fbpx

Union Africaine - Page 3

Youssef Amrani, un poids lourd en Afrique du Sud pour contrer l’axe Alger-Pretoria

/

Il est Chargé de mission au Cabinet royal, avec rang de ministre, depuis 2013. Et, depuis 5 ans, il a sillonné le monde plus qu’il ne l’a fait lorsqu’il officiait en tant que numéro 2 des Affaires étrangères. Il a porté la voix du Maroc dans les plus grands forums internationaux et auprès des think tank les plus prestigieux. Ses sujets de prédilections ? La sécurité humaine, les défis multidimensionnels auxquels fait face l’Afrique, la politique migratoire du Maroc, les partenariats nord-sud et sud-sud etc. De Washington à Rome, en passant par Munich, Barcelone et Moscou, Youssef Amrani, puisque c’est de lui qu’il s’agit, fut, aux côtés du Conseiller de Mohammed VI, André Azoulay le véritable ambassadeur itinérant du Cabinet royal pour les affaires stratégiques globales. Sa nomination le 20 août 2018 en Conseil des ministres en tant qu’ambassadeur du Maroc en Afrique du sud en a surpris plus d’un. Si ce choix montre le caractère stratégique de la relation entre les deux pays, il est intervenu quelques jours avant la visite, à Pretoria, du ministre algérien des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, où le chef de la diplomatie algérienne a réussi à faire publier un communiqué très en faveur de la thèse des séparatistes du Polisario. La nomination de Youssef Amrani tombe à point nommé pour mettre de l’ordre dans cet imbroglio.

Lire ici

Sécurité et lutte antiterroriste au menu de la seconde journée du sommet africain

/

Les travaux du 31e Sommet de l’Union africaine qui se tient dans la capitale mauritanienne Nouakchott les 1 et 2 juillet courant, ont repris ce matin au centre international des conférences Al Mourabitoune. La séance a été consacrée à la situation de la paix et de la sécurité dans le continent et a été ouverte par le président de la république de la Sierra Leone, Julius Maada Bio.

Lire ici

Rabat décortique la position de la Commission africaine concernant le Sahara

/

Dans un exercice didactique peu commun, le royaume du Maroc, via sa diplomatie, a tenu à faire une lecture analytique du rapport présenté aujourd’hui par Moussa Faki Mahamat aux chefs d’Etat et de gouvernement qui ont représenté leurs pays respectifs au sommet de l’Union africaine qui tient sa 31e édition dans la capitale mauritanienne Nouakchott.

Lire ici

Le Maroc baisse son niveau de représentation au Sommet africain de Nouakchott

/

Les travaux du 31e Sommet de l’Union africaine se sont ouverts dimanche à Nouakchott sous la présidence de Mohamed Ould Abdelaziz qui a repris le flambeau de son homologue rwandais Paul Kagamé. C’est la première fois dans l’histoire de l’organisation panafricaine que la Mauritanie en organise le sommet. Axée sur le renforcement de l’intégration continentale, la réunion rassemble une quarantaine de chefs d’Etat africains. Le Maroc a décidé de revoir à la baisse son niveau de représentation et c’est le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, qui conduit la délégation marocaine.

Lire ici

Mohcine Jazouli à Addis-Abeba pour préparer le sommet africain de Nouakchott

Le ministre délégué chargé de la coopération africaine, Mohcine Jazouli, est à Addis-Abeba. Il représente le Maroc à la 33ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’Union africaine qui a à son ordre du jour un agenda bien chargé.

Cette rencontre, qui se tient à la veille du 31ème Sommet de l’Union Africaine prévu le 1 et 2 juillet 2018 à Nouakchott en Mauritanie, a permis l’adoption du rapport du Comité des représentants permanents de l’Union africaine et l’examen des décisions qui doivent être adoptées lors du Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement.

En plus des grandes lignes de l’agenda du sommet de Nouakchott, cette 33ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’Union africaine a également traité des thématiques telles que la lutte contre la corruption, la réforme de l’Union africaine, la Zone de libre-échange et les candidatures africaines aux différentes institutions internationales.

Sahara : Horst Köhler en visite dans la région

L’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara, Horst Köhler, entamera une visite dans la région avant la fin du mois de juin. Il est annoncé à Rabat, à Laayoune et dans les camps de Tindouf.

Cette nouvelle tournée du responsable onusien intervient moins de deux mois après le vote par le conseil de sécurité de l’ONU de la résolution 2414 qui a prorogé le mandat de la Minurso de six mois et précède de quelques semaines la réunion du sommet de l’Union africaine qui se tiendra à Nouakchott au mois de juillet et qui discutera dans son ordre du jour de l’affaire du Sahara.

Selon plusieurs sources concordantes, le royaume, qui a reçu il y a une dizaine de jours le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, sera représenté à ce sommet par une délégation de très haut niveau. Le roi Mohammed VI pourrait faire le déplacement mais aucune confirmation dans ce sens n’a été fournie par les autorités marocaines.

El Othmani out du Iftar royal

/

Le roi Mohammed VI a offert, mercredi soir à Dar Dyafa à Rabat, un Iftar en l’honneur du président de la Commission de l’Union africaine qui se trouve au Maroc pour une visite officielle. Traditionnellement et selon la coutume, ces types de réceptions sont généralement présidées par le chef du gouvernement sur hautes instructions royales. Cette fois-ci le protocole royal en a décidé autrement.

Lire ici

Le Maroc célèbre la Journée de l’Afrique

Le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale célèbre, vendredi à Rabat, en partenariat avec le ministère de la Culture et de la communication, le Groupe des ambassadeurs africains accrédités à Rabat, l’Institut royal des études stratégiques (IRES), l’Agence marocaine de coopération internationale et la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, la journée de l’Afrique sous le thème « Maroc/Union africaine: Partenariat confirmé pour une Afrique solidaire et prospère ».

La célébration de la journée de l’Afrique, qui prendra lieu à la Bibliothèque Nationale du  Royaume, comprendra une exposition photographique portant sur « l’histoire des relations maroco-africaines », la projection d’un documentaire mettant en exergue la dimension africaine du Maroc et la tenue d’un séminaire sur la thématique sus-visée, a indiqué la MAECI dans son communiqué.

Cette journée s’assigne aussi pour objectifs de « mettre en relief l’engagement du Maroc en faveur d’une Afrique forte et unie, dans le cadre d’une approche pragmatique et solidaire tournée vers l’avenir, mettre en exergue le leadership du Maroc en Afrique et la pertinence de ses actions et initiatives multi-sectorielles et constructives en faveur de notre continent, tout en soulignant sa contribution au renforcement de la crédibilité de l’UA », souligne le communiqué.

Cet événement vise également à souligner la portée du retour historique du Maroc au sein de l’UA, ainsi que son apport fondamental dans la re-dynamisation de l’action de cette organisation panafricaine et à examiner les voies et moyens du raffermissement de la coopération entre le Maroc et l’UA en vue de faire face aux divers challenges guettant l’Afrique.

De par cette célébration, le Maroc, sous le leadership du roi Mohammed VI, met en relief « son engagement irréversible et indéfectible en faveur d’une Afrique forte, intégrée, homogène, solidaire et cohérente, pouvant répondre aux attentes légitimes des populations africaines à la stabilité, à la paix, au développement et au bien-être, dans le cadre d’un partenariat confirmé et renouvelé avec l’UA », a ajouté la même source.

L’action du Maroc au sein de l’Union Africaine et au sein du continent tire sa substance, en particulier, du discours royal lors du 29ème Sommet de l’Union, qui réaffirme l’engagement du royaume à contribuer à l’émergence d’une Nouvelle Afrique: une Afrique forte, une Afrique audacieuse qui prend en charge la défense de ses intérêts, une Afrique influente dans le concert des Nations, a conclu le ministère.

Avec MAP