fbpx

A cause du Hamas, Israël suspend la vente des Merkava Mark III au Maroc et à Chypre

Partager

Le gouvernement israélien a suspendu la vente prévue de 200 chars Merkava à Chypre et au Maroc, optant plutôt pour la constitution d’un nouveau bataillon de chars. Cette décision intervient après une réévaluation des besoins militaires d’Israël, dans un contexte de pertes d’équipements dans les combats contre le Hamas et des considérations géopolitiques régionales.

Selon la chaîne israélienne N12, les chars Merkava Mark III, auparavant mis en réserve par Tsahal pour une vente future, seront désormais utilisés pour équiper le bataillon “Oph Hol” ou “Phénix”. Ce dernier sera composé de réservistes expérimentés issus d’unités de chars dissoutes, renforçant ainsi les capacités militaires d’Israël.

Cet été, plus précisément en juin 2023, Israël avait envisagé de transférer des chars Merkava MkII et MkIII au Maroc et à Chypre. Ces derniers devaient remplacer les T-72 et T-80U que ces pays avaient offerts à l’Ukraine. Aujourd’hui, ces accords semblent avoir été mis en attente ou annulés.

LIRE AUSSI  Mes plus sincères excuses à S.E l'Ambassadeure Samira Sitaïl

Les chars Merkava, notamment les modèles MkII et MkIII, ont longtemps été considérés comme des piliers de la force blindée israélienne. Le MkII a été retiré du service en 2016, tandis que le MkIII est doté d’un armement et d’une protection plus modernes. Malgré leurs performances, des vulnérabilités ont été exposées lors de conflits précédents, notamment face à des armes antichars sophistiquées.

Selon The Military Balance 2023 de l’Institut International des Études Stratégiques (IISS), l’armée israélienne avait environ 700 chars Merkava MkIII et 200 Merkava MkIV en stock au début de l’année.

Les militants du Hamas continuent de s’attaquer aux chars Merkava en tendant des embuscades et en utilisant des tunnels souterrains. C’est ainsi qu’un combattant a récemment réussi à placer une bombe sur le châssis de l’un des chars israéliens.

Forbes a rapporté que les chars israéliens Merkava IV sont mieux protégés contre les attaques par drones que d’autres chars.

Ce mercredi, le porte-parole des Brigades Al-Qassam, bras armé du Hamas, a indiqué que 136 véhicules militaires israéliens en majorité des Merkavas ont été totalement ou partiellement détruits à Gaza.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

- Advertisement -