fbpx

Angola

Le président de l’Assemblée nationale angolaise prochainement au Maroc

/

Le président de l’Assemblée nationale de l’Angola, Fernando da Piedade Dias dos Santos, devrait se rendre au Maroc au cours du premier trimestre de cette année pour renforcer les relations parlementaires entre les deux pays. Dos Santos répond à une invitation de son homologue marocain, Habib El Malki, président de la Chambre des représentants, indique l’ambassadeur du Royaume en Angola, Saadia El Alaoui.

La diplomate marocaine a fait cette déclaration à la presse angolaise à l’issue d’une rencontre avec Fernando da Piedade Dias dos Santos à qui elle a remis un message d’El Malki.

L’Angola et le Maroc travaillent à la signature de plusieurs accords qui seront conclus lors de la réunion de la Commission mixte bilatérale qui se tiendra cette année dans la capitale marocaine.

Le Maroc et l’Angola ont relancé en juillet 2018 leurs relations bilatérales suite à la visite officielle au Maroc du ministre des affaires étrangères angolais, Manuel Domingos Augusto, durant laquelle il a été reçu par Nasser Bourita.

Pour rappel, ce réchauffement des relations entre les deux pays intervient après les deux rencontres historiques entre le roi Mohammed VI et le président João Lourenço, à Abidjan et Brazzaville, et près d’un demi-siècle de froid diplomatique entre Rabat et Luanda.

Mohammed VI invite le président angolais à effectuer une visite au Maroc

/

Le roi Mohammed VI a exprimé au président de l’Angola, João Lourenço, son désir de renforcer la coopération bilatérale entre Rabat et Luanda dans divers domaines. Pour ce faire, le souverain a invité le chef de l’Etat angolais à se rendre au Maroc pour une visite officielle en vue de renforcer le partenariat entre les différentes nations africaines.

C’est ce qu’a révélé le ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, suite à l’audience que lui a accordée jeudi João Lourenço au Palais présidentiel dans la capitale angolaise.

Le chef de la diplomatie marocaine a indiqué dans ce sens qu’il ressenti une grande disposition et une ouverture du président angolais à créer un nouveau modèle d’échanges axé sur le renforcement de la coopération Sud-Sud.

Par ailleurs, le ministre angolais des Affaires étrangères, Manuel Augusto, a déclaré que le président João Lourenço et le roi Mohammed VI soutiennent l’exploration d’un meilleur développement du grand potentiel de coopération qui devrait exister entre l’Angola et le Royaume du Maroc.

Manuel Augusto a aussi affirmé que les deux pays préparent mutuellement la visite que devrait effectuer le président angolais au Maroc sur invitation du roi Mohammed VI, laquelle pourrait éventuellement déboucher sur une visite du souverain en Angola.

Manuel Augusto a rappelé les deux réunions tenues par le chef de l’Etat angolais et le roi du Maroc, depuis le début de l’année.

Les deux parties travaillaient mutuellement pour l’organisation d’une grande réunion d’affaires en vue de concrétiser des projets intéressant les tissus économiques des deux pays.

Dans ce domaine, des contacts sont en cours pour mettre en place un cadre institutionnel pour renforcer la coopération bilatérale, grâce notamment à la mobilisation du secteur financier.

Reconnaissant les progrès du Maroc dans des domaines tels que les énergies renouvelables, l’agriculture, l’exploitation minière et accumulant de l’expérience dans le secteur industriel et des services, le chef de la diplomatie angolaise a admis l’existence aussi de consultations politiques sur des questions concernant le continent africain africaines et d’autres à caractère international.

Quant à la question Sahara, le ministre angolais des Affaires étrangères a déclaré que le sujet a bien été abordé au plus haut niveau, et «sans tabou (…) et toujours dans l’esprit de trouver des solutions qui répondent aux intérêts des peuples et du continent.»

Pour rappel, Nasser Bourita en est à sa deuxième étape africaine d’une tournée qui l’a initialement mené au Soudan où le chef de la diplomatie marocaine a remis un message écrit au président soudanais Omar al-Bachir.