fbpx

Liz Truss

La nouvelle Première ministre britannique Liz Truss : «Je suis une très grande sioniste»

La nouvelle Première ministre du Royaume-uni, Liz Truss, a déclaré lors d’une réception organisée par le groupe d’influence « Les Amis Conservateurs d’Israël -CFI» qu’elle était «une grande sioniste et une grande partisane d’Israël» et a une fois de plus promis qu’elle ferait en sorte que «les relations entre le Royaume-Uni et Israël soient de plus en plus fortes».

La première ministre britannique Liz Truss a déclaré qu’elle était une «grande sioniste» et une «grande partisane d’Israël», dans une vidéo partagée à de nombreuses reprises sur les plateformes de médias sociaux.

Truss s’exprimait lors d’un événement des Amis conservateurs d’Israël (CFI) pendant la conférence d’automne de son parti qui s’est tenu ce dimanche à Birmingham.

Elle a déclaré : «Je suis tellement heureuse d’être ici pour la première fois à l’événement CFI en tant que votre premier ministre».

«Comme vous le savez, je suis une grande sioniste, je suis une grande partisane d’Israël et je sais que nous pouvons renforcer les relations entre le Royaume-Uni et Israël.»

La Cheffe de gouvernement britannique a également exprimé ses inquiétudes quant aux ambitions nucléaires de l’Iran.

«Croyez-moi, le Royaume-Uni ne permettra jamais – avec nos alliés – à l’Iran de se doter de l’arme nucléaire» a-t-elle affirmée.

Le Premier ministre a été rejoint par de nombreux ministres qui ont tous pris la parole lors de l’événement des Amis conservateurs d’Israël à la conférence annuelle du parti conservateur à Birmingham.

La conférence du parti se terminera mercredi 5 octobre. Les Conservateurs étaient sous le choc de l’annulation par Truss d’une décision de réduction du taux d’imposition maximal après une forte opposition de son propre parti et de pertes historiques pour la livre sterling.

En 2017, l’organisation Conservative Friends of Israel (CFI) – « Les Amis Conservateurs d’Israël» a été la cible de virulentes accusations d’être au service de l’influence israélienne sur le Parti conservateur britannique.

L’ancien Premier ministre David Cameron avait déclaré que la politique étrangère britannique était « prise en otage par l’influence israélienne au cœur de notre politique ».

« Depuis des années, les CFI et les LFI « Amis travaillistes d’Israël » travaillent avec – et même pour – l’ambassade d’Israël pour promouvoir la politique israélienne et contrecarrer la politique du gouvernement britannique et les actions des ministres qui tentent de défendre les droits des Palestiniens. »

Le Royaume-Uni signe un accord de libre-échange avec Singapour

Le Royaume-Uni a signé jeudi un accord de libre-échange avec Singapour, alors que Londres tente de sceller de multiples accords commerciaux à travers le monde à l’approche de sa sortie effective de l’Union européenne le 31 décembre.

Reuters

La ministre britannique du Commerce, Liz Truss, et son homologue singapourien Chan Chun Sing ont signé l’accord lors d’une cérémonie organisée dans la ville-Etat d’Asie du Sud-Est.

Cette signature est survenue quelques heures après que le Premier ministre britannique Boris Johnson et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen sont convenus de se donner jusqu’à dimanche pour tenter de conclure un accord sur les futures relations commerciales entre le Royaume-Uni et l’UE.

https://twitter.com/trussliz/status/1336903492456361986

En marge des négociations avec Bruxelles ces derniers mois, le gouvernement britannique a signé des accords commerciaux avec le Japon et le Canada notamment.

L’accord signé avec Singapour est globalement similaire à celui régissant les relations commerciales entre la ville-Etat et l’UE.