UEMF

L’Université Euromed de Fès organise «La Semaine Africaine de l’UEMF»

L’Université Euromed de Fès (UEMF) organise du 19 au 26 mai prochain, au sein de son éco- Campus, « La Semaine Africaine de l’UEMF » sous le thème « l’Afrique, continent de l’avenir » en collaboration avec son partenaire et sponsor officiel de l’évènement Bank of Africa.

Première édition d’une série annuelle d’événements, La Semaine Africaine de l’UEMF représente un rendez-vous, mais aussi, une occasion de se retrouver, de communiquer et de réfléchir ensemble sur les enjeux et les opportunités liés à l’Afrique.

Cet événement s’inscrit dans le même contexte que la journée mondiale de la diversité culturelle ainsi que la journée mondiale de l’Afrique, respectivement prévues les 21 et 25 mai 2021. Au vu de sa portée internationale, plusieurs personnalités éminentes du monde diplomatique, en particulier plusieurs ambassadeurs des pays frères et amis d’Afrique, mais aussi du monde académique et culturel, du secteur économique et social et de la Société Civile, prendront part à cette semaine dédiée au continent Africain.

Les principales activités et les objectifs visés :

Cet évènement sera principalement marqué par trois activités majeures quotidiennes. « La cérémonie de La Semaine Africaine de l’UEMF connaîtra diverses activités dont des conférences et des tables rondes, des activités culturelles et récréatives et un moment fort pour de fructueux échanges avec les entreprises et les organismes nationaux et internationaux conviés », expliquent les organisateurs, attendant avec impatience le début de l’événement.

La Semaine Africaine de l’UEMF vise à promouvoir une meilleure compréhension de notre continent ; créer un espace de rencontre regroupant des diplomates, des chefs d’entreprises, des chercheurs, des journalistes etc., pour interpréter les dynamiques internes et externes qui animent le continent, proposer des grilles de lecture des réalités africaines dans leur diversité et leur. Complémentarités, réfléchir et débattre sur des thématiques d’intérêt commun pour l’Afrique, les perspectives et les modèles de développement, repenser ensemble les nouvelles orientations stratégiques que l’Afrique en général et le Maroc en particulier à mettre en œuvre au regard de ce que représente l’axe «Europe Méditerranée Afrique» en termes d’opportunités et de potentialités de développement ».

Un événement qui vise le développement de l’Afrique :

En outre, La semaine Africaine de l’UEMF permettra aux participants de mieux connaître l’Afrique, de favoriser les échanges et faciliter les rencontres avec des recruteurs et des décideurs actifs sur le continent, et enfin, de prendre conscience du potentiel de l’Afrique en termes de ressources humaines.

Par le biais de cet événement, l’UEMF et Bank of Africa souhaitent susciter des initiatives et actions concrètes pour le développement du continent. Ainsi l’Université prévoit d’organiser très prochainement un évènement similaire dans trois capitales de l’Afrique subsaharienne notamment à Dakar (Sénégal), à Abidjan (Côte d’Ivoire) et à Libreville (Gabon).

L’Université Euromed de Fès : mission et vision

Placée sous la Haute Présidence d’Honneur de son initiateur sa Majesté le Roi Mohammed VI, l’Université Euromed de Fès (UEMF) est une Fondation d’utilité publique, à but non lucratif.

Elle offre des formations d’excellence, conduit des recherches scientifiques de très haut niveau, en lien étroit avec le monde socio-économique et œuvre à construire dans ce haut lieu du savoir et de la culture qu’est la ville Fès, un cadre d’enseignement supérieur et de recherche basé sur le dialogue interculturel, l’échange et la coopération entre les deux rives de la Méditerranée, avec un prolongement naturel vers l’Afrique Subsaharienne. Elle contribue ainsi, sous l’angle académique et scientifique, au développement et au renforcement de l’intégration régionale dans l’espace Europe-Méditerranée-Afrique.

Se définissant comme une université pluridisciplinaire, l’Université Euromed de Fès donne une grande importance aux trois cycles de la formation universitaire. Ses programmes de formation sont conçus de sorte à donner aux lauréats un fort potentiel d’employabilité et/ou d’entreprenariat, qui leur permet d’être au rendez-vous des défis de demain.

Euromed University de Fès et Alten Maroc révèlent les gagnant de la 5ème édition du Hackaton AMSA

Organisée par l’Université Euromed de Fès et son partenaire ALTEN DELIVERY CENTER MAROC, la finale de la 5ème édition du concours AMSA qui a eu pour thématique «L’intelligence artificielle appliquée à l’éco-mobilité» a connu un franc succès ainsi que la présence d’un parterre d’invités de premier rang.

La finale de la 5ème édition du Concours «Alten Morocco Software Awards» (AMSA) qui vise à encourager les jeunes talents en informatique, s’est tenue ce 10 décembre 2020 à l’éco-campus de l’Université Euro Méditerranéenne de Fès.

Cet évènement a vu la participation de plusieurs invités de premier plan. Outre les représentants des autorités locales, ont été présent à la finale :

  • Veronique Dan, Consule Générale de la République Française à Fès
  • Amine Zerrouk, Directeur Général d’ALTEN Maroc
  • Mostapha Bousmina, Président de l’Université Euromed de Fès
  • Didier Marchet, Directeur Technique du groupe ALTEN
  • Hanan Hanzaz, Directrice de l’UNIDO pour la région Maroc
  • Omar Seghrouchni, Président de la CNDP
  • Khalid El Bikri, Directeur de l’ENSET de Rabat
  • Mustapha Ijjaali, Doyen de la FST de Fès
  • Ouldim Karim, Directeur du Centre de Recherche sur le Cancer
  • Représentants de la CCG

Onze finalistes portés par onze projets innovants

Suite à la demi-finale qui a eu lieu le 09 décembre, 11 projets innovants portés par 11 finalistes, aux compétences et aux origines culturelles diverses, se sont livrés à défendre leurs projets devant un jury constitué d’experts dans des domaines liés au Management et à l’intelligence artificielle, représentés par des professeurs de l’UEMF ainsi que des mentors spécialistes dans la thématique de cette édition.

Tous les porteurs de projets ont pu bénéficier d’un coaching personnalisé grâce à une série d’ateliers dispensés par une équipe de professionnel de « Hack & Pitch », et ce durant les 36 heures de travail acharné à essayer de trouver des solutions concrètes afin d’aboutir à un business model viable et convainquant.

« L’innovation nécessite beaucoup de travail, beaucoup d’intelligence, mais surtout un esprit critique tout en essayant de chercher constamment la vérité et d’instaurer des filtres intellectuels » est la clé de succès que Pr. Mostapha Bousmina a délivré à tous les participants de cette édition pour faire progresser davantage la recherche et l’innovation. C’est d’ailleurs grâce au partenariat de l’UEMF avec la société ALTEN Maroc, que cette édition inédite a pu voir le jour et permettre aux différents candidats de convertir leurs idées en projets / prototypes.

Podium de la 5ème édition de l’AMSA

1er projet gagnant : «Smart Helmet»

Le concours a été remporté cette année par le duo Walid Raiss El Fenni et Adam El Moueffak, étudiants en 2ème année à l’Ecole d’Ingénierie Digitale et d’Intelligence artificielle (EIDIA) de l’UEMF avec leur projet « Smart Helmet », un casque intelligent qui détecte la fatigue et la somnolence chez les usagers de motocyclettes en repérant les activités cérébrales.

2éme projet gagnant : «Ali Bike»

La deuxième place est revenue àWafaaHamdaoui, étudiante à l’Ecole d’Ingénierie Digitale et d’Intelligence artificielle (EIDIA) de l’UEMF avec son projet « Ali Bike ». Un vélo intelligent et écoresponsable composé d’une partie électrique, permettant de canaliser l’énergie mécanique pour garder le mouvement sans intervention humaine, et d’une autre partie intelligente qui consiste à fournir un système de GPS et des capteurs vidéos de mesure à distance pour repérage des obstacles.

3ème projet gagnant : « Ali Bike »

Enfin, la troisième place est revenue à Ayoub Abani, étudiant à la FST de Béni Mellal qui a présenté le projet « Mobility AI », un système permettant aux conducteurs d’assurer leur sécurité face à un obstacle sur la route grâce à des détecteurs sensibles et réactifs qui alarment le conducteur en temps réel et réduisent automatiquement la vitesse. Malgré les difficiles conditions actuelles, ces jeunes talents ont réussi à conquérir le cœur du jury par leur projet innovant.

Pour rappel, les projets techniquement solides et économiquement viables feront objet d’incubation dans les nouvelles plateformes de l’UEMF.