Procureur général saoudien : 208 personnes arrêtées et plus de 100 milliards $ détournés

Cheikh Saoud Al Mojeb, procureur général du Royaume d’Arabie saoudite et membre du Conseil suprême de lutte contre la corruption, formé par décret royal, le samedi 4 novembre, a rendu public un rapport préliminaire de l’état d’avancement des enquêtes du Conseil anti-corruption. Ci-après les principaux points à retenir :

  1. Au total, 208 personnes ont été arrêtées à date d’aujourd’hui.
  2. Parmi ces 208 personnes, sept ont été libérées sans inculpation.
  3. L’ampleur potentielle des pratiques de corruption qui ont été révélées serait très importante. Sur la base d’enquêtes qui se sont étendues sur les trois dernières années, les enquêteurs ont estimé la valeur détournée à 100 milliards de dollars US.
  4. Le gouverneur de l’Autorité monétaire saoudienne (SAMA), a approuvé, mardi, la demande du Conseil, de suspendre les comptes bancaires personnels des accusés.
  5. Afin de garantir les droits des personnes interpellées, le Conseil refuse de divulguer, pour le moment, leurs identités ainsi que les chefs d’accusations.
  6. Le Conseil rappelle que l’activité économique du Royaume n’était pas affectée par ces arrestations. Seuls les comptes bancaires personnels ont été gelés. Les entreprises et les banques sont libres de poursuivre leurs opérations et leurs transactions comme d’habitude.
  7. Le Conseil rappelle que le Roi Salmane ben Abdelaziz, et le prince héritier Mohammed ben Salmane, agissent dans un cadre juridique et institutionnel clair pour maintenir la transparence et l’intégrité du marché saoudien.

LE1

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*