Liberté provisoire accordée au journaliste Omar Radi

La justice a décidé d’accorder la liberté provisoire au journaliste et militant Omar Radi, placé en détention la semaine dernière pour avoir critiqué sur Twitter une décision de justice, a indiqué mardi son avocat.

Omar Radi, 33 ans, «comparaîtra le 2 janvier en état de liberté», a dit à l’AFP Me Omar Benjelloun, confirmant des informations de presse.

L’avocat n’a pas été en mesure de dire quand exactement le journaliste serait relâché.

Omar Radi a été arrêté jeudi pour un tweet publié en avril dans lequel il fustigeait le verdict d’un magistrat contre des membres du «Hirak» du Rif, condamnés à des peines allant jusqu’à 20 ans de prison.

«Ni oubli, ni pardon avec ces fonctionnaires sans dignité!», avait-il écrit, qualifiant le juge de «bourreau».

Son procès a débuté le jour même de son arrestation, et l’affaire a suscité une vague d’indignation dans le royaume, où des centaines de personnes ont manifesté samedi pour appeler à sa libération et à l’abandon des charges.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Message de condoléances et de compassion du roi Mohammed VI à la famille de Mustapha Alaoui

Article suivant

Carlos Ghosn est entré «légalement» au Liban, selon les autorités libanaises

Derniers articles de Câbles

13 Shares
Share via
Copy link
Powered by Social Snap