Variant britannique au Maroc: premier cas décelé à Tanger-Med

Start

Un premier cas de contamination par le variant du Covid-19 apparu au Royaume-Uni a été détecté au Port Tanger-Med chez un Marocain arrivé d’Irlande à bord d’un bateau en provenance de Marseille, a annoncé lundi le ministère de la Santé.

Avec MAP

Asymptomatique, l’intéressé a été placé en isolement à Casablanca, a précisé le ministère dans un communiqué, soulignant que le patient et les personnes contacts sont traités conformément au protocole sanitaire en vigueur dans le Royaume.

Dans le cadre de la mise à jour du protocole national relatif au Covid-19, notamment dans son aspect lié au suivi des contacts, une batterie de mesures a été adoptée pour le dépistage précoce des cas de variants de Coronavirus, ajoute-t-on de même source.

Il s’agit aussi de mettre à jour les mesures de prise en charge des cas de maladie, compte tenu de la situation épidémiologique aux niveaux national et mondial.

Le ministère de la Santé assure qu’il va continuer à informer l’opinion publique nationale de tous les développements à ce sujet, appelant les citoyens à se conformer aux règles de prévention sanitaire, dans un esprit de patriotisme et de responsabilité.

Trois variants à l’assaut du monde

Le coronavirus, un virus à ARN est connu pour sa fréquence de mutation élevée. Elle est estimée à deux mutations par mois, c’est deux fois moins que ce qui est observé chez les virus du genre Influenza, qui sont aussi des virus à ARN, affirme le magazine spécialisé Futura Sciences

Avec ces mutations, le coronavirus peut obtenir un avantage évolutif, comme la capacité à se propager plus efficacement, sur les autres virus. C’est ce qu’il s’est passé avec le variant D614G au début de la pandémie, qui est devenu le variant dominant en Europe au détriment de la souche initialement présente à Wuhan, et ce qu’il se passe encore actuellement avec l’apparition des variants anglais, sud-africain et brésilien/japonais.

Carte mondiale de la détection des trois variants anglais (en haut à gauche), sud-africain (en haut à droite) et brésilien/japonais (en bas). Capture d’écran du site covid-lineages.org faite le 18 janvier 2021. © cov-lineages.org

Ces trois variants font l’objet d’une surveillance accrue depuis leur identification. Le variant anglais du coronavirus appartient à la lignée B1.1.7 et a émergé dans le sud de l’Angleterre en septembre dernier. Il est désormais présent pas moins de 39 pays, des États-Unis à l’Australie.

Bien qu’il partage certaines mutations communes avec le variant anglais, le variant sud-africain n’est pas issu de la même lignée, il forme sa propre branche, appelée B.1.351. Les premiers cas ont été enregistrés en octobre 2020, dans la métropole de Nelson Mandela Bay.

Enfin, un troisième variant a été identifié à l’aéroport de Haneda au Japon, lors d’un dépistage sur des personnes en provenance de Manaus (Brésil), le 15 décembre dernier.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.