Nana Akufo-Addo

Donald Trump vise la Chine en honorant l’Afrique

/

Le président américain, Donald Trump, a offert mercredi 20 septembre 2017, à New York, un déjeuner de travail en l’honneur de plusieurs dirigeants Africains. Étaient conviés à ce repas aux relents très économiques, les présidents de la Côte d’Ivoire, d’Ethiopie, du Ghana, de la Guinée, de la Namibie, du Nigeria, du Sénégal, de l’Afrique du Sud et de l’Ouganda. Les neuf chefs d’Etat Africains ont discuté avec leur homologue américain des moyens de promouvoir la paix et la prospérité dans le continent. Pour Washington, il est question de mettre en place avec l’Afrique une stratégie pragmatique axée sur la sécurité, l’infrastructure et l’économie et d’autres intérêts communs. Mais en filigrane il faut comprendre que les Etats-Unis essaient de s’attaquer à un marché conquis par la Chine ce qui donne beaucoup de fil à retordre à Washington.

En l’absence des présidents du Gabon, Ali Bongo, et du Rwanda, Paul Kagame, pourtant présents à New York, les Alassane Ouattara, Mulatu Teshome, Nana Akufo-Addo, Alpha Condé, Hage Geingob, Muhammadu Buhari, Macky Sall, Jacob Zuma et Yoweri Museveni ont, d’une seule voix, portée par le président de Guinée, exprimé leur enthousiasme pour l’approche américaine qui tend à booster la croissance en Afrique, de donner un coup de fouet à l’emploi et combattre le terrorisme. Pour concurrencer Pékin, la politique étrangère américaine en Afrique, dominée traditionnellement par la diplomatie et le militaire, est tenue, en vue de mieux apprivoiser les marchés africains, d’adopter une approche disciplinée priorisant une politique commerciale agressive.

Le président Donald Trump salue le président nigérian Muhammadu Buhari lors d’un déjeuner de travail avec des dirigeants africains à l’Hôtel Palace à New York, le 20 septembre 2017

Le président Donald Trump a exprimé le souhait des Etats-Unis d’élargir la coopération et le commerce avec l’Afrique tant sur le plan bilatéral que global et fait état de l’intérêt de Washington à identifier de nouvelles opportunités mutuellement bénéfiques pour le commerce entre les deux parties. Sauf que la suprématie commerciale de la Chine en Afrique est une réalité. Durant sa campagne électorale et au tout début de son mandat, Donald Trump ignorait l’Afrique, réduisant d’une manière significative les aides financières de son pays à plusieurs capitales africaines.

Donald Trump a cependant surpris son assistance en invitant les dirigeants Africains qui ont partagé son repas à s’inspirer de l’exemple Sud-Africain, dont l’une des grandes société spécialisées en industrie pétrochimique envisage de procéder à des investissements de masse aux États-Unis. En effet, le géant SASOL va construire une usine en Louisiane pour 9 milliards, ce qui créera des centaines d’emplois pour la main d’œuvre américaine. Les chefs d’Etat Africains s’attendaient à entendre parler d’investissements américains dans le continent, pour créer des emplois chez les jeunes en Afrique, et non l’inverse. D’où l’annonce par le président Trump de l’intention du Secrétaire d’Etat Rex Tillerson d’ordonner au Millennium Challenge Corporation de procéder à un investissement de plusieurs centaines de millions de dollars en Côte d’Ivoire pour encourager et soutenir les réformes dans ce pays.

Parce que Washington sait pertinemment qu’elle ne peut pas concurrencer Pékin sur son théâtre de prédilection où elle dispose d’une présence ancienne avec une expérience terrain inégalable.

Il est donc improductif pour l’administration américaine de demeurer en compétition directe avec la Chine dans le continent africain, notamment dans des secteurs d’activité où le géant asiatique est confortablement installé depuis des décennies.

Washington est consciente que la domination chinoise en Afrique, notamment dans l’industrie et les BTP est un cas d’école. Les Etats-Unis sont donc tenus de s’orienter vers des secteurs où ils disposent d’un avantage concurrentiel éprouvé : les services, l’éducation, la finance, les médias, l’agrobusiness et l’ingénierie dans les énergies renouvelables.

Dans ce contexte précis, le président Trump a demandé au Département américain du Commerce de jouer un rôle central dans cette nouvelle vision des marchés africains. A l’instar de la Chine, ce département est appelé à mettre en place des programmes de formation et d’accompagnement des PME américaines en Afrique, principaux relais de croissance après l’épuisement de l’intervention des multinationales et des grands groupes.

En effet, et à la demande expresse des leaders africains conviés au déjeuner, la formation et l’enseignement demeurent les nerfs de la guerre et constituent des leviers fondamentaux à chaque niveau de la stratégie de pénétration du continent africain.

Abdellah EL HATTACH

Bourita envoyé spécial à Accra

Après Abuja où il a remis un message du Roi Mohammed VI au président du Nigeria Muhammadu Buhari, le ministre délégué aux Affaires Etrangères et à la Coopération, Nasser Bourita, a été reçu, vendredi  24 mars à Accra, par Nana Akufo-Addo, Président de la République du Ghana, à qui il a remis un message écrit du souverain.

En février dernier, Mohammed VI avait effectué une visite officielle au Ghana durant laquelle 25 accords bilatéraux avaient été signés entre les deux pays.

Quelques jours plus tard, le Maroc demandait officiellement son adhésion à la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest  (CEDEAO) au sein de laquelle siègent, à juste titre, le Nigeria et le Ghana.

 

LE1

Le Forum Nord-Ouest africain, un mécanisme politique pour revitaliser l’action régionale

/

Sa Majesté le Roi Mohammed VI est arrivé dimanche soir à Lusaka pour une visite officielle en Zambie. Cette étape n’est pas des plus aisées vu les relations particulières qui lient l’ancienne Rhodésie au Front Polisario par l’Algérie interposée et, surtout, la forte influence de l’Afrique du Sud dans cette région sensible et importante du continent.

Mais cette visite puise son intérêt dans le fait qu’elle intervient au lendemain d’une étape au Ghana qui a été, disons-le sans ambages, une grande réussite. Car, en plus des multiples Mémorandums d’entente et d’accords signés entre Accra et Rabat, et qui couvrent divers domaines, comme l’agriculture, l’industrie, les finances et la non double imposition, les deux pays ont notamment appelé à un ambitieux Partenariat Public Privé qui servirait de modèle de coopération Sud-Sud dans le continent.

Cet engagement ferme et exceptionnel entre le Maroc et le Ghana, permet de renforcer davantage la coopération sur un ensemble de questions d’intérêt commun et permettra aux deux pays de mettre en place un mécanisme politique qui faciliterait aux deux pays de tenir des discussions régulières de haut niveau et mettre en place des instances de liaison et de coopération multilatérales.

Si l’expression «Partenariat stratégique» n’a pas été formellement exprimée dans le communiqué conjoint qui a sanctionné la visite officielle de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en République du Ghana, de facto c’en est un.

Tout d’abord, parce que le Président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a reconnu que le retour du Maroc au sein de sa famille africaine profitera pleinement au continent et apportera davantage de dynamisme à l’Union Africaine ; ensuite, et c’est extrêmement important, les deux Chefs d’Etat ont clairement exprimé leur satisfaction de la nouvelle impulsion à la Communauté des États Sahélo-sahariens (CEN-SAD), et ont convenu de joindre leurs efforts pour la revitalisation de cette organisation régionale afin de lui permettre de jouer pleinement son rôle dans les domaines de la paix, la sécurité et la stabilité et du développement de ses Etats membres, en particulier dans la région du Sahel.

Et pour couronner le tout, et vu le rôle capital que joue le royaume du Maroc dans les sous-régions UEMOA et CEDEAO, le président Ghanéen Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a exprimé l’intérêt du Ghana pour la création d’un Forum Nord-Ouest africain visant à renforcer les consultations entre ses Etats membres au sujet de questions d’intérêt commun dans les domaines politique, économique, social et culturel en vue de mettre en œuvre des stratégies globales communes et de réaliser le développement humain et durable de la région.

Cet appel manifeste et hautement stratégique, vise à donner un cadre politique et économique à tous les projets structurants et de développement global qui vont lier les deux pays et, à travers eux, deux grandes sous-régions du continent, à savoir l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique du Nord.

A cet égard, la construction du gazoduc Nigéria-Maroc, et qui profitera à tous les pays qu’il va traverser une fois le projet terminé, est l’exemple-type des projets titanesques qui aideront à faire décoller le continent vers des horizons et des perspectives certains qui constitueront un réel symbole de la coopération Sud-Sud afin de garantir un vrai modèle africain de développement, tel que prôné par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et rappelé par le souverain lors de Son discours à Addis Abeba à l’occasion du retour du Maroc au sein de l’UA.

Si le petit-fils de feu Mohammed V a pu renouer des contacts de haut niveau avec les «héritiers» de Kwame Nkrumah, père de la Libération du Ghana moderne, le même succès attendra, en Zambie cette fois-ci, sans aucun doute, le fils de feu Hassan II au pays de Kenneth Kaunda, premier président de la Rhodésie indépendante.

Abdellah El Hattach 

SM le Roi s’entretient en tête-à-tête à Accra avec le Président de la République du Ghana

Accra  –  Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a eu, vendredi au Palais présidentiel à Accra, des entretiens en tête à tête avec le Président de la République du Ghana, M. Nana Akufo-Addo.

 Au terme de ces entretiens, les deux Chefs d’Etat ont échangé des présents symboliques.

Par la suite, le président ghanéen a décoré le Souverain de l’Ordre de l’Etoile du Ghana, la plus haute décoration honorifique ghanéenne décernée par le président de la République.

Sa Majesté le Roi a, de son côté, décoré le président ghanéen du Wissam Al Mohammadi, la plus haute distinction du Royaume.

Après avoir décoré le Souverain, le Président de la République du Ghana a souligné, dans une allocution à cette occasion, que cette décoration est une “reconnaissance de Votre leadership remarquable, Votre engagement pour la justice sociale et la paix, la stabilité et la démocratie dans Votre pays, ainsi que Votre Rôle louable dans l’établissement des relations d’amitié avec le Ghana et les autres pays africains frères”.

Mettant en exergue les qualités du Souverain, le président ghanéen a affirmé que SM le Roi Mohammed VI a incarné de précieuses “qualités de dévouement, d’intégrité, de sincérité, de modestie, d’attention” pour garantir “le bien-être du peuple marocain, notamment les défavorisés”.

“Votre sensibilité aux besoins de Votre peuple et Votre forte insistance sur l’intégrité et les principes moraux Vous ont valu le respect et l’admiration à l’échelle internationale”, s’est-il félicité.

Et d’ajouter que le Souverain a résolument défendu et soutenu la mise en œuvre de programmes qui favorisent la création d’institutions démocratiques avec des opportunités équitables à tous afin de garantir la promotion et la consécration des droits de l’Homme.

“Sous Votre leadership, Vous avez en permanence exprimé la volonté d’œuvrer inlassablement pour le renforcement de la coopération avec les pays africains, y compris le Ghana”, a souligné le Chef de l’Etat ghanéen.

Depuis le début de règne de SM le Roi, les relations cordiales et durables entre Accra et Rabat ont connu un bond remarquable, a relevé M. Nana Akufo-Addo, ajoutant que sous le leadership du Souverain, les relations entre les deux pays se sont développées davantage dans les domaines de l’éducation et de la coopération scientifique.

MAP

Le Roi Mohammed VI adresse une invitation au président ghanéen pour effectuer une visite officielle au Maroc dans le plus bref délai

Rabat – Le Roi Mohammed VI, a adressé une invitation au Président de la République du Ghana, Son Excellence Nana Akufo-Addo, pour effectuer une visite officielle au Royaume du Maroc dans le plus bref délai.

“Etant convaincu que vous partagez avec Moi le même point de vue et la même orientation, il M’est agréable d’adresser à Votre Excellence une invitation pour effectuer une visite officielle au Royaume du Maroc dans le plus bref délai”, affirme SM le Roi dans un message adressé au Président Akufo-Addo, au terme de Sa visite officielle en République du Ghana.

Le Roi Mohammed VI a fait part au président Akufo-Addo de sa confiance que cette visite dans son deuxième pays, le Maroc, constituera une opportunité idoine pour poursuivre la consultation politique au sujet des questions du Continent et “contribuera à la consolidation des acquis que nous avons réalisés au cours de Ma visite en République du Ghana et de la dynamique positive lancée” à cette occasion.

Sa Majesté le Roi a ajouté que la visite officielle, la première du genre effectuée par le Souverain dans ce pays frère, a ouvert de perspectives vastes et prometteuses dans les relations liant le Royaume du Maroc et la République du Ghana.

Le Souverain a souligné que les entretiens profonds et constructifs qu’Il a eus avec le président ghanéen, marqués par une convergence de vues au sujet des différentes questions bilatérales et régionales, ainsi que les accords importants signés, au cours de cette visite, ont permis de jeter les bases solides pour le travail des opérateurs économiques des deux pays, en vue de hisser ces relations au niveau d’un partenariat fructueux dans les différents domaines.

Le Roi Mohammed VI a réitéré, à cette occasion au président ghanéen Sa ferme détermination à assurer le suivi de tout ce qui a été convenu lors de cette visite, de manière à servir les intérêts communs des deux peuples frères.

 

Le Président ghanéen félicite SM le Roi pour le retour du Maroc à sa famille institutionnelle africaine

Accra  – Le Président de la République du Ghana, S.E. Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, a félicité Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour le retour du Maroc au sein de sa famille institutionnelle africaine.

Dans le communiqué conjoint ayant sanctionné la visite officielle effectuée par SM le Roi au Ghana, le Président ghanéen a affirmé que le retour du Royaume du Maroc à l’Union Africaine (UA) “profitera sans aucun doute au Continent et apportera davantage de dynamisme à l’UA” tout en félicitant Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour Son “leadership exemplaire, largement reconnu au niveau du continent africain”.

Par ailleurs, SM le Roi et le Président ghanéen ont estimé que la construction du gazoduc Nigéria-Maroc représente “un symbole de la coopération Sud-Sud que les pays africains devraient promouvoir afin de garantir le modèle africain de développement, tel qu’il est constamment prôné par SM le Roi”.

La construction de ce gazoduc profitera à tous les pays qu’il va traverser une fois le projet terminé, lit-on dans le communiqué conjoint.

Le Président Dankwa Akufo-Addo s’est également félicité de la contribution du Maroc au développement et à la stabilité de la région de l’Afrique de l’Ouest et a appelé à la consolidation des relations entre le Maroc et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Le président Akufo-Addo a aussi exprimé l’intérêt du Ghana pour la création d’un Forum Nord-Ouest africain visant à renforcer les consultations entre ses Etats membres au sujet de questions d’intérêt commun dans les domaines politique, économique et social aux fins de mettre en œuvre des stratégies globales communes et de réaliser le développement humain et durable de la région.

Par ailleurs, le président ghanéen a tenu à féliciter SM le Roi pour les élections tenues le 7 octobre dernier au Maroc, qui “témoignent amplement du succès des réformes constitutionnelles introduites par le Souverain en 2011″.

Visite officielle du Roi Mohammed VI en République du Ghana, texte du communiqué conjoint

Accra – Ci-après le texte intégral du Communiqué conjoint ayant sanctionné la visite officielle effectuée par le Roi Mohammed VI en République du Ghana.

  1. A l’invitation de son Excellence Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, Président de la République du Ghana, Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc, a effectué une visite officielle en République du Ghana du 16 au 18 février, 2017.
  2. SM le Roi était accompagné d’une délégation de Haut niveau comprenant les ministres des Affaires étrangères, des Finances, de l’Energie, du Commerce et de l’Industrie, et de l’Agriculture, ainsi que d’un groupe représentant les opérateurs du secteur privé et d’autres hauts-responsables gouvernementaux.
  3. Un accueil chaleureux a été réservé à la délégation marocaine de la part du Gouvernement et du Peuple du Ghana.
  4. Lors de cette visite officielle, les deux leaders ont eu des entretiens fructueux dans une atmosphère de convivialité, tandis que les ministres des deux pays ont tenu des discussions bilatérales. Les deux parties ont souligné la nécessité d’améliorer et de diversifier la coopération bilatérale dans tous les domaines, en particulier les volets économique et commercial.
  5. Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo se sont félicités de la tenue de la première réunion de la commission mixte, les 11 et 12 février 2015 à Rabat, et ont convenu de hisser ces instruments de coopération en un véritable partenariat entre les deux pays.
  6. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a salué le Ghana pour sa politique d’investissement qui a fait du pays une passerelle majeure pour les investissements directs étrangers dans le continent. Les deux chefs d’Etat ont souligné la nécessité de développer un véritable partenariat économique qui allie les initiatives des secteurs public et privé.
  7. Le Président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo s’est félicité de la contribution du Maroc au développement et à la stabilité de la région de l’Afrique de l’Ouest et a appelé à la consolidation des relations entre le Maroc et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
  8. Les deux chefs d’Etat ont passé en revue des questions régionales et internationales d’intérêt commun et salué la convergence des positions des deux pays concernant les questions internationales. Ils ont identifié plusieurs créneaux à même de donner un nouvel élan à la coopération entre le Ghana et le Maroc, tels que le transport, le tourisme, l’énergie, le commerce, la pêche et l’agriculture.
  9. Son Excellence le Président a félicité Sa Majesté le Roi pour les élections pacifiques tenues le 7 octobre 2016 au Maroc, qui témoignent amplement du succès des réformes constitutionnelles introduites par Sa Majesté le Roi en 2011. Son Excellence a aussi félicité Sa Majesté le Roi pour le Prix Nelson Mandela décerné au Souverain en 2016 et pour son leadership exemplaire et largement reconnu au niveau du continent africain.
  10. Sa Majesté le Roi, de son côté, a également félicité Son Excellence le Président pour avoir accédé à la plus haute fonction du pays, à savoir la Présidence de la République du Ghana, et a noté que la victoire retentissante de Son Excellence aux élections tenues le 7 décembre 2016 était une affirmation de la confiance placée en sa personne par le bon peuple du Ghana et témoigne de la force de son caractère et de son engagement indéfectible pour le service public.
  11. Les deux leaders ont reconnu les relations cordiales de longue date liant le Ghana et le Maroc, et qui remontent à la période de la lutte pour la libération en Afrique, lorsque les Pères Fondateurs des deux pays avaient joint leurs forces pour lutter contre la domination coloniale.
  12. Les deux dirigeants ont réaffirmé leur engagement ferme et réitéré leur détermination à renforcer davantage la coopération sur un ensemble de questions d’intérêt commun. Ils ont également convenu que les deux pays tiennent des discussions régulières de haut niveau et se soutiennent mutuellement lors des élections au sein des instances multilatérales.
  13. Le Président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a félicité Sa Majesté le Roi pour le retour du Maroc au sein de sa famille institutionnelle africaine et a réitéré que le retour du Maroc profitera sans aucun doute au Continent et apportera davantage de dynamisme à l’Union Africaine (UA).
  14. Les deux Chefs d’État ont condamné le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et ont réaffirmé leur appui aux efforts régionaux et internationaux de lutte contre ce fléau.
  15. Les deux dirigeants ont exprimé leur satisfaction de la nouvelle impulsion à la CEN-SAD et ont convenu de joindre leurs efforts pour la revitalisation de cette organisation régionale afin de lui permettre de jouer pleinement son rôle dans les domaines de la paix, la sécurité et la stabilité et du développement de ses Etats membres, en particulier dans la région du Sahel.
  16. Le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a exprimé l’intérêt du Ghana pour la création d’un Forum Nord-Ouest africain visant à renforcer les consultations entre ses Etats membres au sujet de questions d’intérêt commun dans les domaines politique, économique, social et culturel aux fins de mettre en œuvre des stratégies globales communes et de réaliser le développement humain et durable de la région. A cet égard, la construction du gazoduc Nigéria-Maroc profitera à tous les pays qu’il va traverser une fois le projet terminé. Les deux Chefs d’Etat estiment que ce gazoduc représente un symbole de la coopération Sud-Sud que les pays africains devraient promouvoir afin de garantir le modèle africain de développement, tel que constamment prôné par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
  17. Lors de Sa visite officielle, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a été décoré de l’Ordre de l’Etoile du Ghana (THE COMPANION OF THE ORDER OF THE STAR OF GHANA), la plus haute décoration ghanéenne décernée aux personnalités de marque, et une étoffe kente colorée a été offerte au Souverain. Pour sa part, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a décoré le Président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo du Grand Collier du Wissam Al Mohammadi, la plus haute distinction du Royaume. Le Souverain a également offert au Président Akufo-Addo plusieurs présents.
  18. Le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo et Sa Majesté le Roi Mohammed VI ont présidé la cérémonie de signature d’un Mémorandum d’entente et d’accords couvrant divers domaines, comme l’agriculture, l’industrie, les finances et la non double imposition. Les deux Chefs d’Etat ont appelé à un ambitieux Partenariat Public Privé (PPP) entre les deux pays à même de servir de modèle de coopération Sud-Sud dans le Continent.
  19. A la fin de la visite, Sa Majesté le Roi a exprimé Son appréciation et Sa gratitude pour l’hospitalité chaleureuse qui Lui a été offerte ainsi qu’à Sa délégation par Son Excellence le Président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo et le Gouvernement et le Peuple du Ghana.
  20. Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Roi du Maroc, a adressé une invitation à S.E. Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, Président de la République du Ghana, pour effectuer une visite réciproque au Maroc dans un avenir proche à une date qui sera convenue de commun accord, à travers les canaux diplomatiques. L’invitation a été acceptée par Son Excellence le Président du Ghana. »

MAP