fbpx

Manal Benchlikha, fait la «Niya» dans l’entreprenariat et lance sa ligne de prêt-à-porter

Start

Deux ans après le carton de son titre «Slay», 51 millions de vues sur YouTube et deux mois après son titre évènement «Niya» dont le clip a généré plus de 28 millions de vues, la jeune artiste marocaine Manal Benchlikha lance «Bari & Soch», une ligne de prêt-à-porter et la dote d’une campagne marketing très personnelle. Loin des clichés d’Instagram qu’elle fustige dans on titre «Slay», Manal a fait «Niya» et a cru dans les valeurs qui l’unissent avec son principal public, les jeunes marocains. L’artiste a voulu d’une marque qui lui ressemble, une marque qui porte dans son ADN : «Liberté », «force», «indépendance», «espoir» et diversité.

Du haut de ses 26 ans, la jeune artiste marocaine Manal Benchlikha est résolument un modèle vivant de dynamisme, de créativité et de prise de risque pour les jeunes marocains. Avec plusieurs flèches et plusieurs cordes pour son arc, l’artiste veut transformer une nouvelle fois l’essai en s’investissant dans une nouvelle aventure, l’entreprenariat.

En effet, Manal vient d’annoncer le 18 janvier dernier le lancement d’une nouvelle ligne de prêt-à-porter pour jeunes, « Bari & Soch ».

Un brand name « très spécial », dont elle explique l’origine à travers une story où elle donne la signification « it’s two letters for each one’s last name, since we are four associates. ». « Bari & Soch » est la combinaison de deux lettres des prénoms des quartes associés

Qualifiée comme une « révolution dans le prêt à porter marocain », la marque propose des articles au goût du jour : sweat shirts et sweatpants unisexe, du street wear oversize … l’équipe de Manal souhaite toucher une clientèle jeune et à la pointe de la mode.

Plus que cela, elle dédie avec ferveur la campagne commerciale dans son entièreté à la défense des messages qu’elle souhaite faire passer aux jeunes marocains qui la suivent.

Bari : Bold, Audacious, Rebellious, Innovative

Soch : Sensitive, Original, Creative, Human

« Liberté », « force », « indépendance », « espoir » et « diversité », des valeurs défendues et prônées, depuis l’histoire de la marque jusqu’aux vêtements au style urbain si apprécié. De belles leçons tirées de son cheminement dans la création de «Bari & Soch», qu’elle représente avec fierté, mettant tout en œuvre pour faire entendre un cri du cœur, à l’image de celui de la jeunesse marocaine.

La transparence et la forte authenticité de la marque réussit avec finesse à illustrer le sentiment de révolte des adultes de demain, la bataille incessante de tous, la volonté de réaliser, de créer, de vivre.

Chaque petit détail est poignant et veille à appuyer le discours de la team B&S. Au détour d’un feed irréprochable et d’une capsule vidéo finement réalisée, dont une essence d’émotions brutes n’échappent à l’œil de personne, Manal et l’équipe de jeunes entrepreneurs marocains qui l’accompagnent peuvent être certains que les messages sont passés.

Très déçue par une collaboration avec une marque internationale, Manal décide d’entreprendre sa propre marque 100% made in Morocco

Des messages d’autant plus saisissants qu’ils sont motivés par des expériences vraies. En effet, très déçue par une collaboration avec une marque internationale, Manal décide d’entreprendre sa propre marque 100% made in Morocco, avec une détermination sans failles de prouver que «lmaghrib» peut rivaliser avec les plus grands à bien des niveaux. C’est le caractère unique et fait main par des artisans marocains qui fait le charme de la collection. Les couleurs, inspirées des belles villes du royaume, si reconnaissables, et de sa nature majestueuse aux diverses facettes, s’harmonisent parfaitement avec l’art de la calligraphie arabe.

Profitant de son impact sur les réseaux sociaux, elle poursuit son éthique encore plus loin que ses propres réalisations, partage quotidiennement le travail de startups et petites entreprises marocaines, et se confie sur la réelle difficulté qui touche l’entreprenariat au sein du pays : « it’s an everyday challenge but I wouldn’t do it any other way », «c’est un défi quotidien mais je ne le ferais pas autrement».

Disponible , réactive et à l’écoute des questions et réclamations de son public, notamment sur des prix un peu trop élevés tout de suite justifiés, la jeune femme semble ne rien vouloir laisser au hasard.

Ainsi, au delà d’un produit dit de grande qualité, c’est l’âme du concept qui peut être fortement applaudi et apprécié.

Victime de son succès, la marque fait déjà deux sold out, et une collection printemps été ne saurait se faire attendre.

Yasmine Laarabi

Yasmine Laarabi

Étudiante en Eco-Gestion à l'Université Toulouse Capitole. Yasmine Laarabi est lauréate du prix du plumier d'or en 2016.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.