Maghreb Confidentiel disparait et se fond dans une nouvelle marque : «Africa Intelligence»

Maghreb Confidentiel, la newsletter hebdomadaire adossée à l’un des dispositifs de veille le plus complet du continent africain, disparaît. Indigo publication a annoncé, ce lundi, avoir mis fin à ses cinq marques, à savoir «La Lettre du Continent», «La Lettre de l’océan Indien», «Africa Energy Intelligence», «Africa Mining Intelligence» et «Maghreb Confidentiel» en les regroupant sous un seul et nouveau produit : «Africa Intelligence». L’autre décision stratégique du groupe de presse est le passage à un rythme quotidien soit une newsletter confidentielle tous les matins de la semaine à 5h GMT.

Le confinement semble avoir donné des idées à Maurice Botbol, fondateur et président du groupe de presse Indigo Publications. Le patron de presse a décidé de regrouper les cinq rédactions qui traitent le continent africain en une seule : «Africa Intelligence».

Si vous essayez d’accèder par exemple aux publications de Maghreb confidentiel, un lien vous redirigera vers une nouvelle landing page, https://www.africaintelligence.fr/, qui ne met plus l’accent uniquement sur les régions.

Désormais, le site offre une navigation à quatre dimensions :

  • Par pays
  • par régions
  • par secteurs
  • Dossiers «Grandes enquêtes»

Africa Intelligence, le nouveau «quotidien du continent»

Dans la rubrique «Actualités» du site du groupe de presse Indigo Publications, un communiqué de presse explique ce changement stratégique par les limites de son ancien modèle basé sur une périodicité hebdomadaire et une vision segmentée des régions du continent au moment où «les relations interafricaines se sont considérablement étendues aux plans économique, politique, diplomatique ou encore sécuritaire».

«Nous avons estimé que des publications paraissant toutes les semaines ou tous les 15 jours, centrées chacune sur une seule région ou un seul secteur économique, ne permettaient plus d’appréhender pleinement ces nouvelles réalités», précise le communiqué de presse.

Africa Intelligence devient donc un «quotidien» dont les nouvelles publications seront désormais disponibles, tous les matins de la semaine à 5h GMT.

Maurice Botbol, fondateur et président du groupe de presse Indigo Publications

Africa Intelligence ambitionne de continuer à ausculter avec précision le cœur du pouvoir politique dans chaque pays d’Afrique et de fournir «100% d’informations exclusives sur la politique nationale de ces pays».

Habillement rédigé, le communiqué évince l’idée que ce nouveau positionnement serait dû à de difficultés économiques suite à la crise sanitaire provoquée par l’épidémie de coronavirus.

En effet, le groupe d’édition annonce avoir recruté de nouveaux journalistes pour accompagner cette nouvelle phase de développement.

« Grâce à une rédaction renforcée par de nouveaux journalistes, Africa Intelligence poursuit le traitement des secteurs stratégiques ,Pétrole et gaz et Industries minières, tout en créant de nouvelles rubriques à dimension continentale : “Infrastructures et électricité”, “Défense et sécurité”, “Banques et finance”», souligne le communiqué.

Offre commerciale adaptée

Indigo Publication a été l’un des premiers acteurs à adopter un modèle économique payant. Avant la démocratisation du web, les différentes éditions étaient distribuées par voie postale à des abonnées qui s’acquittaient d’un montant annuel qui différaient selon le produit. Les formes d’abonnement ont évolué avec le temps jusqu’à l’offre wallet qui permet au lecteur de choisir les articles qu’il souhaite lire .

En anticipation de la pertubation des habitudes des lecteurs suite à la fusion de cinq lettres confidentielles en une seule, Indigo publication se veut rassurante et annonce un abonnement simplifié et de nouveaux services améliorant le confort de lecture.

«Cette nouvelle formule éditoriale s’accompagne d’une nouvelle offre commerciale : un unique abonnement permet désormais l’accès à l’intégralité des articles d’Africa Intelligence. Un tarif fortement dégressif est établi en fonction du nombre de lecteurs dans un même organisme» a précisé Indigo publication.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Une première dans l'histoire du pétrole ! Les producteurs doivent payer 38$ le baril pour se débarrasser du pétrole américain que personne ne sait plus où stocker

Article suivant

Le taux de chômage historique aux États-unis pousse Trump à suspendre l'immigration

Derniers articles de Off The Record

3 Shares
Share via
Copy link
Powered by Social Snap