fbpx

Pour passer la pilule des 100 jours, Akhannouch remplace Baitas par Instagram

Start

Secoué violemment par la levée de bouclier médiatique après 100 jours d’hibernation, Aziz Akhannouch structure enfin sa communication et investit les réseaux sociaux. L’efficacité du digital est telle que tous les messages noyés dans les discours creux du porte-parole Mustapha Baitas sont désormais accessibles au bout des doigts.

Alors qu’il était sensé mener le chantier de la communication de son action gouvernementale dès le premier jour de sa nomination, Aziz Akhannouch a attendu 123 jours pour s’y atteler. Secoué par la levée de bouclier médiatique contre la faiblesse de son bilan, le Chef de Gouvernement a dû se rendre compte, un peu tard, du faible rendement de son porte-parole et homme de confiance Mustapha Baitas.

Ce dernier a disparu des radars comme à la veille du grand oral d’Akhannouch sur ses 100 premiers jours de son gouvernement.

Inaudible et inefficace, Baitas a été remplacé par Instagram et Facebook.

En effet, il y a six jours seulement, des comptes au nom du gouvernement marocain ont été créés sur les ces deux plateformes ainsi que sur Twitter.

Le but de cette communication est annoncée :«Pour que l’information soit comprise».

Mais pour communiquer il faut des faits, des réalisations et une histoire à raconter. Et le factuel n’est pas le point fort du maigre bilan des 129 jours du gouvernement.

En scrollant sur Instagram ou Facebook, (Twitter n’est pas mis à jour) on peut d’ores et déjà avoir tous les éléments de langage d’Akhannouch ce soir face à Abdellah Tourabi et Yassine El Idrissi :

  1. Awrach, le programme de création de 250.000 emplois, (Projet que conteste le PJD , le qualifiant de pale copie de l’Entraide Nationale ),
  2. Le planning de la mise en oeuvre du projet royal de la généralisation de la couverture sociale,
  3. Le déblocage de 13 milliards dhs de crédit de TVA. (Il faut voir de combien en a profiter le tentaculaire groupe Akwa),
  4. Signature de l’accord entre le Chakib Benmoussa et les syndicats de l’enseignement (la véritable réalisation des 100 jours),
  5. Le plan de relance d’urgence de 2 milliards dhs au profit du Secteur de Tourisme
  6. Lancement du label digital marocain MoroccoTech.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.