fbpx

SBU

Les services secrets ukrainiens SBU exécutent un membre de la délégation de négociation de leur pays

Les services secrets de l’Ukraine (SBU) ont abattu un membre du groupe de négociation ukrainien, Denys Kireev, soupçonné de haute trahison, annonce l’agence de presse ukrainienne Interfax.

«Lors de l’arrestation, le Service de sécurité de l’Ukraine, le SBU, a abattu un membre de la délégation de négociation ukrainienne, Denys Kireev. Il était soupçonné de haute trahison», rapporte l’agence de presse Interfax citant le président du conseil régional d’Odessa, le député ukrainien Oleksiy Honcharenko.

Ce dernier affirme dans une message publié sur Telegram que le SBU disposait de preuves irréfutables de la trahison de Kireev, notamment des conversations téléphoniques.

Le site d’information ukrainien Pravda.com.ua confirme à son tour l’information en citant des sources sécuritaires et politiques ukrainiens de haut rang.

«Parlons franchement : il était déjà un homme mort. C’était un agent. Vous savez pourquoi les agents sont tués.» s’est confié au journal l’un de ces interlocuteurs.

«Kireyev a participé aux négociations des délégations ukrainienne et russe à Gomel le 28 février. On ignore comment il s’est retrouvé dans la délégation ukrainienne et ce dont il était exactement responsable», ajoute la même source.

D’autres sources affirment que le négociateur ukrainien qui n’avait pas assisté au deuxième round des pourparlers avec les russes ce vendredi, avait été tué par une arme à feu à bout portant au centre de Kiev.

«Kireev a en fait été tué en plein centre de Kiev. Il a été littéralement exécuté, d’une balle dans la tête à l’entrée du tribunal de Pechersk», a écrit sur Twitter Maria Dubovikova, un analyste politique pro-russe.

Denys Kireev était considéré comme l’homme de l’oligarque Andrei Klyuev, un allié de l’ancien président ukrainien Viktor Yanukovych. Ce dernier, avait été destitué par le parlement en 2014, suite au violent mouvement de contestation, provoqué par sa décision de suspendre l’accord d’association entre l’Ukraine et l’Union européenne. Il s’est exilé en Russie avant d’être condamné par contumace en Ukraine.

Kryeyev était un banquier évoluant dans la galaxie d’Andrei Klyuev. De 2010 à 2014, il a été premier vice-président du conseil d’administration de l’Oshchadbank et, auparavant, il était directeur général adjoint de SCM Finance puis administrateur à la société autrichienne GROUP SLAV AG Klyuyev tout en étant membre du conseil de surveillance de l’Ukreximbank.

La Russie annonce les cibles qu’elle va bombarder à Kiev

/

Le ministère russe de la Défense a annoncé mardi qu’il prévoyait de frapper le siège des services de sécurité ukrainiens (SBU) et le principal centre d’information et d’opérations psychologiques (PSO) à Kiev. Le but de cette annonce est de «contrecarrer les attaques de désinformation contre la Russie» précise le ministère.

Les forces russes vont frapper des équipements du Service de sécurité de l’Ukraine (SBU) et du 72e Centre d’information et d’opérations psychologiques (PSO) à Kiev, a averti mardi le ministère russe de la Défense.

«Afin de contrecarrer les attaques informationnelles contre la Russie, [les forces russes] vont frapper avec des armes de haute précision, des équipements technologiques du SBU et du 72e centre principal des OSP à Kiev» a annoncé le ministère.

«Nous demandons instamment aux citoyens ukrainiens engagés par les nationalistes ukrainiens dans les provocations contre la Russie, ainsi qu’aux habitants de Kiev vivant près des stations relais, de quitter leur domicile», a alerté la même source.

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a nommé mardi un commandant militaire pour diriger la défense de Kiev, alors que des colonnes blindées dirigées par la Russie ont avancé sur la capitale. L’annonce a provoqué une scène de panique parmi les habitants de Kiev qui se pressent depuis à fuir une ville qui risque d’être durant les prochaines heures le théâtre de combats violents.

Le Service de Sécurité d’Ukraine (SBU) que les russes comptent bombarder est responsable de la sûreté de l’État, de ses institutions et de ses représentants, il est également chargé du contrespionnage, de la lutte contre le terrorisme, la contrebande et le commerce illégal de matériel militaire réglementé.

L’autre cible annoncée est le Centre d’Information et des opérations psychologique d’Ukraine (PSO) est en charge d’influencer les émotions des audiences, leur motivations et leur raisonnement objectif, et finalement le comportement des gouvernements, des organisations, des groupes et des individus.