeur comme une attaque terroriste et va saisir le Conseil de sécurité de l’Onu sur ce sujet.

TURQUIE : ATTENTAT TERRORISTE CONTRE UN CONVOI MILITAIRE

Treize militaires ont été tués et 48 blessés samedi dans un attentat à la voiture piégée contre l’autobus qui les transportait, à Kayseri dans le centre de la Turquie, une semaine après un attentat similaire contre la police à Istanbul.


13 soldats turcs tués et 48 blessés dans un attentat visant un bus dans le centre de la Turquie

L’attentat n’a pas été revendiqué mais le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) est pointé du doigt: « Tous les éléments désignent pour le moment le PKK », a affirmé le vice-Premier ministre Numan Kurtulmus sur la chaîne de télévision NTV, tout en indiquant « envisager toutes les possibilités ».

L’explosion s’est produite à 8H45, une semaine après l’attentat qui avait fait 44 morts à Istanbul, revendiqué par un groupe armé kurde. Un attentat auquel « ressemble malheureusement » celui de Kayseri selon le vice-Premier ministre Veysi Kaynak. Les composants utilisés pour l’attentat étaient similaires à ceux utilisés pour à Istanbul, a affirmé M. Kurtulmus.

La bombe, placée dans une voiture, a été déclenchée par un kamikaze lors du passage du bus, a affirmé le Premier ministre, Binali Yildirim. De premières images télévisées montraient le bus réduit en une épave fumante par l’impact de l’explosion.

L’armée déplore 48 blessés dans ses rangs. Le ministre de l’Intérieur, Suleyman Soylu, a fait état de 56 blessés, dont 6 graves, dans une déclaration télévisée.

 

Israël et la Turquie rétablissent leur relation diplomatique et nomment leurs ambassadeurs

/

Après six années de brouille diplomatique, Israël et la Turquie décident de normaliser leur relation, à la suite de la mort de dix activistes turcs tués dans l’assaut israélien contre le navire Mavi Marmara, en 2010.

Dans un point de presse expéditif à l’aéroport Esenboga d’Ankara, avant son départ pour une visite officielle au Pakistan, le premier ministre turc Recep Tayyip Erdoğan a annoncé la nomination de son ancien conseiller en chef des Affaires étrangères, Kemal Okem nouvel ambassadeur en Israël.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Cette nomination vient 3 jours après qu’Israël ait nommé son nouvel ambassadeur en Turquie. Eitan Naeh, actuel chef de mission adjoint à l’ambassade à Londres, deviendra ainsi le premier ambassadeur d’Israël à Ankara depuis la crise du Mavi en 2010, lorsque les forces spéciales israéliennes avaient pris d’assaut un bateau qui se dirigeait vers Gaza, provoquant la mort de dix militants turcs qui se trouvaient à bord. Né dans le nord de Haïfa, le diplomate israélien a débuté sa carrière au ministère des Affaires étrangères en 1991. Il s’est spécialisé dans les affaires turques et s’est rendu à Ankara en 1993, où il a exercé les fonctions de Second, puis de Premier Secrétaire. Depuis août 2013, il était en poste à Londres comme chef de mission adjoint à l’ambassade de son pays.