fbpx

Pape François - Page 2

Le Vatican dévoile le programme intégral de la visite du pape François au Maroc

Le service de presse du Vatican a publié le calendrier du programme de la visite du pape François au Maroc prévue du les 30 et 31 mars prochain. Il aura deux journées bien pleines. Ainsi, le départ le samedi de l’aéroport de Rome-Fiumicino est prévu à 10h45 pour atterrir à l’aéroport international de Rabat –Salé à 14h, puis direction la place du Mechouar au Palais Royal de Rabat où une cérémonie officielle d’accueil lui sera réservée à 14h30 par le roi Mohammed VI avec qui il s’entretiendra au Cabinet royal à 14h50.

Lire ici

Le pape François exprime son soutien au Pacte de Marrakech sur les migrations

Dans sa bénédiction urbi et orbi, le pape François a réaffirmé dimanche son soutien au Pacte Mondial sur les Migrations adopté la semaine dernière à Marrakech. Le souverain pontife a appelé la communauté internationale à œuvrer avec responsabilité, solidarité et compassion vis-à-vis des migrants. Le pape François a expliqué que le Pacte de Marrakech constitue un cadre de référence pour la communauté internationale, souhaitant que cette dernière puisse œuvrer, grâce à ce Pacte mondial, avec responsabilité, solidarité et compassion vis-à-vis de ceux qui ont quitté leur pays.

Lire ici

Le Pape François attendu au Maroc en décembre

//

C’est au mois de mai dernier que le consul honoraire du Royaume du Maroc auprès du Saint-Siège, Vincenzo Abbinante, avait annoncé à la presse italienne que le pape François comptait effectuer un voyage apostolique au Maroc «dans les mois à venir» à l’invitation du roi Mohammed VI. Aujourd’hui c’est le site d’information spécialisé dans l’actualité pontificale, CRUX, qui précise que le Pape François pourrait se rendre au Maroc à l’occasion de la tenue l’hiver prochain à Marrakech de la conférence internationale sur la migration prévue les 10 et 11 décembre 2018 et qui sera sanctionnée par l’adoption et la signature du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières.

Lire ici

Ahmed Abbadi représente le Maroc au Dialogue interreligieux tenu au Vatican

Le Pape François a rencontré ce mercredi, au Saint-Siège à Rome, les participants à la réunion qui a rassemblé, au Vatican, l’Institut royal pour les études interconfessionnelles de Amman (Jordanie) et le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux. Des représentants des trois religions du Livre (Islam, Christianisme, Judaïsme) ont assisté à cette rencontre. Le Maroc y était représenté par Ahmed Abbadi, Secrétaire général de la Rabita Mohammedia des Oulémas.

Les douze participants ont débattu autour des «valeurs partagées dans la vie sociale et politique», un thème divisé en trois thématiques :

  1. Citoyens et croyants, perspectives chrétiennes et musulmanes;
  2. Nos valeurs partagées et nos spécificités respectives;
  3. Tendre la main aux nécessiteux et aux vulnérable, une préoccupation commune pour chrétiens et musulmans.

 

Discours du pape François

C’est un plaisir pour moi de vous souhaiter la bienvenue. Et je vous remercie beaucoup d’être venus ici pour ces salutations.

J’ai été très, très content – et je l’évoque souvent – de ma visite en Jordanie. C’est un beau souvenir que je conserve en moi.

Le travail que vous faites est un travail de construction. Nous vivons un temps où nous nous sommes habitués à la destruction que provoquent les guerres. Et le travail du dialogue, du rapprochement nous aide toujours à construire.

Dans une réunion de ce type, le mot le plus important est ‘dialogue’. Et le dialogue consiste à sortir de soi-même, par la parole, et à écouter la parole de l’autre. Les deux paroles se rencontrent, les deux pensées se rencontrent. C’est la première étape d’un chemin.

Après cette rencontre de la parole, les cœurs se rencontrent et commence un dialogue d’amitié, qui finit par une poignée de main. Parole, cœur, main. C’est simple ! Un enfant sait faire cela… Pourquoi ne le ferions-nous pas ? Et ceci est – petit, petit, petit – le pas de la construction, de l’amitié, de la société. Nous avons tous un Père commun : nous sommes frères. Marchons sur cette route, c’est beau ! Je vous remercie parce que vous êtes convaincus qu’il est bon de marcher sur cette route.

Je vous remercie beaucoup de nouveau. Je vous demande humblement de prier pour moi et je vous promets de prier pour vous. Merci !

Vatican, une crise d’autorité

//

Le Pape François s’est reuni ce lundi avec le Conseil des conférences épiscopales d’Europe (CCEE) qui réunit les présidents des épiscopats de l’Union européenne.

A l’ordre du jour de cette importante réunion, la situation en Syrie, en Irak et au Liban, ainsi que la sécurité dans le bassin méditerranéen à l’aune du processus politique en Libye engagé sur fond d’une guerre fratricide entre les différentes factions et régions déchiquetées du pays.

L’objectif de cette réunion du CCEE est d’étudier avec les instances européennes les moyens d’exfiltrer les minorités chrétiennes du bourbier moyen-oriental et de canaliser les flux migratoires.

Le pape François a également informé ses interlocuteurs de la gravité de la situation internationale et le rôle que doit jouer le Vatican, mais il a insisté sur la désormais fragilité de l’Eglise dans son influence dans le développement de la législation et des politiques européennes et mondiales, notamment après les multiples affaires de pédophilie qui ont secoué quelques représentations épiscopales à travers l’Europe.

La réunion du CCEE intervient au lendemain de la boucherie de Alep en Syrie où un hôpital pédiatrique a été visé par l’aviation syrienne sous couverture russe faisant des dizaines de morts et des centaines de blessés, principalement des enfants, et un silence incompréhensible du Vatican et de l’Eglise de Rome.

Abdellah El Hattach.