La maison du dirigeant chiite Moqtada Sadr visée après une tuerie à Bagdad

Un obus s’est écrasé samedi matin près de la maison du leader chiite irakien Moqtada Sadr qui soutient les manifestants antigouvernementaux, victimes dans la nuit d’une tuerie à Bagdad.

«Vers trois heures du matin, un drone a tiré un obus de mortier sur la maison de Moqtada Sadr» dans la ville sainte chiite de Najaf, au sud de Bagdad, a indiqué à l’AFP une source au sein du mouvement sadriste.

«Seul le mur extérieur a été touché», a toutefois précisé cette source, alors que Moqtada Sadr ne se trouvait pas à Najaf au moment de l’attaque, selon plusieurs sources. Aucun blessé n’a été recensé.

https://twitter.com/rudaw_arabic/status/1203295662521106433

L’attaque est survenue après une nuit sanglante à Bagdad, au cours de laquelle des éléments du mouvement sadriste sont descendus dans la rue pour protéger les manifestants”.

Al-Sadr exprime son soutien aux manifestations qui ont eu lieu en Irak depuis le début du mois d’octobre contre un pouvoir accusé d’incompétence et de corruption.

Moqtada Sadr a déployés ses casques bleus, les forces armées du mouvement sadriste, autour de la place Tahrir, épicentre de la contestation, pour “protéger” les manifestants.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*