Energie - Page 5

Ouverture de la 3e Conférence annuelle, Business Development Maroc / Etats-Unis

///

La 3e Conférence annuelle, Business Development Maroc/Etats-Unis, se tient du 11 au 13 Avril 2016 à Rabat. Organisée par le Ministère de l’industrie, du commerce, de l’investissement et l’économie numérique, l’ambassade des Etats unis à Rabat et  par The Moroccan American Trade and Investment Center (MATIC) dirigé par Jean Abinader, cette édition 2016 a pour objectif de promouvoir les possibilités d’investissement, de commerce et de partenariat entre les entreprises marocaines et américaines dans les domaines de l’automobile et de l’énergie.

abinader
Jean Abinader – Directeur The Moroccan American Trade and Investment Center (MATIC)

Le Forum servira de plate-forme d’échange et de partage d’information sur les diverses possibilités d’investissement au Maroc, ainsi qu’un lieu de B2B et de réseautage avec les acteurs économiques marocains, d’influencer les décideurs, les experts dans le domaine de l’automobile et de l’énergie.
Les séances plénières et tables rondes aideront les participants à mieux explorer les opportunités d’investissement et les incitations commerciales au Maroc, passerelle vers l’Afrique.


DEROULE DE LA CONFERENCE
Lundi 11 Avril: DINER NETWORKING
20h00-22:30: dîner de réseautage (lieu: “Villa des Hôtes”)
Mardi 12 Avril: CONFERENCE
08:15-à-9h00: Inscription
9:00-09:50: Séance d’ouverture (ouvert à la presse)
09h50-10h15: Pause café
10h15 -12 h 00: Panel 1 ENERGY- occasions de développer le partenariat
10:15-midi 00: Panel 2 AUTOMOTIVE: l’investissement dans un secteur en expansion au Maroc 12 heures 30-14h00: Cocktail déjeuner 02: 12 heures-16h00: Panel 3 MAROC, une plate-forme pour l’Afrique: opportunités et partenariats.

Mercredi 13 avril: VISITES SITES
Secteur automobile: visite organisée par le Ministère de l’industrie, du commerce, de l’investissement et l’économie numérique (Tanger Automotive City, Renault, Tanger Med).
Secteur de l’énergie: visite organisée par MASEN et ONEE (Noor 1 Power Station solaire).

L’Arabie saoudite lance un méga-fonds de 2000 milliards de dollars (2 trillions $) pour l’après-pétrole

///

Le fonds permettrait l’acquisition des quatre plus grandes entreprises du monde

La première étape consisterait en la vente des parts d’Aramco d’ici 2018, selon le vice prince héritier du Royaume d’Arabie Saoudite, Mohammed Ben Salmane Ben Abdelaziz

L’Arabie saoudite se prépare à l’après pétrole par la création d’un fonds souverain regroupant ses meilleurs actifs, et sera considéré comme le plus grand au monde.

Selon le prince Mohammed Ben Salmane Ben Abdelaziz, ce fonds contrôlera plus de 2000 milliards de dollars et permettra au royaume de faire face à la pénurie de pétrole qui se profile dans les années à venir.

La stratégie avancée par le vice prince héritier, consiste en la cession par le royaume d’une partie de ses parts dans ARAMCO et la transformation de ce géant du pétrole en un conglomérat industriel. La première offre publique sera lancée probablement l’année prochaine, au plus tard en 2018, et portera sur  la cession d’environ 5 pour cent de la holding.

La cession des parts d’ARAMCO en faveur d’un fonds public d’investissement, permettrait techniquement de rendre les investissements comme la source majeure des revenus du gouvernement saoudien en lieu et place des revenus pétroliers. Dans 20 ans, cela rendra l’économie saoudienne indépendante des aléas du pétrole.

80 ans après la découverte du premier puits de pétrole au royaume, le vice prince héritier ambitionne de transformer ARAMCO -le plus grand exportateur de pétrole au monde- en un conglomérat diversifié, et l’économie de son pays en une économie multisectorielle. La stratégie mise en place est bien ficelée, et la rapidité avec laquelle s’opérera ce changement ambitieux pourrait choquer la société conservatrice saoudienne.

Avec 2 trillions $, le megafonds pourrait racheter les 4 plus grandes entreprises publiques aux Etats Unies !
Avec 2 trillions $, le megafonds pourrait racheter les 4 plus grandes entreprises publiques aux Etats Unies !

La cession d’ARAMCO et le fonds qui en découlera, joueront un rôle primordial dans l’économie saoudienne à travers des investissements majeurs au royaume et à l’international.

Le fonds a pour ambition d’augmenter la part des investissements étrangers à 50% d’ici 2020 au lieu de moins de 5% actuellement.

revenus non-pétroliers
Evolution des revenus non-pétroliers de l’Arabie Saoudite à l’horizon 2020

Abdellah El Hattach avec Bloomberg

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com