Mohcine Jazouli - Page 3

New York : Mohcine Jazouli veut attirer la NBA au Maroc

En marge de la 73 ème Session de l’Assemblée Générale des Nations Unies, le ministre marocain chargé de la Coopération africaine, Mohcine Jazouli, a présidé la délégation marocaine lors de la réception offerte par le Président du Rwanda, Paul Kagamé, à l’occasion de la cérémonie de lancement de “NBA AFRICA”.


Cette initiative, portant sur le sport et le développement économique en Afrique, a connu la participation du Président du Kenya, Huru Kenyatta, et le Commissaire de la NBA, Adam Silver, ainsi que d’autres stars africaines et afro-américaines du Basket-ball.

A cette occasion, Mohcine Jazouli a rappelé la politique du roi Mohammed VI pour une dynamique socio-économique de l’Afrique à travers notamment l’épanouissement des jeunes.

Dans ce cadre, le ministre marocain a invité la NBA à venir visiter le Maroc et à faire la promotion du Basketball auprès des jeunes à travers l’ouverture d’une école NBA comme il en existe ailleurs en Afrique.

Rappelons qu’au Maroc, la plateforme TIBU, présidée par le jeune Mohamed Amine Zariat, est une ONG déjà très active dans ce périmètre. Elle promeut en effet le basket sur l’ensemble du territoire national, à travers des projets éducatifs et sociaux, et ce via de l’entrepreneuriat social, des formations en leadership et en management des organisations sportives, notamment aux États-Unis d’Amérique grâce, entre autres, à l’appui de l’ambassade US à Rabat.

Exclusif / CEDEAO : Le gouvernement se résigne enfin à engager un professionnel comme lobbyiste

Ne pouvant suivre le rythme très lent et anormalement bureaucratique du département des Affaires étrangères, ni l’incompréhensible léthargie de Nasser Bourita sur ce dossier pourtant stratégique pour le royaume, le chef du gouvernement a décidé de prendre le taureau par les cornes et donner carte blanche à son ministre du Commerce et de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, en vue de piloter le volet économique du processus d’adhésion du Maroc à la CEDEAO. Pour ce faire, MHE a cédé la mission, dans le cadre d’un marché négocié, à un Think-Tank international comme lobbyiste attitré de cette opération d’envergure.

Lire ici

Le Maroc baisse son niveau de représentation au Sommet africain de Nouakchott

/

Les travaux du 31e Sommet de l’Union africaine se sont ouverts dimanche à Nouakchott sous la présidence de Mohamed Ould Abdelaziz qui a repris le flambeau de son homologue rwandais Paul Kagamé. C’est la première fois dans l’histoire de l’organisation panafricaine que la Mauritanie en organise le sommet. Axée sur le renforcement de l’intégration continentale, la réunion rassemble une quarantaine de chefs d’Etat africains. Le Maroc a décidé de revoir à la baisse son niveau de représentation et c’est le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, qui conduit la délégation marocaine.

Lire ici

Mohcine Jazouli à Addis-Abeba pour préparer le sommet africain de Nouakchott

Le ministre délégué chargé de la coopération africaine, Mohcine Jazouli, est à Addis-Abeba. Il représente le Maroc à la 33ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’Union africaine qui a à son ordre du jour un agenda bien chargé.

Cette rencontre, qui se tient à la veille du 31ème Sommet de l’Union Africaine prévu le 1 et 2 juillet 2018 à Nouakchott en Mauritanie, a permis l’adoption du rapport du Comité des représentants permanents de l’Union africaine et l’examen des décisions qui doivent être adoptées lors du Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement.

En plus des grandes lignes de l’agenda du sommet de Nouakchott, cette 33ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’Union africaine a également traité des thématiques telles que la lutte contre la corruption, la réforme de l’Union africaine, la Zone de libre-échange et les candidatures africaines aux différentes institutions internationales.

Roadtrip africain de Mohcine Jazouli

/

Le ministre délégué chargé de la Coopération africaine, Mohcine Jazouli, a effectué une visite de travail de deux jours au Sénégal pour faire le suivi des accords et conventions signées entre le Maroc et le Sénégal en marge des visites royales. Parmi les responsables rencontrés pendant cette visite, il y a le ministre de l’Intégration africaine, du NEPAD et de la Francophonie, le ministre du Budget, le ministre en charge du Plan Sénégal Émergeant et le ministre de la Pêche ainsi que le Patronat sénégalais.


Cette visite, qui entre dans le cadre d’un planning de monitoring des accords entre les deux pays, a été l’occasion pour le ministre marocain de faire le point sur l’état d’avancement de nombreux projets dont le lancement a été donné durant les visites effectuées par roi Mohammed VI au Sénégal et qui concernent nombreux secteurs : la pêche, l’agriculture, le transport et la logistique, la formation professionnelle et le logement, entre autres. Il a été question aussi d’explorer les nouvelles opportunités qu’offre l’économie sénégalaise pour le Maroc.

Mohcine Jazouli a profité de cette visite pour tout inviter les entrepreneurs et hommes d’affaires sénégalais à venir investir au Maroc, leur rappelant que les deux pays ont entamé depuis longtemps de grandes réformes économiques qui leur ont permis d’enregistrer un taux de croissance important et de drainer des investissements directs étrangers dans de nombreux secteurs d’activité.

Pour rappel, le Plan Sénégal Émergent est un programme très important dans le développement de nombreuses activités à portée socio-économique auquel le Maroc pourrait apporter son soutien et son appui en faisant bénéficier les autorités sénégalaises de son expérience et en y associant le secteur privé des deux pays.

Les discussions entre Mohcine Jazouli et les hauts responsables sénégalais ont également porté sur les moyens de renforcer les synergies qui existent entre les économies marocaine et sénégalaise, notamment dans l’agriculture et l’agro-industrie, les zones économiques spéciales, les services financiers, et dont il faut tirer bénéfice pour accompagner le décollage économique des deux pays, mais aussi dans l’intérêt d’autres pays de la région dans le cadre d’une coopération triangulaire renforcée, en faisant appel à des bailleurs de fonds internationaux.

Sommet de Kigali : Mohcine Jazouli instaure le lien avec le milieu des affaires dont souffrait notre diplomatie

/

Le sommet africain de Kigali, tenu le 21 mars dans la capitale rwandaise, et qui a vu la signature de l’accord prévoyant la mise en place d’une zone de libre-échange continentale, a connu la participation d’une forte délégation marocaine représentant les secteurs public et privé.

Lire ici