fbpx

Laayoune

Laâyoune: Le groupe Acwa Power distribue des denrées alimentaires et du matériel de désinfection

Le groupe Acwa Power, géant saoudien des énergies renouvelables et de dessalement d’eau de mer, a lancé une opération de distribution des denrées alimentaire et du matériel de désinfection au profit des habitants de la commune de Dcheira (province de Laâyoune).

Initiée en coordination avec le conseil communal de Dhceira et les autorités locales, cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’élan de mobilisation nationale visant à atténuer les répercussions négatives du coronavirus sur les couches sociales défavorisées.

Le lancement de cette opération reflète l’importance de la responsabilité sociétale du secteur privé en cette conjecture difficile, a indiqué le président de la commune de Dcheira, Sidati Benmasoud qui a salué «un geste de solidarité de grande importance».

Acwa Power dirige un consortium international mandaté pour la réalisation et l’exploitation de la centrale solaire photovoltaïque Noor-Laâyoune I, implantée sur un site d’une superficie totale de 1.580 ha relevant de la commune rurale de Dcheira.

Le président de la commune de Dcheira a également appelé à «plus de mobilisation et de solidarité entre les différentes composantes de la population et à la coopération avec les pouvoirs publics dans cette circonstance exceptionnelle7.

Il a en outre souligné la nécessité d’adhérer pleinement aux mesures préventives et restrictives et aux règles de confinement, conformément aux exigences de l’état d’urgence sanitaire.

La réalisation de la centrale solaire photovoltaïque Noor-Laâyoune I d’une puissance projetée de 80 MW extensible a nécessité la mobilisation d’une enveloppe budgétaire de plus de 1,3 milliard de dirhams.

MAP

Sidi Hamdi Ould Errachid investit dans les ressources humaines de l’hôpital régional de Laâyoune et injecte 20 MDH pour la lutte contre le coronavirus

Le Président de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, Sidi Hamdi Ould Errachid, a conclut ce jeudi deux conventions avec le ministère de la Santé pour renforcer les moyens humains et les prestations médicales de l’hôpital Moulay Hassan Ben Mehdi de Laâyoune.

L’offre de soins prodigués par le centre hospitalier régional Moulay Hassan Ben Mehdi de Laâyoune sera sensiblement améliorée après la conclusion de deux conventions de partenariat prévoyant le renforcement des ressources humaines des services d’urgence de cet établissement.

Aux termes de la convention qui engage le conseil de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, la commune de Laâyoune et le ministère de la Santé, un staff de 5 médecins généralistes et de 25 infirmiers sera affecté aux services d’urgences de l’hôpital régional pour renforcer ses moyens humains et ses prestations médicales destinées aux habitants de la région.

La convention accorde également une grande importance au bien-être du personnel médical et des patients, à travers le renforcement de la propreté des différents services et bâtiments de l’hôpital, l’aménagement de salles de repos pour les médecins et infirmiers, la mise à leur disposition de la nourriture lors des gardes, outre la présence régulière d’une ambulance dans le service des urgences.

La convention conclue entre les deux conseils élus et l’association des ophtalmologues contribuera, de son côté, à améliorer les services médicaux rendus aux citoyens et à réduire les délais des consultations en mettant à la disposition de cette structure hospitalière de 07 médecins généralistes.

Le renforcement des ressources humaines de l’hôpital régional de Laâyoune intervient dans le contexte de la mobilisation de tous les partenaires pour améliorer l’offre de soins et lutter contre les risques de propagation du coronavirus.

Coronavirus : Le Conseil de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra débloque 20 millions de dirhams

Le Conseil de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra a débloqué 20 millions de dirhams (MDH) en vue de soutenir les efforts visant à réduire les effets du coronavirus.

Une partie de ce montant sera destinée à l’achat des denrées alimentaires de première nécessité au profit des familles nécessiteuses issues des provinces de Laâyoune, Boujdour, Smara et Tarfaya, indique un communiqué du conseil parvenu jeudi à la MAP.

Cette importante contribution financière concerne aussi l’appui des centres hospitaliers de la région à travers l’acquisition du matériel et des équipements médicaux nécessaires, ajoute-t-on.

L’achat et la distribution des denrées alimentaires et des équipements médicaux se dérouleront en coordination avec le wali de la région et les gouverneurs des provinces concernés.

Cet appui financier vient s’ajouter aux diverses initiatives déjà prises par le conseil de la région en vue de limiter la propagation de cette pandémie.

Il s’agit notamment de mettre à la disposition des autorités compétentes les divers équipements, matériel, infrastructures et ambulances dont dispose cette instance élue.

Depuis le début de son mandat, le conseil a mobilisé environ 31 MDH au profit des hôpitaux et des associations professionnelles s’activant dans le secteur de la santé, rappelle le communiqué. L’objectif est d’améliorer et faciliter l’accès des habitants de la région aux prestations médicales nécessaires et d’urgence.

Le conseil a aussi exhorté les citoyens à adhérer pleinement aux mesures préventives et restrictives et aux règles de confinement, conformément aux exigences de l’état d’urgence sanitaire décrété sur l’ensemble du territoire national.

Bande d’annonce de l’enquête « De Tindouf à Laâyoune, la route de la dignité » réalisée par Medi1TV

Medi1TV a réalisé un documentaire choc qui met en évidence le gap abyssale entre les conditions de vie des populations sahraouis dans les provinces du sud du Royaume et les camps de Tindouf. L’enquête a été réalisée par une journaliste espagnole d’origine basque qui découvre pour la première fois le dossier du Sahara. L’enquête sera diffusée sur Medi1TV le dimanche 14 avril 2019 à 21h00 GMT+1. Vous trouverez ci-après la bande annonce de ce documentaire qui fera date.

Lire ici

Laâyoune : Le Forum d’Affaires Maroc-France, le coup de maître de Sidi Hamdi Ould Errachid

/

Le succès du Forum d’Affaires Maroc-France qui se déroulera à Laâyoune les 3 et 4 novembre prochain, s’est dessiné bien avant le début des travaux de l’événement qui, quelle qu’en soit l’issue, a d’emblée enregistré une victoire géopolitique majeure. En effet, que le patron du Polisario, Brahim Ghali, signe lui-même une missive expresse destinée au Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, en vue de faire annuler la rencontre, prouve que le choix de Laâyoune pour abriter ce Forum est un coup dur pour les thèses séparatistes. Et grâce à la perspicacité et l’implication personnelle du président de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, Sidi Hamdi Ould Errachid, et suite au succès des précédentes éditions du Forum de Partenariat Maroc-France à Casablanca et à Paris, la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc et la Région ont décidé de lancer le Forum d’Affaires Maroc-France à Laâyoune, une première concernant les provinces du sud du royaume.

Lire ici

Sahara : Horst Köhler en visite dans la région

L’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara, Horst Köhler, entamera une visite dans la région avant la fin du mois de juin. Il est annoncé à Rabat, à Laayoune et dans les camps de Tindouf.

Cette nouvelle tournée du responsable onusien intervient moins de deux mois après le vote par le conseil de sécurité de l’ONU de la résolution 2414 qui a prorogé le mandat de la Minurso de six mois et précède de quelques semaines la réunion du sommet de l’Union africaine qui se tiendra à Nouakchott au mois de juillet et qui discutera dans son ordre du jour de l’affaire du Sahara.

Selon plusieurs sources concordantes, le royaume, qui a reçu il y a une dizaine de jours le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, sera représenté à ce sommet par une délégation de très haut niveau. Le roi Mohammed VI pourrait faire le déplacement mais aucune confirmation dans ce sens n’a été fournie par les autorités marocaines.

Sahara : Hamdi Ould Errachid et Ynja Khattat accompagnent Nasser Bourita à Lisbonne

/

Une délégation marocaine de haut niveau se rend le mardi 6 mars 2018 à Lisbonne pour des discussions bilatérales avec l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara marocain. Les présidents des deux plus grandes régions des provinces du sud font partie du voyage.

La capitale portugaise, Lisbonne, accueillera mardi prochain des discussions bilatérales entre Horst Kohler, envoyé personnel du Secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara et une délégation officielle de haut niveau conduite par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita.

Le chef de la diplomatie marocaine sera accompagné de Sidi Hamdi Ould Errachid, président de la région Laâyoune-Sakia El Hamra et Ynja Khattat, président de la région Dakhla-Oued Eddahab.

La participation de la délégation marocaine à cette rencontre bilatérale, en présence de Omar Hilale, représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, et en l’absence du Président du Corcas, s’inscrit dans le cadre de la coopération constante du Maroc avec l’ONU pour parvenir à une solution politique définitive au différend régional autour du Sahara marocain.

Plan de développement des provinces du sud : Hassad coupe court aux rumeurs

Un an après le lancement du plan de développement des provinces du sud par le Roi Mohammed VI, le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, accompagné du ministre délégué à l’Intérieur, Charki Draiss, de la ministre déléguée chargée de l’eau, Charafat Afilal, du président du Conseil économique, social et environnemental, Nizar Baraka, et de hauts responsables de l’administration centrale et territoriale, a entamé un roadshow marathon dans les trois régions du Sud (Laayoune Sakia-al-Hamra, Dakhla Oued ed-Dahab et Guelmim Oued Noun), en vue de faire le point sur un premier bilan de ce programme titanesque de 77 milliards de dirhams visant à tripler les investissements au Sahara marocain. L’objectif aussi de ce roadtrip est, comme a tenu à le préciser le ministre de l’Intérieur sur la première chaîne nationale, Al Aoula, de couper court aux ragots qui prétendent que l’Etat est incapable de réussir ce programme. Détails.

Chiffres du plan de développement des provinces du sud (Ministère de l’Intérieur)

Enveloppe globale 77 MMDH
Nombre projets lancés 134
Enveloppe projets lancés 39,1 MMDH
Taux de lancement 2016 – Projets économiques 99%
Taux de lancement 2016 – Projets d’infrastructure 82%
Taux de lancement 2016 – Projets d’aménagement du territoire 52%

 

Chiffres des 3 régions visitées par la délégation ministérielle 

  Laâyoune-Sakiat El Hamra Guelmim-Oued Noun Dakhla Oued Eddahab
Enveloppe Globale 41,6 MMDH 11 18
Nombre de projets lancés 50 40 30
Budget projets lancés 23 MMDH 1,4 MMDH 2,7 MMDH
Projets lancés – Voie express, 1er tronçon Laâyoune –Tarfaya

– “Phosboucraa

– Technopôle Foum El Oued

– 2 unités énergie solaire / Laâyoune et Boujdour

– Projet agricole 800 MDH

– Projet de l’aéroport de Guelmim 250 MDH

– Barrage Fask / 1,5 MMDH – 2017

– Autoroute Guelmim-Oued Drâa, Tan Tan et l’Ouatia – 2017

– Tronçon Guelmim-Tiznit – 2018

– Réhabilitation urbaine de Guelmim, Sidi Ifni et Assa Zag, / 1,1 MMDH

– Alimentation en eau potable de la ville Sidi Ifni / 342 MDH – 2018

– 6 projets / 1,2 MMDH / 4.300 emplois

-Ligne électrique Dakhla-Boujdour / à 2 MMDH

– Culture des légumes à Dakhla / 5000 hectares / 1,3 MMDH – 2018

– Port atlantique de Dakhla / 6 MMDH – 2018

 

LE1 avec MAP