Bourse : Le spectre d’une deuxième vague fait reculer les marchés sauf les valeurs «Stay at Home» qui atteignent des sommets

Les espoirs des marchés boursiers d’une reprise économique suite au déconfinement progressif en vigueur depuis la semaine dernière dans plusieurs pays ont fait place à un sursaut d’inquiétude avec la recrudescence du nombre de contaminations.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 1,31% à 4.490,22 points. Le Footsie britannique a fini quasiment à l’équilibre et le Dax allemand a cédé 0,73%.

Les volumes d’échanges sont restés très faibles au terme d’une séance calme sans rendez-vous économique à l’agenda: sur le CAC 40, les volumes ont représenté 66% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, rapporte Reuters.

La hausse des marchés actions enregistrée la semaine dernière ne s’est pas poursuivie ce lundi malgré l’allégement progressif des mesures de confinement dans certains pays, dont la France. Les investisseurs s’inquiètent de la hausse du nombre de contaminations en Allemagne, en Chine, en Corée du Sud ou encore en Russie.

«L’assouplissement du confinement s’avère être une arme à double tranchant. La réouverture des économies a récemment boosté les actions mais on craint maintenant que cela fasse reculer les pays sur le plan de la crise sanitaire (…) Cela pourrait être un pas en avant et deux pas en arrière», a déclaré à Reuters David Madden, analyste chez CMC Markets.

Wall Street : les valeurs «Stay at Home» explosent

Wall Street a terminé lundi en ordre dispersé : le Dow Jones (-0,45%) a nettement faibli au cours de la dernière demi-heure mais le S&P500 conserve un gain de +0,01% à 2.930.

Cependant c’est bien du côté des titres dits de momentum/croissance qu’il faut chercher les vainqueurs du jour. Résultat des courses, le Nasdaq100 se situe désormais à 4% de son record historique, 12 de ses composants clôturent à leur plus haut niveau de tous les temps hier dont notamment Nvidia, Netflix, Citrix, Microsoft, Amazon, Apple ou encore eBay. C’est assez simple en fait, ce sont les titres dits «stay at home» qui ne cessent de pousser les indices vers leurs sommets. Les valeurs biotechs ne sont pas en reste et atteignent également un record historique à la cloche.

PÉTROLE : Ryad baisse sa production d’1 million de barils supplémentaire par jour

Les cours du pétrole sont baisse alors que les inquiétudes suscitée par un marché excédentaire et par de nouveaux cas d’infections dans certains pays prennent le dessus. Ils limitent toutefois leurs pertes avec la décision saoudienne d’une réduction supplémentaire de la production d’un million de barils par jour.

Le baril de Brent recule de 3,36% sous 30 dollars et celui du brut léger américain de 1,13% à 24,46 dollars.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Coronavirus : Ce qu'il faut retenir de l'intervention de My Hafid Elalamy au Parlement

Article suivant

France : l'État exige à la filière auto des relocalisations pour bénéficier de son soutien

Derniers articles de Finance

3 Shares
Share via
Copy link
Powered by Social Snap