Vidéo : Christophe Castaner filmé dans une boite de nuit le samedi du 17ème acte des Gilets jaunes

Alors qu’Emmanuel Macron est en tournée en Afrique de l’Est, un de ses bras droits et indéfectibles soutiens, est l’objet d’une polémique qui occupe la scène médiatique française de ce vendredi. Il s’agit du ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, engagé dans un bras de fer avec le mouvement des Gilets jaunes, qui a été filmé, durant la soirée du samedi 9 mars, jour du 17ème acte de mobilisation du mouvement, en boîte de nuit, en train de faire la fête dans les bras d’une jeune femme autre que son épouse.

 

Homme de la première heure de la République en Marche et soutien indéfectible d’Emmanuel Macron, Christophe Castaner, marié et père de 2 filles, a été surpris, la nuit de samedi à dimanche, en boîte de nuit, en train de faire la fête dans les bras d’une inconnue.

D’après les informations publiée par les magazines people, Closer et Voici, Christophe Castaner a été invité samedi soir, à un dîner organisé par le judoka Teddy Riner, au Noto, un restaurant-boîte branché de la capitale parisienne. Il s’y rend sans ses gardes du corps, aux alentours de 22h30.

Le ministre de l’intérieur va quitter le dîner vers 2h du matin, avant de bifurquer sur une autre soirée, dans une salle avoisinante. Un certain Romain Gaudré, directeur des relations publiques du Noto, y fête son anniversaire. L’ancien porte-parole de La République en marche aurait alors commencé à en chaîner les verres de vodka.

Quelques minutes plus tard, le père de Jade (19 ans) et Léane (16 ans), marié à Hélène, sa compagne depuis 36 ans, est filmé très proche d’une certaine Clara, sans même se cacher, rapporte le magazine Voici dans son édition du vendredi.

L’appui du Premier ministre

Interpellé par les journalistes, le premier flic de France,  a affirmé vendredi; à propos de ses photos en boîte de nuit, qu’il n’y avait « pas de polémique » et que sa sécurité était « assurée », quelques heures après que le Premier ministre lui eut accordé « toute sa confiance ».

« Être ministre de l’Intérieur, c’est l’être 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 », a affirmé le ministre, « mais cela ne m’empêche pas de répondre à une invitation à un anniversaire dans un restaurant, et de pouvoir m’y rendre librement. Le reste relève de la vie privée ». « Ce qui compte, c’est la capacité du ministre à être dans la totalité de l’exercice de ses fonctions. C’est mon cas, 7 jours sur 7, 24h sur 24 », a-t-il ajouté.

Vendredi matin, le Premier ministre Édouard Philippe a affirmé sur Europe 1 qu’il n’avait « aucun commentaire à faire sur la vie privée de Christophe Castaner, et que le ministre de l’Intérieur avait toute (sa) confiance » et qu’il n’y avait pas de questions autour de sa sécurité.

2 Comments

  1. Comment peut-on lire de tes propos que Manuel Macron et en tournée en Afrique alors que il était à la station de ski de La Mongie

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Câbles

Allez en Haut de la page
204 Shares
Share via