fbpx

The New Yorker publie la vidéo de son journaliste infiltré dans le groupe des manifestants pro-Trump qui ont investi le Capitole

Start

Luke Mogelson, correspondant de guerre et écrivain contributeur pour le journal américain anti-Trump, The New Yorker, a suivi les émeutiers partisans du président sortant à l’intérieur du Capitole et immortalisé dans une vidéo le chaos qui a ébranlé le cœur de la démocratie américaine le 6 janvier dernier. Une vidéo à charge qui dévoile entre autre l’implication d’éléments ayant reçu une formation militaire.

A quelques heures de l’installation de Joe Biden à la maison Blanche, le célèbre magazine américain The New Yorker a révélé dimanche une vidéo exclusive de l’intrusion du Capitole le 6 janvier dernier par des militants pro-Trump. Un événement durant lequel sont survenues de multiples violences ayant entraîné la mort de cinq personnes dont un policier.

Le reporter de guerre de Luke Mogelson, a en effet réussi à s’infiltrer parmi les manifestants qui sont entrés dans le Capitole interrompant une séance extraordinaire du Congrès qui s’apprêtait à valider la victoire de Joe Biden.

La vidéo montre les émeutiers à la recherche de législateurs, notamment Nancy Pelosi, et, n’en trouvant aucun, photographiant des documents comme «preuves».

«Pendant qu’on est là, on devrait instaurer un nouveau gouvernement» propose un militant tandis qu’un autre se demande où se trouve Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des représentants et cible des pro-Trump. Quelques personnes occupent alors l’hémicycle du Sénat, désert et vidé de ses occupants évacués pour raisons de sécurité. 

Certains n’hésitent d’ailleurs pas à s’installer sur le siège du président du Sénat, un poste occupé par le vice-président Mike Pence accusé de traîtrise par les manifestants pro-Trump pour ne pas s’être opposé à la certification de la victoire de Biden.

Robert Pape, politologue à l’Université de Chicago et directeur du Chicago Project on Security and Threats. a déclaré à la presse après avoir visionné la vidéo que certaines personnes, en particulier celles qui donnent des ordres, peuvent avoir reçu une formation militaire, policière ou «quasi-paramilitaire».

Il a spécifiquement pointé du doigt un homme portant un treillis militaire, identifié plus tard comme Larry Rendall Brock Jr., un lieutenant-colonel à la retraite de l’armée de l’air qui semblait donner des ordres à d’autres émeutiers dans la vidéo.

L’activiste militaire, Brock Jr., a plus tard été arrêté et accusé d’avoir sciemment pénétré dans un bâtiment restreint sans autorisation légale, entrée violente et conduite désordonnée au Capitole, selon The New Yorker.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.